Votre compte

Vivre ensemble à Montréal


Vingt-quatre textes écrits à plusieurs mains composent cet ouvrage qui dévoile les multiples usages que les Montréalais font de lieux parfois connus, parfois moins. Des essais et des études de cas alternent avec des témoignages ancrés dans les expériences du quotidien, explorant les convivialités comme les tensions qui tissent les liens entre les espaces et les citoyens. Ils abordent les lieux de sociabilité, les modalités d’appartenance à la ville et l’organisation des façons de vivre ensemble. Ce livre s’adresse à tous les passionnés de Montréal, qui en reconnaitront les détours et les richesses.
16,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Vivre ensemble à Montréal”

Fiche technique

Résumé

Vingt-quatre textes écrits à plusieurs mains composent cet ouvrage qui dévoile les multiples usages que les Montréalais font de lieux parfois connus, parfois moins. Des essais et des études de cas alternent avec des témoignages ancrés dans les expériences du quotidien, explorant les convivialités comme les tensions qui tissent les liens entre les espaces et les citoyens. Ils abordent les lieux de sociabilité, les modalités d’appartenance à la ville et l’organisation des façons de vivre ensemble. Ce livre s’adresse à tous les passionnés de Montréal, qui en reconnaitront les détours et les richesses.

Biographie de Valérie Amiraux

Valérie Amiraux est professeure de sociologie à l’Université de Montréal, en détachement de son poste de chargée de recherche au CNRS (valerieamiraux.com). Elle a travaillé sur le pluralisme religieux, les relations entre minorités musulmanes et sociétés européennes et québécoises, l’islamophobie et les discriminations basées sur la religion. Depuis 2010, elle dirige une équipe de recherche qui développe une approche théorique et ethnographique concernant l’articulation entre pluralisme et radicalisation. Parmi ses publications, on trouve «Visibility, Transparency and Gossip: How Did the Religion of Some (Muslims) Become the Public Concern of Others?», dans Critical Research on Religion (2016, vol. 4, no 1, p. 37-56); avec Francis Desharnais, Salomé et les hommes en noir (Bayard Canada, 2015); avec David Koussens (dir.), Trajectoires de la neutralité (Presses de l’Université de Montréal, 2014). Julie-Anne Boudreau est professeure à l’Institut national de la recherche scientifique. Ses recherches portent sur les modalités de l’action politique dans un monde urbanisé. Elle privilégie la recherche collaborative et comparative, en particulier avec les jeunes. Elle dirige le laboratoire Ville et ESPAces politiques (VESPA) depuis 2006 et a dirigé la revue International Journal of Urban and Regional Research de 2010 à 2015. Elle est également chercheuse invitée à la Universidad Nacional Autonoma de Mexico (UNAM). Depuis 2017, elle dirige le partenariat Tryspaces (jeunes, espaces, transformations), composé d’une équipe de plus de 60 chercheurs, artistes, professionnels de l’urbain et étudiants qui se penchent sur les pratiques transgressives dans les espaces publics à Montréal, à Mexico, à Paris et à Hanoi. Annick Germain détient un doctorat de sociologie de l’Université de Montréal et est professeure-chercheuse titulaire à l’Institut national de la recherche scientifique, Centre Urbanisation, Culture et Société, où elle enseigne en études urbaines. Elle a dirigé le Centre Métropolis du Québec–Immigration et Métropoles. Elle a publié de nombreux travaux sur Montréal, notamment, en collaboration avec Damaris Rose, Montréal. A Quest for a Metropolis (John Wiley & Sons, 2000). Elle a également publié sur la mixité sociale programmée et sur les espaces publics, ainsi que sur les quartiers d’immigration et la gestion municipale de la diversité, y compris religieuse, notamment avec Sébastien Arcand, Travailler et cohabiter : l’immigration au-delà de l’intégration (Presses de l’Université Laval, 2015).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire