Annie Jay

  • Quand Arno approche Nostradamus pour la première fois, c'est dans l'idée de lui voler sa bourse. Mais le vieux médecin n'est pas dupe et lui propose plutôt un marché. Le garçon accepterait-il de devenir son valet ? Trop heureux d'échapper à la misère, celui-ci n'hésite pas longtemps. Cependant, il ignore encore tout de son nouveau maître et de ses activités... Dès le lendemain, Arno accompagne Nostradamus à la Cour de la reine, Catherine de Médicis, et découvre l'existence de mystérieuses prophéties. Mais il apprend aussi que, même dans les palais, mieux vaut se faire discret et surveiller ses arrières... Car déjà autour d'eux des complots sourdent...
    À partir de 8 ans

  • Alors qu'il commence à s'habituer à la compagnie de son nouveau maître, Arno se fait enlever. Son agresseur le ramène de force à la Cour des Miracles, devant un roi des voleurs furieux. Face à Melchior, pour sauver sa peau, le garçon n'a d'autre choix que de mentir effrontément. Il affirme n'avoir fréquenté Nostradamus et le palais des Tournelles que dans une optique de repérage, afin de mieux les piller ensuite... Cette déclaration séduit Melchior, qui élabore aussitôt un plan pour dérober les richesses royales. Cependant, de son côté, le célèbre médecin s'inquiète déjà de l'absence de son valet. Il est grand temps pour Arno de choisir son camp...
    À partir de 8 ans

  • Melchior, l'ancien roi des voleurs, est de retour ! Avec un nouveau plan démoniaque... Il veut dérober un reliquaire, un coffret incrusté de pierres précieuses dans lequel sont conservés les ossements d'un saint !
    Contre son gré, Arno est forcé de devenir son complice. Il trouve avec Pernelle un moyen d'entrer dans la maison où est conservé le trésor... Mais le jeune valet ignore encore que le propriétaire des lieux n'est autre qu'un alchimiste, et qu'une terrible malédiction menace quiconque tenterait de s'emparer des reliques...
    À partir de 8

  • Un noble aux intentions peu louables cherche à retrouver Arno. Pernelle le soupçonne d'avoir organisé l'assassinat auquel son ami a échappé de justesse, voilà quelques semaines... Elle prend donc l'homme en filature et décide d'enquêter discrètement au palais des Tournelles, déguisée une fois de plus en servante de la reine. Mais elle se fait surprendre, par la souveraine elle-même ! Or Catherine de Médicis est d'humeur massacrante. Elle impose à Pernelle et Arno un défi supplémentaire : retrouver d'urgence un objet précieux qui lui a été dérobé dans d'obscures circonstances... Les deux héros en sortiront-ils indemnes ?À partir de 8 ans

  • Après avoir échappé au dangereux Melchior, Arno et Nostradamus sont de retour au Palais des Tournelles. Mais les astrologues Pastier et Moretti sont plus jaloux que jamais de l'ascendant du devin sur la reine, et entrent en lice contre lui de manière déloyale. Ils chargent Baptiste, un ancien truand devenu maître d'armes, de lui régler son compte... Heureusement, Arno est toujours sur ses gardes et il a l'oreille fine. Avec ses amis Lucas, Léonor et Pernelle, devenue experte en filature, ils vont tout faire pour protéger son maître !   À partir de 8 ans

  • Le roi de la cour des Miracles a été arrêté ! Pour Arno et Pernelle, la nouvelle a un doux goût de liberté... Mais Nostradamus s'inquiète : Melchior est le seul à connaître les origines de son jeune valet. S'il est condamné, son secret disparaîtra avec lui à jamais... Vite, il faut le faire parler ! Cependant, même les fers aux pieds, un truand reste un truand. Depuis sa sinistre cellule, Melchior leur rit au nez, avant de proposer au médecin et à Arno un bien terrible marché. Qu'ils l'aident d'abord à s'échapper, alors, seulement, il leur révèlera la vérité...
    À partir de 8 ans

  • 1682. La cour s'installe à Chambord. Pour Cécile, c'est l'occasion rêvée de rendre visite à son grand-père, le baron de Rovigny, qu'elle n'a encore jamais rencontré. C'est compter sans Mme Fortier, la gouvernante du baron, qui ne lui permet pas de le voir. Les ennuis ne font que commencer... Sa cousine disparaît, le fiancé de cette dernière est agressé, et la rumeur court que le baron serait empoisonné. Plus que jamais; Cécile doit faie preuve d'esprit et de prudence pour résoudre cet alarmant mystère.

  • 1676. Cécile ne cesse de critiquer les nobles. Mais le jour où elle est convoquée, avec son amie Pauline, à la cour du roi Louis XIV pour y être demoiselle de la reine, tout change. Ensemble, elles sont aux premières loges pour observer les intrigues et manoeuvres de la cour. Gare aux tourbillons des complots qui pourraient les entraîner bien malgré elles !

  • Roselys entre à la cour de Trianon !
    A seize ans, Roselys d'Angemont, qui a grandi dans un château de province entre un père capitaine et une mère adepte de Rousseau, aime grimper aux arbres et manie l'épée à merveille. Hélas ! Ses parents décident qu'il est temps pour elle d'avoir une vraie vie de demoiselle. Finis les vêtements d'homme, les leçons d'escrime et les escapades. Roselys, à contrecoeur, part pour Paris chez une de ses tantes. Elle y fait la connaissance de sa cousine Rose-Aimée, gracieuse et timide, avec qui par chance elle s'entend d'emblée. Bientôt, elles sont présentées ensemble à Trianon. Marie-Antoinette, qui s'est prise de passion pour le théâtre, cherche une personne de confiance pour l'aider à répéter ses rôles. Les répétitions commencent... Rose-Aimée bafouille, rougit, se perd dans son texte, et ne parvient pas à donner la réplique à la reine. Roselys la remplace au pied levé, à la grande satisfaction de Marie-Antoinette. Les jours suivants, Roselys profite d'être à Trianon pour enquêter sur le jeune noble Etienne de Valsens, avec qui elle s'est déjà battue en duel et qu'on destine à sa cousine. Une nuit, déguisée en homme afin de l'espionner, la jeune fille tombe sur une assemblée d'une trentaine de personnes. Il s'agit d'une société secrète : « les Enfants de Thémis » qui entend punir les personnages hauts placés malhonnêtes, comme le fermier général Féron. Fascinée, Roselys aimerait en faire partie...

  • Été 1780. Marie-Antoinette prépare son deuxième spectacle, et Roselys, toujours à ses côtés, lui fait répéter ses rôles. Un jour, Mlle Bertin la couturière vient présenter ses nouvelles robes d'automne à la souveraine. À peine la couturière et ses employées parties, Marie-Antoinette s'affole : un document a disparu ! Il s'agit d'une lettre de son très cher ami Axel de Fersen, parti à la guerre, aux Amériques. La reine pleure de désespoir, on va tenter de la diffamer, elle en est certaine ! Ne lui impute-t-on pas des liaisons avec Fersen, et même avec le comte d'Artois ? Roselys propose immédiatement à Marie-Antoinette son aide : elle promet de démasquer le coupable dans la plus grande discrétion, et de retrouver la missive...

  • A Trianon, Marie-Antoinette accorde un peu de répit à Roselys, car elle doit faire taire les courtisans qui lui reprochent sa passion pour le théâtre, et retourner davantage à Versailles auprès du Roi. Roselys en profite pour enquêter avec Valsens sur Alix, la fiancée disparue du gentilhomme. Valsens refuse de s'engager tant qu'il n'aura pas découvert ce qui lui est arrivé. Ils décident donc de mettre leurs sentiments de côté. Lors d'une réunion chez les Enfants de Thémis, Roselys, Hermine, la soeur jumelle d'Alix, et Valsens projettent de démanteler l'organisation occulte de l'horrible d'Arcourt, qui vient de mourir. Pour cela, il leur faut retrouver le complice de ce dernier, Dr Langlade, qui recrutait les membres de cette société secrète...

  • Roselys et Étienne de Valsens font les derniers préparatifs de mariage qui sera célébré le dimanche 25 février 1781. Marie-Antoinette a décidé de leur prêter les jardins de Trianon pour l'occasion. Elle promet une dot de 8000 livres à Roselys et viendra elle-même signer le contrat de mariage... La famille de Roselys se déplacera au grand complet et celle de Valsens également. Cependant, les jeunes gens se sont mis d'accord, il s'agira de noces « intimes ». Les Angemont ne roulant pas sur l'or, il n'est pas question de les mettre mal à l'aise par une réception ostentatoire. Roselys est heureuse ! Et en attendant le grand jour, elle continue à transmettre au faïencier, dans le plus grand secret, des lettres de la reine. Mais, depuis quelque temps, elle se sent suivie. Valsens lui avoue qu'il est aussi surveillé. Son valet Picard a été en effet accosté à plusieurs reprises par des inconnus, tout prêts à payer de fortes sommes pour obtenir des renseignements sur le gentilhomme. Est-ce le fameux Cabinet noir, ce service secret dirigé par la police, qui espionne les courtisans ? Et s'il cherchait à empêcher le mariage ?

  • A Trianon, on découvre le corps d'une ancienne conquête de Monseigneur d'Artois, une artiste qui danse à l'Opéra sous le pseudonyme de « Charlotte Mandragore ». On retrouve sur elle un jeton de la reine, un laissez-passer que donne Marie-Antoinette à ses familiers pour circuler dans le domaine royal. La nouvelle du meurtre ne tarde pas à se répandre dans le monde clos de Trianon. La reine est catastrophée ! Il faut que l'on confonde le coupable au plus tôt afin de préserver sa réputation. Elle ne connait pas cette Charlotte Mandragore et ignore comment elle a reçu un jeton pour entrer. Et elle ne peut s'empêcher de regarder ses invités avec suspicion... Le meurtrier est-il un de ses familiers ? Roselys et Valsens lui proposent d'enquêter en toute discrétion...

  • A Paris, en 1689, une fille qui choisit la liberté, ça ne se voit pas tous les jours. Fuir le couvent, les sombres intrigues de la cour du roi Louis XIV et devenir femme du peuple, cela ne se fait pas. Et pourquoi pas ? Pour Olympe, ce n'est que le début de l'aventure.

  • 73 ap. J.-C. Dionysos, adolescent grec, est fait prisonnier, ainsi que sa mère et sa jeune soeur Actis, par des pirates. Ils sont vendus séparément comme esclaves à Pompéi. Lupus (le nouveau nom d'esclave de Dionysos) est acheté par un maître droit et juste. Mais six années passent et par hasard, Lupus croise Tyndare, l'homme qui a acheté sa mère et sa soeur. Il se lance à leur recherche.

  • Pour Adélaïde, vivre à Versailles et devenir reine de France, quel ennui ! Fini les jeux dans les bois, fini la liberté. Elle était pourtant d'accord pour quitter sa Savoie natale. Elle était d'accord pour épouser Louis, petit-fils de Louis XIV. Mais son fiancé est triste et les journées ennuyeuses ! Heureusement, elle rencontre Babette, une servante franche et amicale. Enfin une amie à entraîner dans ses escapades  !  C'est le début pour Adélaïde et Babette d'une belle amitié... et d'une longue série d'aventures.

  • Versailles, 1682. A la cour, les dames s'arrachent les remèdes d'une certaine Madame Jouvence pour embellir ou rajeunir. Mais Héloïse de Montviviers, une amie de Madame de Montespan, réchappe de peu à la mort après avoir utilisé certains de ces produits miracles. Alors que Pauline tente de mettre de l'ordre dans ses sentiments pour le beau Silvère, Cécile enquête de son côté : qui donc se cache derrière la « dame aux élixirs » ? Toujours main dans la main, et plus que jamais amies, les deux demoiselles d'honneur vont tenter de démêler de sombres intrigues. Car pour évincer une rivale ou gagner le coeur du Roi, tous les coups sont permis...

  • À la cour de Louis XIV, le mot d'ordre est « plaire au roi ». Pauline et Cécile, désormais comtesse d'Altafuente, y évoluent librement, attisant la jalousie de Madame de Montespan. C'est alors que la cassette de la reine disparaît. Dans le même temps, Agnès, remplisseuse à la cour et amie de Cécile, est enlevée. La jeune comtesse se lance à sa recherche, d'autant plus inquiète pour son amie que le château de Versailles devient le théâtre de morts suspectes.

  • Lollia est révoltée ! Ses parents l'ont promise à un jeune noble romain qu'elle ne connait pas. Hors de question pour elle d'accepter ce mariage arrangé. Avec l'aide de sa fidèle esclave Mustella, la jeune fille entreprend de mener l'enquête sur son fiancé. Elle entend bien trouver sur son compte de quoi dissuader ses parents de la marier. Et même si pour cela elle doit s'aventurer dans les casernes de gladiateurs, dans les dangereuses réserves d'animaux sauvages, ou encore dans les sombres bas-fonds de Pompéi...

  • A douze ans, Adélaïde est devenue première dame du royaume. Elle reçoit les ambassadeurs et dirige le prestigieux « cercle de la reine ». Toutes ces responsabilités l'ennuient profondément ! Ce qu'elle aime, c'est s'amuser à La Ménagerie, le petit château que le roi lui a offert, danser aux bals, ou se promener dans les bois.  Mais voilà qu'une grande nouvelle tombe : Louis XIV et Mme de Maintenon vont marier Françoise d'Aubigné. On a choisi pour elle un des plus riches parti de France, issu d'une des plus prestigieuses familles de la Cour. Mais il est aussi un enfant de sept ans. Pour sauver son amie de ces fiançailles ridicules, Adélaïde, aidée de Louis et de ses frères  vont tout faire pour lui trouver le fiancé de ses rêves...

  • Paris, 1671. Exupère Lecoq, dix-sept ans, se voit confier la mission de garde du corps auprès du fils de Madame de Sévigné. Depuis quelque temps, en effet, de jeunes gens riches disparaissent mystérieusement. Une jeune femme serait à l'origine de ces enlèvements. Qui est-elle ? Quel est son dessein, sinon de détourner la fortune de ses jeunes victimes ? Exupère servira d'appât.

  • À la cour de Versailles, on se prépare au mariage d'Adélaïde et de Louis, l'héritier du trône. Tout le monde se réjouit  ! Tout le monde sauf... Adélaïde. Les responsabilités, elle n'en veut pas. Elle préfère de loin s'amuser avec les jeunes filles de son âge ou sortir en secret du château. Comment son fiancé, si sérieux, pourrait-il donner un peu de fantaisie et de malice à ses journées  ? Heureusement, Charles, le jeune frère de Louis, est là pour la faire rire.

  • À dix-sept ans, Marie Corneille quitte Paris pour le château du grand Voltaire. Le philosophe a décidé de l'adopter, elle, une jeune fille sans le sou et sans éducation. Voltaire écrit, donne des bals et des représentations théâtrales. Il veut faire de Marie une demoiselle digne de sa cour : cultivée, spirituelle, gracieuse... Mais la nouvelle élève n'aime pas les tragédies et ne montre pas plus de disposition pour l'écriture que pour la danse. À moins qu'un beau gentilhomme l'invite.

  • Paris, 1671. Marie Gilfort, la "tueuse au quarante victimes" s'évade de prison. Avec l'aide de la police royale et le soutien de la douce Camille, Exupère Lecoq se lance à sa recherche. Cette dangereuse enquête l'amène à se poser des questions essentielles. Qui sont les complices de la redoutable tueuse ? Chercherait-elle à se venger du jeune garçon qui l'avait fait enfermer à la Bastille ?... c'est-à-dire lui-même !

empty