Plus de 120 titres à prix fous - Littérature, Polars, Imaginaire, Thrillers US, Romance, S & F ... 

jusqu'au 31 janvier 2021

  • Echo park

    Michael Connelly


    Une sale affaire, 13 ans
    de mystère et, soudain,
    un suspect prêt à passer
    aux aveux ? Ce serait
    si simple...
      Pour Harry Bosch, échouer à résoudre une  affaire est insupportable. Toujours hanté par  la jeune Marie Gesto, disparue à la sortie d'un  supermarché d'Hollywood en 1993 et jamais  retrouvée, il a inlassablement, année après  année, rouvert le dossier. Jusqu'au jour où le  district attorney lui signale qu'un individu  soupçonné de deux meurtres serait prêt à  avouer, mais à l'unique condition d'obtenir  un plaider-coupable qui lui éviterait la peine  de mort. Bosch se méfie immédiatement :  ce suspect ne chercherait-il pas à tromper  la justice ?  Lauréat 2006 du prix du 
    meilleur thrilleer décerné
    par le Los Angeles Times
     

  • Les secrets de naissance d'une sage-femme passionnée.
    Après des études à Toulouse, Angélina, la fille d'un cordonnier, s'est installée en tant que sage-femme dans la maison familiale, à Saint-Lizier, dans l'Ariège. L'exercice de son métier est difficile dans les campagnes en cette fin de XIXe siècle. Accaparée par son travail, elle peut compter sur sa protectrice, Gersande de Besnac, pour s'occuper de son fils Henri qu'elle élève seule. Grâce à ses compétences et à sa disponibilité, sa réputation ne cesse de grandir. Son bonheur serait complet si elle ne désespérait de revoir un jour Luigi, un bohémien dont elle s'est éprise et qui s'est réfugié en Espagne pour fuir de fausses accusations de meurtre. Au lieu du ténébreux gitan, dont la naissance s'entoure de mystère, c'est Guilhem, le premier amour d'Angélina et le père d'Henri, qui revient au pays. Il est accompagné de son épouse légitime, mais semble n'avoir rien oublié de ses sentiments pour la sage-femme...Avec son incomparable talent pour les sagas fertiles en coups de théâtre, aux personnages plus attachants les uns que les autres, Marie-Bernadette Dupuy nous embarque une fois encore dans un tourbillon d'aventures et de passions.

  • Les étincelles

    Julien Sandrel

    LES GRANDS EMBRASEMENTS NAISSENT DE PETITES ÉTINCELLES
    La jeune Phoenix, 23 ans, a le goût de la provocation, des rêves bien enfouis, et une faille terrible : il y a trois ans, son père, un scientifique, s'est tué dans un accident de voiture en allant rejoindre  une autre femme que sa mère.
    Depuis, Phoenix le déteste. À cause de lui, elle a abandonné études et passions et enchaîne les petits boulots. Mais un jour, dans un carton qui dort à la cave, elle découvre la preuve que son père se sentait en danger. Ainsi qu'un appel à l'aide énigmatique, écrit dans une langue étrangère.
    Et si elle s'était trompée ? Et si... la mort de son père n'avait pas été un accident ?
    Aidée de son jeune frère, un surdoué à l'humour bien ancré, Phoenix se lance à la recherche de la vérité. Mais que pourront-ils, tout seuls, face à un mensonge qui empoisonne le monde ?

  • Émilie de La Martinières est la dernière descendante d'une illustre famille. Elle hérite du magnifique château entouré de vignobles où elle a passé une jeunesse difficile avec une mère froide et distante. Mais elle hérite surtout d'une montagne de dettes et de nombreuses interrogations sur l'histoire de sa famille. La découverte d'un ancien cahier la mène sur les traces de Constance, jeune femme mystérieuse dont l'histoire remonte aux années 1940. Pendant l'Occupation, elle avait trouvé refuge au château, accueillie par d'intrigants aristocrates. Quand Émilie découvre ce qui est réellement arrivé pendant la guerre, elle porte progressivement un autre regard sur ses ancêtres et ce château qui, désormais, lui appartient. Un domaine enchanteur qui va l'aider à percer les secrets de sa famille... Quand des secrets enfouis bouleversent plusieurs générations.

  • Le serment du Maori

    Laura Walden

    Peu de temps avant son mariage, Sophie doit quitter l'Europe pour saller en Nouvelle-Zélande où sa mère vient de décéder. À sa grande surprise, elle apprend que sa mère était d'origine néo-zélandaise et qu'elle lui a légué une maison et une fortune considérable.
    Mais pourquoi ne lui avoir jamais parlé de son passé  ? Alors que la jeune femme se sent très attirée par cette terre sauvage et exotique, elle découvre un ancien journal intime écrit dans les années 1680 par l'une de ses ancêtres au destin tragique. Quels mystères renferment ces pages  ?
    Dans les méandres d'une histoire familiale ravagée par un drame, Sophie découvre les sombres secrets qui ont hanté des générations. Et qui vont remettre en question toute sa vie...
    Passions et trahisons au «  Pays du Nuage Blanc  ».

  • La terre des silences

    Laura Walden

    Nouvelle-Zélande, 1930. Après un long voyage en bateau, Eva Schindler débarque au «  Pays du Nuage Blanc  ». La jeune femme arrive d'Europe, seule et sans un sou pour s'installer dans le domaine viticole d'une branche éloignée de sa famille qu'elle n'a encore jamais rencontrée. Accueillie très froidement, elle parvient malgré tout à s'intégrer.
    Sur cette terre aux paysages grandioses, Eva noue une relation passionnée avec Adrian. Elle se prend aussi d'affection pour Lucie, une descendante des Maoris. Des années plus tôt, Lucie a renié ses origines pour épouser un Occidental. En prenant ainsi son destin en main, elle a déclenché une série de tragédies. Une histoire faite de meurtre, d'enlèvement et de trahison dont les conséquences dévastatrices bouleversent plusieurs générations...
    Passions et trahisons au «  Pays du Nuage Blanc  ».

  • Cela fait cinq ans que Sarah a tout quitté pour réaliser son rêve  : ouvrir une maison d'hôtes sur la côte normande. Depuis, elle savoure chaque instant de sa vie. Alors, quand une menace risque de tout remettre en question, elle remonte ses manches pour protéger son havre de paix.
    A quelques kilomètres de là, un autre destin se joue. Celui de Pierre, employé dans une luxueuse résidence médicale. Accusé d'un forfait qu'il n'a pas commis, sa vie est sur le point de basculer.
    Armés d'une farouche volonté, Sarah et Pierre dont les chemins vont se croiser, partent à la reconquête de leurs existences. Bousculés par des rencontres inattendues et des secrets, ils vont découvrir que derrière les problèmes, des bonheurs peuvent naître alors qu'on ne les attend pas...
    La vie, ses coups durs et, surtout, ses bonheurs  : un roman à savourer  ! 

  • Vous avez parfois l'impression d'apercevoir un être cher pourtant disparu ? Il vous est arrivé d'entendre des pas dans la maison alors que vous êtes seul ? Ou bien vous ressentez une présence inexpliquée dans certains lieux ? Rien d'anormal à cela, ce sont simplement des manifestations du « monde subtil ». Dans cet ouvrage, Pierre Yonas, médium aux capacités révélées dès l'enfance, nous aide à comprendre ces phénomènes. Il raconte ses propres expériences et explique comment s'établissent les contacts avec les défunts, où vont les âmes après la mort, le rôle de nos « guides »... Faisant table rase des idées reçues sur le métier de médium, ce livre dévoile les différentes méthodes permettant de comprendre ce que veulent communiquer nos lumineux défunts depuis l'au-delà. Un message d'espoir qui nous incite à ouvrir, sans peur, les portes de l'invisible.

  • Premier roman français.
    Le monde de Jean, c'est Pierre, le fils qu'il a élevé seul. Depuis presque vingt ans, il maraude chaque nuit à bord de son taxi, pour ne pas perdre une miette de son fils. Il lui a aussi transmis son goût pour la plongée, ces moments magiques où ensemble ils descendent se fondre dans les nuances du monde, où la pression disparaît et le coeur s'efface. Mais depuis quelque temps, Pierre est fatigué. Trop fatigué. Il a beau passer son temps à le regarder, Jean n'a pas vu les signes avant-coureurs de la maladie. Alors de l'imagination, il va lui en falloir pour être à la hauteur, et inventer la vie que son fils n'aura pas le temps de vivre. Quand la vérité s'embrouille, il faut parfois choisir sa réalité. Un premier roman pudique et poignant, le roman de l'amour fou d'un père pour son fils.

  • "Archipel en plein coeur de l´océan pacifique, Stone Island est le paradis sur Terre...ou presque. A la suite du décès de son père biologique sur l´île, Fiona Taylor, jeune avocate américaine fraîchement diplômée, devient héritière. Au lieu d´en profiter pour mener une existence paisible aux Etats-Unis, elle décide de se rendre sur Stone Island à la recherche de ses véritables racines. Là-bas, elle s´établit dans une vaste demeure coloniale, perdue dans la jungle, où, accueillie par des domestiques et une aïeule au comportement étrange, elle tente de percer les secrets de sa famille. Dans cette quête, elle croise Jack Turner, premier homme de loi de l´île, confronté de son côté à une effroyable série de meurtres qui vient semer le trouble dans ce cadre idyllique. Ces disparitions sanglantes, apparemment crapuleuses ou racistes, n´auraient-elles pas finalement un lien avec les questions que se pose Fiona ? "

  • "Dix-huit ans plus tôt, alors qu´elle n´avait que douze ans, la vie de Brynn Wilder a été bouleversée à tout jamais lorsque son père et une adolescente ont été grièvement blessés dans les bois, derrière leur petite ville de Genessa Point. Son père, Jonas Wilder, est mort de ses blessures alors que la jeune fille, Tessa Cavanaugh, a survécu. A partir des révélations de Tessa et des éléments d´enquête, Jonas Wilder apparaît en fait comme le vrai coupable de l´agression et les policiers ne tardent pas à faire le lien avec plusieurs autres crimes de jeunes filles survenus dans le comté. Conspués par la population et rejetés même par leurs amis les plus proches, tristes et honteux, Brynn et sa famille sont contraints de fuir la ville. Mais Mark, le frère de Brynn ne se résout pas à cette accusation et tente de mener son enquête. Mais un jour, il disparait. Aurait-il découvert quelque chose ? Pour retrouver son frère, Brynn retourne à Genessa Point, où les souvenirs remontent peu à peu. Elle est hébergée chez sa grande amie d´enfance, Cassie Hutton, et retrouve son coup de coeur de jeunesse, Garrett, devenu shérif de la ville. Entre non-dits, sentiments étouffés et poids du passé, Brynn parviendra-t-elle à retrouver son frère ? Leur père était-il vraiment le tueur psychopathe qu´on a dépeint ? Certains voient en tout cas d´un mauvais oeil le retour de Brynn..."

  • Rouge parallèle

    Stéphane Keller

    Janvier 1963, la police traque dans tout Paris un ancien officier putschiste, un ex-capitaine du 1er REP qui a rejoint l'OAS et la clandestinité. Ce tireur d'élite, qui n'a pas participé à l'attentat du Petit-Clamart sinon de Gaulle serait un cadavre, suscite bien des convoitises.Les flics ne sont pas les seuls à suivre ses traces. Un officier américain, rencontré à Saïgon dans les années cinquante, cherche, lui aussi, le fugitif.Mais il ne veut pas l'arrêter, encore moins le supprimer, non, il voudrait plutôt l'engager. Il a un job à lui proposer. Un travail lucratif mais délicat car la cible est connue, connue du monde entier...Né à Clichy dans les années 1960, Stéphane Keller est scénariste pour la télévision et le cinéma

  • L'homme qui ment

    Marc Lavoine

    • Fayard
    • 14 Janvier 2015

    Communiste et charmeur, cégétiste et volage : tel était Lulu, mon père. Menteur aussi, un peu, beaucoup, passionnément, pour couvrir ses frasques, mais aussi pour rendre la vie plus belle et inattendue.
    Lulu avait toujours une grève à organiser ou des affiches à placarder. La nuit venue, il nous embrigadait, ma mère, mon frère et moi, et nous l´aurions suivi au bout du monde en trimballant nos seaux de colle et nos pinceaux. Il nous faisait partager ses rêves, nous étions unis, nous étions heureux.
    Evidemment, un jour, les lendemains qui chantent se sont réduits à l´achat d´une nouvelle voiture, et Che Guevara a fini imprimé sur un tee-shirt.
    Le clan allait-il survivre à l´érosion de son idéal et aux aventures amoureuses que Lulu avait de plus en plus de mal à cacher ? Collègues, voisines, amies ; brunes, blondes, rousses : ses goûts étaient éclectiques. Lulu était très ouvert d´esprit.
    Sans nous en rendre compte, nous avions dansé sur un volcan. L´éruption était inévitable.

  • « Fais-moi un bon truc rock'n'roll. Raconte ce qu'on a vécu ici, aux États-Unis. »Johnny Hallyday Écrit à deux voix, La Terre promise est la rencontre entre Johnny Hallyday et Philippe Manoeuvre. Lancé sur les routes d'Amérique, le rocker s'épanche. Alors que défilent les villes de la tournée américaine 2014 de Johnny (New York, Washington, Boston, Miami, la Nouvelle-Orléans, Dallas, Houston), les deux hommes confrontent leurs visions du rock. Écrit à cent à l'heure, en mode reportage, le texte raconte l'ultime défi du dernier des rockers - sa conquête des États-Unis, le pays de ses rêves, la « Terre promise » décrite par Chuck Berry.

  • Ces souvenirs ne sont pas venus selon un ordre chronologique comme le sont habituellement les Mémoires. Ils sont venus à ma rencontre selon l'inspiration, les circonstances. S'interpellant les uns les autres, certains en ont fait émerger d'autres de l'oubli.
    Ils témoignent que j'ai pu admirer inconditionnellement des hommes ou femmes qui furent à la fois mes héros et mes amis.
    Ils témoignent des dérives et des dégradations, mais aussi des grandeurs et des noblesses que les violents remous de l'Histoire ont entraînées chez tant de proches.
    Ils témoignent des illuminations qui m'ont révélé mes vérités  ; de mes émotions, de mes ferveurs, de mes douleurs, de mes bonheurs.
    Ils témoignent que je suis devenu tout ce que j'ai rencontré.
    Ils témoignent que le fils unique, orphelin de mère que j'étais, a trouvé dans sa vie des frères et des soeurs.
    Ils témoignent de mes résistances : sous l'Occupation, puis au cours des guerres d'Algérie, de Yougoslavie, du Moyen-Orient, et contre la montée de deux barbaries, l'une venue du fond des âges, de la haine, du mépris, du fanatisme, l'autre froide, voire glacée, du calcul et du profit, toutes deux désormais sans freins.
    Ces souvenirs témoignent enfin d'une extrême diversité de curiosités et d'intérêts, mais aussi d'une obsession essentielle, celle qu'exprimait Kant et qui n'a cessé de m'animer : Que puis-je savoir ? Que puis-je croire ? Que puis-je espérer ? Inséparable de la triple question : qu'est-ce que l'homme, la vie, l'univers ?
    Cette interrogation, je me suis donné le droit de la poursuivre toute ma vie.
     
      Edgar Morin
     
    Né en 1921, ancien résistant, sociologue et philosophe, penseur transdisciplinaire et indiscipliné, Edgar Morin a conçu la «  pensée complexe  » dans son oeuvre maîtresse, La Méthode. Il est l'un des derniers intellectuels à avoir observé et vécu une grande partie du XXe siècle et les premières décennies du XXIe. Il est docteur honoris causa de trente-quatre universités à travers le monde.

  • En se faisant muter à la brigade criminelle après vingt ans de "Mondaine", le commandant Philippe Valmy espérait s'éloigner des bars et des boîtes où il restait jusqu'à l'aube, et ainsi sauver son mariage. Mais quand il découvre que la victime de sa première affaire de meurtre est une de ses anciennes indics, il comprend tout de suite qu'il va devoir replonger dans les eaux troubles du Paris nocturne. Pour le pire. Les cicatrices de la nuit sont de celles qui ne s'effacent pas...
    Né en 1989, Alexandre Galien a fait des études de droit et de sciences criminelles, puis intégré en 2015 la Direction Régionale de la Police Judiciaire. Il a déjà publié deux romans à quatre mains sous le pseudonyme d'Alex Laloue. Désormais en disponibilité, il se consacre à l'écriture.

  • « Le plus poignant des romans d´amour contemporain.» Raymond Queneau« L´écume des jours, c´est Roméo et Juliette sans confl its familiaux, Tristan et Yseut qui n´ont pas besoin de philtre, Paul et Virginie à Saint-Germain-des-Prés, une Dame dont les Camélias sont remplacés par un Nénuphar, Héloïse sans castrer Abélard. Voilà un tournant : le moment, après la guerre, où le roman français se dit que ce qui importe, c´est de faire bouger le lecteur sur un air de be-bop. Boris Vian en a marre des académismes, il veut faire rire et swinguer la langue, il veut obtenir les larmes, il veut aussi faire rêver et proposer davantage qu´une romance: une fenêtre ouverte sur le merveilleux.» Frédéric Beigbeder

  • « Je n´aurais jamais imaginé un destin aussi ouvert sur le sens de la vie. Une existence où se sont incarnés le courage et l´instinct de la mort, l´intense volupté d´être et la douleur, la révolte et le détachement. J´ai

  • « Un soir d'hiver, il y a trois ans. Quatre cents élèves de l'Ecole polytechnique assistent à une séance d'hypnose. Quatre cent descartes, mains blanches posées sur leurs maigres cuisses, ricanent devant un mage. Celui-ci parle, doux, tendre. Il se répète. Joue. Agresse. Bientôt, une trentaine d'élèves le suivent sur scène. Tour à tour ils rampent, grognent, se déshabillent. Oublient le chiffre 2. Ecartent toute raison. Comme ils sont amusants, mes petits porcs !
    Au réveil, les élèves ont tout oublié. Ils ont croisé... qui, au juste ? Un illusionniste ? Un prophète ? Ils ont pataugé dans une boue d'épouvante, dont il ne reste rien.
    Mon frère qui était dans la salle m'a raconté cette histoire. J'y ai cru car je crois aux mots. J'ai été effrayé.
    Maël Jargeau se prostitue à Londres. Elle était l'icône de Vive l'enfer - une jeune femme éperdue, inatteignable. Jocelyn était le conteur passionné de cet enfer. Dans Londres, on le découvre colleur d'affiches. Il y vend une marchandise de chair, écartelée, répétitive, expédiée de l'Est. Puis des parfums.
    Pour Maël, Jocelyn brise sa vie. Il se fait hypnotiseur, sous le nom d'Abraca Mola Stermione. Maël devient son assistante. Ils quittent Londres, partent sur les routes, gagnent Vilenne où ils sont nés. Ils y jettent le feu et le désordre. »C.B.

  • Janvier 1934. Un homme dans la trentaine, élégant, décidé, range sa voiture devant une belle demeure où l'on choque les grands dépressifs, avant de les installer, tels des azalées, des hellébores, dans une verrière qui domine Paris. Kobald, c'est son nom, rend visite à son ami, son patron, son maître, un homme à moustache, qui somnole devant une gouache : Bernard Grasset. L'éditeur génial a déjà publié Radiguet, Cocteau, Kafka. Mais aussi Hitler et Trotski. Il s'est disputé avec Malraux. Dans Paris-papier, on dit qu'il est fou. Chaque année, le Patron reste de longs mois vides à Meudon, dormant parmi les manuscrits et les lettres, hébété. Puis, en tweed et cravate, il reconquiert Saint-Germain des prés : le centre du monde. Kobald n'a qu'une idée en tête, s'assurer que le roi est mort. Que le Patron, lessivé par la lecture sans fin, par son métier, par les auteurs, leurs caprices, leur génie parfois, lessivé par ses amours, lui laissera sous peu les clefs de la maison des livres, sise depuis vingt ans au 61 rue des Saints-Pères. Ce roman étonnant nous conte six mois de passions chez les « gens du papier ». Six mois de lutte entre ces deux hommes qui s'aiment fraternellement, s'épient, se mentent, mentent à tous les autres, surtout, en souvenir du temps où, venus de province, ils n'avaient qu'un costume pour deux et pour les soirs de fête. Six mois qui s'achèvent par la remise du prix Goncourt 1934. Quartier général du bruit est donc un roman sur la littérature, et la passion absolue de la littérature. Dans cette secte un peu à part, on croise peu de notaires. Les éditeurs jettent les manuscrits par les fenêtres, lisent jour et nuit, se baignent, une page à la main, et récitent la Chanson du mal-aimé à celle qu'ils aiment. On croise aussi des romanciers, des révolutionnaires, des poètes, quelques industriels, des femmes de haute tenue ou de basse volée, des joueurs de pokers - rois secrets de notre époque.

  • Chaos calme

    Sandro Veronesi

    • Grasset
    • 2 Avril 2008

    Les gens pensent beaucoup moins à nous qu'on ne le croit. « Je m'appellle Pietro Palladini, j'ai 43 ans et je suis veuf ». C'est ainsi que se présente le héros du nouveau roman de Sandro Veronesi. Un homme en apparence comblé. Il a une excellente position profesionnelle, une femme qui l'aime, Lara, et une fille de dix ans. Mais un jour, au moment où son mari sauve la vie d'une inconnue qui se noie, Lara succombe à une crise cardiaque... La vie de Pietro bascule. Sa société de télévision est à la veille de fusionner avec des américains. Désespéré, Pietro se réfugie dans sa voiture garée devant l'école de sa fille. Puis il se promène dans le square en face : il attend qu'une terrible douleur le terrasse... mais rien ne vient. En observant le monde de l'endroit où il s'est enraciné, il découvre peu à peu la face cachée des choses, de ses collègues de travail, des parents d'élèves et de ses proches, tous portant leur propre fardeau. Ils accourent vers lui et devant son calme incompréhensible, les masques tombent. Ainsi son histoire devient immense, elle les englobe tous, elle les guide, elle les inspire. Plein de sagesse, brillant, sceptique, cordial, imprévisible, Pietro est l'homme qui avance à tâtons sur la voie de l'authenticité, avec son intelligence : il avance, il expérimente, il tire des conclusions.

  • XY

    Sandro Veronesi

    • Grasset
    • 9 Janvier 2013

    San Giuda, un village perdu dans la montagne du nord de l'Italie, déserté par les jeunes, isolé par la neige, pas de réseaux, ni portables, ni télévision. Seul Beppe Formento et son traîneau tiré par des chevaux, relie les quarante-deux habitants au monde ; il approvisionne l'épicerie et emmène, chaque jour quelques touristes admirer l'église et s'émerveiler devant un immense sapin arrosé au canon à neige !
    Un matin, le traîneau se présente vide, le cheval terrorisé, les yeux révulsés. Tout le monde se précipite et aperçoit le grand arbre gelé, comme ensanglanté, et autour du tronc, à moitié enfouis dans le neige : des corps, dont celui de Beppe décapité.
    Au même moment, Giovanna, jeune psychiatre de la ville voisine se réveille, baignant dans son sang : une cicatrice vieille de quinze s'est rouverte.
    L'enquête commence et piétine. Le procureur harcèle le curé, persuadé que la clé du mysère est protégée par le secret de la confession. Giovanna s'installe au presbytère et tente de soulager les villageois. Avec le curé, qui a la foi, elle qui croit en la science, ils vont chercher une explication...
    Dans ce roman au suspense mené de main de maître, Sandro Veronesi brise les stéréotypes, bouscule nos références et notre vision du monde.

  • Annam

    Christophe Bataille

    • Grasset
    • 4 Septembre 2013

    En 1787, le petit Canh, empereur du Vietnam, meurt à Versailles d'une pneumonie. Il était venu solliciter l'aide du roi Louis XVI suite au soulèvement populaire qui a chassé son père du pouvoir. Pris d'affection pour l'enfant, l'évêque Pigneau de Bréhaine arme deux navires pour sortir le Vietnam de la guerre et de l'impiété. À ce voyage initiatique, sorte de retour à l'origine du monde, seuls survivront quelques religieux.

  • Acclamé comme véritable chef-d´oeuvre, Prophétie, qui ouvre ce recueil, traite des difficultés d´un fils qui accompagne son père tout le long d´une maladie aussi éprouvante qu´incurable. Veronesi nous conduit dans son monde où règnent l´obsession du mal, l´amour, la mort.
    On saisit les personnages au tournant de leur vie, ou à l´époque de leur maturité tourmentée, hantés par des questions irrésolues aux conséquences parfois dramatiques.
    Un briquet atterrit dans le moteur d´une voiture, une vieille voix au téléphone veut parler à une inconnue, une simple promenade à Paris se termine par l´inquiétante traversée à pied des Champs-Élysées... Il faut le lire pour le croire.
    Ce que vivent les protagonistes de ces nouvelles est banal et extraordinaire à la fois, si bien que l´on a envie d´accompagner ces gens ordinaires pour donner un sens à ce qu´ils font. Magistral.

empty