Votre compte

Virus, parasites et ordinateurs


Les ordinateurs sont des yeux, des voix, des neurones : ils regardent le réel différemment, plus largement et plus finement que nous le faisons, et ils y appliquent une logique non organique et non humaine. Dans cet essai surprenant, fourmillant d’idées, Ollivier Dyens montre que tout comportement, qu’il s’exprime dans l’amour, l’art, la beauté ou l’empathie, sert d’abord et avant tout nos microbes. Ce livre s’inscrit dans une démarche propre au médecin philosophe La Mettrie (1709-1751), aux sensualistes, aux empiristes et aux comptabilistes. Comme La Mettrie, l’auteur perçoit l’humain et le vivant comme une machine ; comme ces philosophes, il pose que le réel n’est saisi qu’ à travers sa relation au matériel, au corps, à la matière organique et, maintenant, au numérique. Ollivier Dyens est professeur titulaire au Département de langue et littérature françaises à l’Université McGill.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
?

Version papier

13,00 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Virus, parasites et ordinateurs”

Fiche technique

Résumé

Les ordinateurs sont des yeux, des voix, des neurones : ils regardent le réel différemment, plus largement et plus finement que nous le faisons, et ils y appliquent une logique non organique et non humaine. Dans cet essai surprenant, fourmillant d’idées, Ollivier Dyens montre que tout comportement, qu’il s’exprime dans l’amour, l’art, la beauté ou l’empathie, sert d’abord et avant tout nos microbes. Ce livre s’inscrit dans une démarche propre au médecin philosophe La Mettrie (1709-1751), aux sensualistes, aux empiristes et aux comptabilistes. Comme La Mettrie, l’auteur perçoit l’humain et le vivant comme une machine ; comme ces philosophes, il pose que le réel n’est saisi qu’ à travers sa relation au matériel, au corps, à la matière organique et, maintenant, au numérique. Ollivier Dyens est professeur titulaire au Département de langue et littérature françaises à l’Université McGill.

Biographie d’Ollivier Dyens

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire