Christian Roche

  • L'auteur esquisse l'historique de cette région du sud du Sénégal, de la conquête française à nos jours auquel il mêle quelques souvenirs personnels. Les nouvelles générations forgeront-elles le destin de la Casamance en confiance et la paix retrouvée dans un ensemble harmonieux ou au contraire dans la poursuite des drames subis ?

  • A partir des années 1840, les Français se sont vraiment intéressés à explorer les côtes africaines et les îles de l'océan Indien. La pénétration à l'intérieur des territoires s'accéléra au début des années 1880 et se heurta à de fortes résistances. Après avoir relaté les luttes des Africains des pays sahéliens contre les conquérants djihadistes et contre l'occupation française au XIXe siècle (L'Harmattan), voici à présent celles des populations des pays du golfe de Guinée et des territoires de l'océan Indien.

  • La Casamance, région sud du Sénégal, abrite aujourd'hui plus de six peuples qui coexistent pacifiquement. Les uns sont musulmans, comme les Malinké et les Fula ; les autres animistes ou en voie d'islamisation et de christianisation comme les Banun, les Balant et les Joola.
    Dès le XVIe siècle, des navigateurs européens qui longeaient la côte remontèrent le fleuve Casamance et nouèrent des liens commerciaux avec les populations riveraines. Portugais, Espagnols, Britanniques, Français, apprirent à connaître les rives de ce cours d'eau qui appartenaient à un souverain noir connu sous le nom de "Kansa-mansa". Au début du XXe siècle, ce monarque n'était plus qu'un lointain souvenir dans la mémoire des Casamançais, et leur région était considérée comme une possession coloniale française.
    /> Contributions à l'Histoire du Sénégal, ces pages constituent également un apport pour une meilleure connaissance de la présence française en Afrique occidentale au XIXe siècle.
    Christian Roche a vécu de nombreuses années au Sénégal après l'accession de ce pays à l'indépendance. Professeur d'histoire et géographie en Casamance et au lycée Blaise Diagne, dernier proviseur français du lycée Djignabo de Ziguinchor, il a été conseiller technique du ministre sénégalais de l'Education nationale dans les années 70. Docteur d'Etat, il a consacré plusieurs livres historiques et sa thèse à l'histoire de la Casamance, éditée par les Nouvelles Editions Africaines en 1976 et réédité par Karthala sous le titre de Histoire de la Casamance de 1850 à 1920. Après avoir enseigné à l'Ecole normale supérieure de Libreville au Gabon, il est devenu inspecteur d'académie-inspecteur pédagogique régional d'histoire et géographie.

  • Au cours des siècles passés, les relations de l'Afrique subsaharienne avec la France ont été plutôt difficiles. Elles ont atteint leur paroxysme dans la seconde moitié du XIXe siècle quand les puissances européennes se sont partagé le continent africain en 1885 lors du Congrès de Berlin et que la France elle-même a multiplié les conquêtes, du Sénégal au Congo, en passant par Madagascar et les Comores, et ce malgré de nombreuses résistances.
     L'histoire de la conquête française a donné lieu à beaucoup d'ouvrages, notamment pendant la période de l'Empire français. Des explorateurs, des administrateurs et des militaires ont narré leurs missions prescrites par les différents gouvernements. Les résistances des Africains y sont souvent présentées comme des obstacles à la diffusion des bienfaits de la civilisation européenne. La notion de résistance est devenue sensible en France depuis les événements de la seconde guerre mondiale et l'occupation du pays par les armées allemandes. Mais, paradoxalement, quand on évoque le même concept pour les populations africaines, l'écho n'est pas le même. Les enseignants lui consacrent peu de temps et les manuels scolaires ne lui réservent que quelques pages.
    L'objectif de cet ouvrage est de recenser l'histoire de ces résistances qui compte de grandes figures comme, Béhanzin, Lat Dior, Mogho Naaba Wogbo, Rudolf Douala Bell, les reines de Madagascar, Samori et beaucoup d'hommes et de femmes moins célèbres ou sans nom. Une histoire peu connue ou oubliée, pourtant indispensable à notre mémoire.
    Christian Roche a vécu de nombreuses années au Sénégal après l'indépendance du pays. Professeur d'histoire et géographie en Casamance et au lycée Blaise Diagne de Dakar, dernier proviseur français du lycée Djignabo de Ziguinchor, il a été conseiller technique du ministre sénégalais de l'Education nationale dans les années 1970. Docteur d'Etat, il a consacré plusieurs articles historiques et sa thèse à l'histoire de la Casamance, rééditée en 1985 par Karthala sous le titre de Histoire de la Casamance de 1850 à 1920. Après avoir enseigné à l'Ecole normale supérieure de Libreville au Gabon, il est devenu inspecteur d'académie-inspecteur pédagogique régional d'histoire et géographie.

  • Cet ouvrage devrait permettre aux nouvelles générations de retrouver en Léopold Sédar Senghor un Sénégalais d'exception. Il a surtout marqué son époque par son humanisme. Défenseur, avec les militants de la Négritude, de la culture négro-africaine, on retiendra de son oeuvre son inlassable combat pour le respect et la défense de toutes les cultures incluses dans une civilisation de l'Universel. Riche en documents authentiques (textes, discours, entretiens) l'évocation de Lépold Sédar Senghor par Christian Roche rappelle que cet homme d'État souhaitait que la postérité se souvienne qu'il fut d'abord un métis culturel.

  • Léopold Sédar Senghor et Mamadou Dia sont deux grandes figures de l'histoire du Sénégal. Nés à l'aube du XXe siècle et liés par une profonde amitié forgée lors de leurs combats politiques après 1945, on pourrait les considérer comme les pères du Sénégal indépendant : Léopold Sédar Senghor fut le premier Président de la jeune République du Sénégal et Mamadou Dia, le président du Conseil du gouvernement sénégalais. La crise de régime de décembre 1962 fit apparaître leurs divergences politiques et provoqua la rupture de leur amitié. Ces pages relatent leur parcours de ces deux éminents hommes d'État.

  • Un demi-siècle vient de s'achever depuis les années 1960. Qui se souvient des origines sociales, des formations professionnelles, des parcours politiques des pionniers des indépendances africaines et de leurs successeurs ? Cet ouvrage se penche sur le passé récent des pays africains qui ont eu un passé colonial et des relations particulières avec la France (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Conakry, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Togo, Cameroun, Centrafrique, Congo-Brazzaville, Gabon, Rwanda, Tchad, Djibouti, Comores, Madagascar).

  • Silvia, jeune franco-espagnole rejoignant son mari administrateur au Sénégal à la veille de 14-18, va rencontrer un jeune Diola ombrageux en Casamance, épris de liberté, luttant contre les français. Attirée par sa beauté, elle va peu à peu succomber à son charme marlgé l'important fossé social et culturel qui les sépare... A travers ce récit, l'auteur décrit la luxuriance de la nature, les coutumes locales de l'époque et les aléas de la vie coloniale en Casamance.

  • Cet ouvrage s'adresse aux comédiens, aux enseignants, à tous ceux qui prennent la parole et qui veulent communiquer avec efficacité auprès d'un public. Il a trait à la personnalité et l'enseignement de Régine Lacroix-Neuberth (1912-2010) qui a consacré sa longue existence à des recherches sur la mise en scène au théâtre et sur les mécanismes de la parole. Elle a animé des centaines de stages auxquels ont participé des milliers de personnes, notamment Fabrice Luchini.

  • Né sous le Second Empire et mort pendant la Seconde Guerre mondiale, ce personnage hors norme a soulevé bien des polémiques. Médecin de la Marine, député de l'Hérault, romancier, pamphlétaire, adepte du Naturisme, il fut l'un des précurseurs d'une hygiène de vie et d'une médecine naturelle admises aujourd'hui. Epris de justice et de compassion pour la détresse humaine, il a mené avec fougue divers combats notamment contre l'exploitation des peuples colonisés.

  • Cinquante ans après l'accession aux indépendances en Afrique, des conflits ont surgi, particulièrement dans les pays du Sahel. La colonisation a créé des états sans tenir compte de certaines réalités politiques, notamment l'affirmation de la personnalité du peuple touareg. Contaminées par le salafisme terroriste, les rébellions veulent remettre en cause les structures étatiques héritées de l'ordre colonial. Pourquoi la France se retrouve-t-elle à présent impliquée dans ses anciennes colonies dans un conflit aux dimensions internationales ? Tel est l'objet de cet ouvrage.

  • Quand on évoque les conquêtes et les résistances des peuples africains au XIXe siècle, on oublie parfois que depuis le siècle précédent, de nombreux animistes luttaient contre l'asservissement de grands conquérants djihadistes. Les Français se sont trouvés en présence de guerres intestines d'une rare violence et se sont présentés comme des « protecteurs ». Des conquérants comme El Hadj Omar, son fils Ahmadou, Samori Touré ont compris que leur pouvoir allait être sérieusement menacé par les ambitions expansionnistes françaises. Rivaux, incapables de faire front commun, ils échouèrent dans leurs tentatives parfois désespérées de repousser l'occupant.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Des synthèses de cours du programme de l'année sont proposées sur des fiches pour réviser efficacement.
    Numérotée et classée, chaque fiche est structurée en 2 ou 3 parties composées en courts paragraphes.Les contenus sont valorisés par une maquette claire, aérée et colorée qui permet une meilleure mémorisation.+ des définitions des notions essentielles et des fiches de conseils
    Découvrez les applis Défibac sur iPhone pour réviser partout

    Défibac - Appli PHILOSOPHIE terminales ES/S/L

    Défibac - Appli FRANCAIS 1ères toutes séries

    Défibac - Appli ANGLAIS terminales toutes séries


  • Des synthèses de cours du programme de l'année sont proposées sur des fiches pour réviser efficacement.

    Numérotée et classée, chaque fiche est structurée en 2 ou 3 parties composées en courts paragraphes.Les contenus sont valorisés par une maquette claire, aérée et colorée qui permet une meilleure mémorisation.+ des définitions des notions essentielles et des fiches de conseils
    Découvrez les applis Défibac sur iPhone pour réviser partout

    Défibac - Appli PHILOSOPHIE terminales ES/S/L

    Défibac - Appli FRANCAIS 1ères toutes séries

    Défibac - Appli ANGLAIS terminales toutes séries

  • Parti en 1965 en Afrique dans le cadre de la coopération franco-africaine en qualité de volontaire du service national, l'auteur se découvre une passion pour ce continent où il va vivre durant une quinzaine d'années. C'est à un voyage au coeur d'une Afrique presque d'hier, à l'aube de son indépendance, que l'auteur nous convie ici. Une Afrique qui offre au regard les couleurs magnifiques des bougainvillées toujours en fleurs mais dont les épines blessent la main de qui veut les cueillir.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le texte intégral de l'oeuvre philosophique et un dossier pédagogique complet !Une oeuvre fondatrice de la pensée marxiste. Son introduction constitue un ouvrage à part entière ; elle est, en France, habituellement édité de façon indépendante.
    Contexte En 1846, Marx comme Engels se trouvent à Bruxelles, terre d'asile de nombreux réfugiés politiques. Leur collaboration débute cette année-même, pour ne s'achever qu'en 1883, date de la mort de Marx.
    L'oeuvre Si certains passages de L'idéologie allemande sont particulièrement polémiques, et visent directement plusieurs ressortissants de la pensée allemande, tels que Bruno Bauer, Karl Grün ou encore Max Stirner, la première partie du tome I, " Feuerbach ", expose les principes de ce qu'on appellera, plus tard, le " matérialisme historique ", et adopte un ton plus posé.
    Les concepts clés L'idéologie
    Le communisme
    L'histoire
    La production
    L'individu...
    La collection Intégrales de philo, une approche complète et approfondie d'une oeuvre essentielle Une oeuvre commentée par des spécialistes
    Des dossiers autour de l'oeuvre
    Plus de trente titres
    4 périodes : Antiquité, Moyen Âge et Renaissance (Ve - XVIe s.), période moderne (XVIIe - XIXe s.), période contemporaine (XXe s.)

  • A unique "how-to" manual for the management of scientific laboratories
    This book presents a complete set of tools for the management of research and development laboratories and projects. With an emphasis on knowledge rather than profit as a measure of output and performance, the authors apply standard management principles and techniques to the needs of high-flux, open-ended, separately funded science and technology enterprises. They also propose the novel idea that failure, and incipient failure, is an important measure of an organization's potential.
    From the management of complex, round-the-clock, high-tech operations to strategies for long-term planning, Managing Science: Management for R&D Laboratories discusses how to build projects with the proper research and development, obtain and account for funding, and deal with rapidly changing technologies, facilities, and trends. The entire second part of the book is devoted to personnel issues and the impact of workplace behavior on the various functions of a knowledge-based organization.
    Drawing on four decades of involvement with the management of scientific laboratories, the authors thoroughly illustrate their philosophy with real-world examples from the physics field and provide tables and charts. Managers of scientific laboratories as well as scientists and engineers expecting to move into management will find Managing Science: Management for R&D Laboratories an invaluable practical guide.

  • Comment être bien dans son corps et sa sexualité ?
    Prisonniers de leurs névroses autant que de la rigidité de nombreuses théories psychanalytiques qui prétendent les combattre, les Occidentaux n'atteignent cet objectif qu'avec peine. Aujourd'hui encore, la parole sur la sexualité est quasi inexistante, tant dans l'éducation des enfants qu'au sein des couples. Résultat : le désarroi des adolescents s'aggrave et, ces trente dernières années, les tentatives de suicide sont devenues de plus en plus fréquentes et précoces.
    En créant des groupes de parole sur la sexualité, Didier Dumas a repris à la sagesse taoïste un principe simple : la santé spirituelle implique d'abord de savoir bien manger, bien déféquer et bien faire l'amour. Associant l'acupuncture, qui considère la sexualité comme le premier des remèdes, au travail de Françoise Dolto sur le « parler du corps », Didier Dumas montre qu'il est important, pour accéder au bien-être, de connaître les premiers temps de la vie, ceux où se construit le domaine des sensations et de la circulation des énergies que la jouissance et l'orgasme remettent en scène.

empty