Antoine Mouton

  • Le metteur en scène polonais doit adapter, pour l'ouverture de saison d'un théâtre français, le roman d'un auteur autrichien mort. Mais ce roman est instable : entre deux lectures, des personnages disparaissent, d'autres surgissent, sans explication. Un texte doté d'une vie propre, indépendant du regard du lecteur, c'est une idée plaisante a priori. Pourtant, dans les coulisses du théâtre, on commence à se douter que le spectacle ne pourra pas éviter la catastrophe. Le metteur en scène polonais devient fou, dit-on.

  • "Un couple de psychanalystes se rend compte qu'un même patient les fréquente tous deux. Comme il vient de disparaître, ils mènent l'enquête et ne trouvent qu'un manuscrit, intitulé Imitation de la vie.
    Le manuscrit retrace l'histoire d'Émir Sulter. Il vit à Setrou, une ville de banlieue parisienne où il s'occupe, avec Ingrid Égala, d'un cinéma dédié aux films expérimentaux, le Mekas Palace. Ingrid et Émir sont des amoureux de la radicalité. Autrefois, ils étaient amants, désormais ils sont collègues.
    Les deux psychanalystes étaient sur le point de se séparer. Après la lecture du manuscrit, ils savent qu'ils sont liés par leur patient. Dans les histoires d'amour, il y a toujours un fantôme. Volontiers comique, Imitation de la vie se veut le roman de la désillusion de devenir adulte, quand on s'aperçoit que l'adulte est celui qui feint encore mieux que les autres."

empty