Aziz Iraki

  • Depuis le début des années 2000, des mouvements ont mis sur le devant de la scène politique locale marocaine des nouvelles figures de la légitimité de proximité : les ould derb (« enfants du quartier ») et les femmes ayant un certain niveau d'instruction. Quelle place trouvent-ils dans leurs relations aux notables traditionnels ? Comment s'opère l'hybridation entre ces anciennes figures et les nouvelles ? Les auteurs montrent des situations très contrastées qui mettent en lumière une intermédiation plurielle. Peu de partis politiques relaient l'action de cette élite de proximité. Cette situation pousserait à conclure que seule la cooptation donne naissance à l'élite locale instituée ; mais elle traduit aussi l'état de l'offre politique démocratique au Maroc et la place du Parti Justice et Développement.

  • De quelles gouvernances traite cet ouvrage ? De la gouvernance non normative : celle qui n'est pas une somme d'injonctions, de règles administratives ou de périmètres institutionnels, mais d'abord un ensemble complexe de pratiques sociales, de consensus transitoires et d'équilibres labiles à l'échelle d'un territoire.
    Cet ouvrage se propose donc d'interroger des gouvernances territoriales en situation, à partir de cas aussi variés que ceux liés aux différents services urbains (transport, décharge publique, eau et assainisse­ ment) d'une grande métropole, ou à la planification territoriale.
    Comment une coordination territoriale de l'action publique et collective peut-elle émerger de processus de déconcentration encore très centripètes, de décentralisations souvent inachevées, d'un « urbanisme de projets » dispersé ? L'efficacité de l'action publique se cherche dans des champs politiques souvent fragmentés et marqués par une multiplicité d'acteurs publics et privés. Elle demande d'analyser les processus conflictuels, décisionnels et politiques dans leur capacité à produire des consensus viables.
    À cet égard, que nous disent les expériences ayant débouché sur une action publique coordonnée localement par un acteur ayant acquis une certaine légitimité politique ? Dans cette perspective, les contributeurs à cet ouvrage analysent l'intimité systémique de onze contextes très diversifiés, allant de l'Afrique subsaharienne (Bénin, Congo­ Brazzaville, Mali) à ceux de pays d'Europe occidentale (Italie, France) en passant par des pays d'Amérique latine (Mexique), du Maghreb (Maroc) ou du Moyen Orient (Liban).

  • A travers une approche comparative des politiques du logement et des dispositifs d'ingénierie sociale au Maghreb et en Afrique de l'Ouest, cette publication collective interroge les notions volontaristes et normatives de gouvernance urbaine et de participation appliquées au domaine de l'habitat. Les politiques de lutte contre la pauvreté et de résorption de l'habitat insalubre ainsi que la participation de la société civile facilitent-ils l'accès au logement des populations défavorisées ?

empty