Angèle Ferrere

  • Comment le chantier urbain, cet espace souvent considéré comme nuisible, dangereux et bien souvent inesthétique, est-il devenu un sujet artistique à part entière au cours des vingt dernières années ? Véritable paradigme de notre époque, le chantier s'est imposé à l'art en ouvrant un nouveau champ de possibles esthétiques et conceptuels, où s'effectue la rencontre entre projet et réalité, aux marges des notions d'utopie et de ruine. Parce qu'il interroge l'inachevable transformation des villes, c'est aussi le processus créatif qui est mis en question.

  • La photographie de chantier s'insère dans un champ artistique et théorique très large sur les liens entre art et chantier, qui rassemble, depuis une vingtaine d'années, historiens de l'art, anthropologues, architectes et artistes. Comment le chantier, espace à la fois quotidien et spectaculaire, devient-il un objet esthétique de la photographie ? Le basculement de la valeur documentaire de la photographie de chantier à sa valeur esthétique constitue en effet l'un des enjeux principaux de l'analyse apportée ici.

empty