Langue française

  • Alors que la plupart des États européens cherchent à définir les contours de leurs transitions énergétiques, les sujets de controverse ne manquent pas, de l'avenir du nucléaire après Fukushima à l'opportunité d'exploiter les gaz de schiste. Les énergies renouvelables, telles que le solaire et l'éolien, occupent une place importante dans ces débats, qu'elles soient présentées comme une solution d'avenir aux problèmes énergétiques et environnementaux ou critiquées pour leur manque de compétitivité et leur intermittence. En comparant les trajectoires contrastées de ces filières en Allemagne, au Danemark et France, l'auteur montre le poids prépondérant que conservent les structures nationales malgré les efforts d'harmonisation de l'Union européenne, ainsi que la force d'inertie des secteurs électriques traditionnels. Et si les énergies renouvelables contribuent désormais largement à la production d'électricité en Europe, c'est dans un cadre de plus en plus centralisé, s'éloignant du modèle alternatif dont elles étaient initialement porteuses. Contribution essentielle au débat sur la transition énergétique, l'ouvrage révèle les ressorts politiques et sociaux des choix technologiques et permet d'évaluer la position de la France par rapport à deux autres pays européens.

  • La sociologie de l'action publique constitue un pôle majeur dans le champ de la science politique. Ce manuel d'introduction propose un état des lieux de la discipline, en présentant et discutant ses principales notions et approches théoriques. Illustré par des exemples variés, issus de travaux classiques mais aussi de l'actualité la plus récente, cet ouvrage montre que la sociologie de l'action publique ne se limite pas à l'analyse de l'État.
    Pour cela, il propose d'abord un repérage des acteurs, publics ou privés, qui participent à la formulation des politiques publiques (acteurs administratifs, groupes d'intérêt, responsables politiques, mais aussi le « public » de ces politiques). Il examine ensuite les séquences essentielles d'une politique publique (dynamiques d'émergence des problèmes, fabrique de la décision, logiques de mise en oeuvre et d'évaluation), avant d'aborder l'épineuse question du changement dans l'action publique. Enfin, il s'intéresse à la multiplication des échelles de l'action publique et plus particulièrement aux politiques internationales, européennes et locales.

empty