Votre compte

Vietnam : voyage à travers une victoire


Pendant trente ans, le Viêt Nam fut le foyer principal des luttes anti-colonialistes, le champ clos où s'affrontèrent par les armes le socialisme léniniste et le système colonial français, puis l'empire américain. Le 30 avril 1975, cette interminable guerre idéologique s'est achevée avec l'entrée à Saigon de l'armée révolutionnaire — fer de lance d'une résistance qui l'emportait parce qu'elle rassemblait les plus acharnés, les mieux organisés et surtout les plus viêtnamiens. Viêt Nam la mot !, le Viêt Nam est un. Ce slogan qui s'étale sur tous les murs, du Nord au Sud, exprime une vérité profonde. Mais si cette unité est, du point de vue historique, sociologique et culturel, évidente, il reste à la faire sur les plans politique, psychologique et moral. Qui a pu, comme les auteurs de ce livre, Simonne et Jean Lacouture — qui faisait son onzième séjour en trente ans — passer quelques semaines au Viêt Nam, en avril et mai 1976, sait que le plus difficile, pour les responsables de la patrie commune, reste à obtenir : l'adhésion d'une société vaincue — ou qui se perçoit dans sa majorité comme telle — à une autorité victorieuse. Les dirigeants révolutionnaires de Hanoi et des maquis ont su épargner à leur peuple, après trente ans d'une affreuse guerre civile, le bain de sang que prévoyaient leurs ennemis. Il leur reste à arracher ce peuple indomptable à la pénurie, et à bâtir, sous le signe du socialisme, un État organisant le rassemblement volontaire des énergies créatrices.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,49 €
?

Version papier

12,12 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Vietnam : voyage à travers une victoire”

Fiche technique

Résumé

Pendant trente ans, le Viêt Nam fut le foyer principal des luttes anti-colonialistes, le champ clos où s'affrontèrent par les armes le socialisme léniniste et le système colonial français, puis l'empire américain. Le 30 avril 1975, cette interminable guerre idéologique s'est achevée avec l'entrée à Saigon de l'armée révolutionnaire — fer de lance d'une résistance qui l'emportait parce qu'elle rassemblait les plus acharnés, les mieux organisés et surtout les plus viêtnamiens. Viêt Nam la mot !, le Viêt Nam est un. Ce slogan qui s'étale sur tous les murs, du Nord au Sud, exprime une vérité profonde. Mais si cette unité est, du point de vue historique, sociologique et culturel, évidente, il reste à la faire sur les plans politique, psychologique et moral. Qui a pu, comme les auteurs de ce livre, Simonne et Jean Lacouture — qui faisait son onzième séjour en trente ans — passer quelques semaines au Viêt Nam, en avril et mai 1976, sait que le plus difficile, pour les responsables de la patrie commune, reste à obtenir : l'adhésion d'une société vaincue — ou qui se perçoit dans sa majorité comme telle — à une autorité victorieuse. Les dirigeants révolutionnaires de Hanoi et des maquis ont su épargner à leur peuple, après trente ans d'une affreuse guerre civile, le bain de sang que prévoyaient leurs ennemis. Il leur reste à arracher ce peuple indomptable à la pénurie, et à bâtir, sous le signe du socialisme, un État organisant le rassemblement volontaire des énergies créatrices.

Biographie de Jean Lacouture

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire