Votre compte

Vive l'école libre !


Juin 1997: Claude Allègre prend les rênes du ministère de l'Éducation nationale. Mars 2000 : malgré, ou à cause des réformes engagées, son divorce avec les enseignants du secondaire est consommé, et le Premier ministre lui demande de quitter ses fonctions. Comment en est-on arrivé là ?
En engageant le dialogue avec son ministre de père, Catherine Allègre-Papadacci cherche à comprendre. Professeur d'histoire-géographie et d'éducation civique en province puis à Paris, en ZEP, en lycée professionnel, et aujourd'hui dans un lycée parisien, elle est aussi mère de trois enfants et très au fait des préoccupations des parents d'élèves.
Loin des passions politiques, Claude Allègre et sa fille débattent des questions qui ont suscité les plus vives polémiques: les absences des enseignants, les vacances, l'allégement des programmes, la nature de l'enseignement, etc. A la lumière de leur expérience aux deux extrémités de la « pyramide » de l'Éducation nationale, ils confrontent aussi leurs points de vue sur des situations très concrètes touchant à la violence à l'école, à l'aide aux élèves en difficulté ou à la prise en compte du mérite de chacun. Enfin, ils avancent des réponses courageuses aux problèmes qui minent l'institution de l'intérieur.
Échange entre un père et sa fille, entre un enseignant et son ancien ministre, ce dialogue franc et sans ménagements est d'abord celui de deux professeurs également convaincus que l'avenir est commandé par ce qu'il adviendra de l'école. Une école qu'ils veulent libre et républicaine.

Ce livre est classé dans les catégories :

11,99 €
?

Version papier

13,98 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Vive l'école libre !”

Fiche technique

Résumé

Juin 1997: Claude Allègre prend les rênes du ministère de l'Éducation nationale. Mars 2000 : malgré, ou à cause des réformes engagées, son divorce avec les enseignants du secondaire est consommé, et le Premier ministre lui demande de quitter ses fonctions. Comment en est-on arrivé là ?
En engageant le dialogue avec son ministre de père, Catherine Allègre-Papadacci cherche à comprendre. Professeur d'histoire-géographie et d'éducation civique en province puis à Paris, en ZEP, en lycée professionnel, et aujourd'hui dans un lycée parisien, elle est aussi mère de trois enfants et très au fait des préoccupations des parents d'élèves.
Loin des passions politiques, Claude Allègre et sa fille débattent des questions qui ont suscité les plus vives polémiques: les absences des enseignants, les vacances, l'allégement des programmes, la nature de l'enseignement, etc. A la lumière de leur expérience aux deux extrémités de la « pyramide » de l'Éducation nationale, ils confrontent aussi leurs points de vue sur des situations très concrètes touchant à la violence à l'école, à l'aide aux élèves en difficulté ou à la prise en compte du mérite de chacun. Enfin, ils avancent des réponses courageuses aux problèmes qui minent l'institution de l'intérieur.
Échange entre un père et sa fille, entre un enseignant et son ancien ministre, ce dialogue franc et sans ménagements est d'abord celui de deux professeurs également convaincus que l'avenir est commandé par ce qu'il adviendra de l'école. Une école qu'ils veulent libre et républicaine.

Biographie de Claude Allègre

Géologue internationalement reconnu, ancien ministre de l'Education nationale et de la Recherche de 1997 à 2000, Claude Allègre est professeur à l'Institut universitaire de France et à l'université Paris VII-Denis Diderot.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire