Nathan

  • Boris III, roi du Poldovo, est un incapabale. Vexé d´avoir écrit « évidamment » au lieu d´« évidemment » dans une fumeuse et laborieuse déclaration de guerre, il décide, poussé par le servile et savant précepteur de son fils, d´interdire l´emploi de la voyelle « e » dans les inscriptions publiques de tout son royaume, sous peine d´ablation d´un doigt de la main.


    La loi suscite les rires au sein de la population, qui devrait pourtant s´en inquiéter. Bientôt, l´interdiction concerne aussi les discours publics, puis les conversations privées, et enfin tous les écrits antérieurs. On brûle les livres, on ampute à qui mieux mieux doigts des mains, ou doigts des pieds, bras et jambes quand ils viennent à manquer. Des armées d´enquêteurs traquent sans relâche les contrevenants... Mais bientôt, la résistance s´organise... Lors de réunions secrètes où c´est à celui qui mettra le plus d´ « e » possible dans son discours, les « frères de l´e » projettent d´assassiner le roi tyrannique...
    -

empty