Entreprise, économie & droit

  • Interdits en principe depuis 1836, les jeux se sont considérablement développés en France. L'Etat dispose à leur égard de pouvoirs discrétionnaires, qui méritent débat. L'auteur évoque ici l'environnement des jeux qui bouge avec l'évolution du droit, national et européen, le développement technologique, l'expansion du marché des loisirs. Il conclut sur l'opportunité de créer une autorité régulatrice et suggère des réformes tendant à concilier un objectif d'efficacité économique avec des préoccupations d'ordre public formalisées.

empty