Christophe Deloire

  • 1989, Pékin, place Tiananmen. Le mouvement étudiant est écrasé dans le sang. Un inconnu se dresse devant une colonne de chars, l'image fait le tour du monde. Cet homme devient le symbole de la révolte, mais on ignore son identité. Et même ce qu'il est devenu ou s'il est encore vivant.25 ans après, obsédé par ce rebelle inconnu surnommé « Tankman », Christophe Deloire part à sa recherche. Il retourne sur les lieux, rencontre les protagonistes, fouille des rapports classés « secret défense » et exhume des clichés inédits pour se rapprocher de l'homme sans visage qui, pendant trois minutes, a dansé avec des engins de mort.L'homme qui ne se retourne pas est le récit de cette enquête à la fois planétaire et intime. Ce livre nous plonge dans les secrets d'une Chine toujours plus troublante et nous révèle qu'un héros peut avoir plusieurs visages.

  • Affaires d'Etat ou affaires de moeurs, réseaux d'argent sale ou personnes disparues, tentatives d'escroquerie ou meurtres déguisés : les détectives privés, à oeuvrer dans l'ombre, forment la plus discrète des corporations. Dans ce livre sans précédent, Christophe Deloire, enquêtant sur ces enquêteurs, raconte leurs grandes et petites histoires secrètes.
    Reprenant les dossiers qui ont défrayé la chronique, il explore les méthodes des cabinets fameux comme des officines obscures. Examinant certaines relations complexes avec la puissance publique, il montre, dans toute sa vérité, un métier où la virginité du casier judiciaire tient lieu de diplôme. Où le pire côtoie le meilleur. Et où la tentation de gendarme privé le dispute à celle de l'espion planétaire.
    Souvent appelés la « brigade des cocus », les héritiers de Vidocq, désormais à la pointe des révolutions technologiques, rêveraient-ils de devenir les nouveaux justiciers de la mondialisation ?
    Un livre riche en révélations, accompagné en annexe d'un petit traité de la filature et de l'enquête, ainsi que de nombreux renseignements pratiques.
    Christophe Deloire est journaliste d'investigation
    au Point.

  • Les présidents de la Ve République passent, les grandes affaires et les cadavres gardent leurs mystères.
    Christophe Deloire rouvre les dossiers, il raconte par le menu les enquêtes souvent trafiquées, orientées ou parfois bâclées.
    Sous de Gaulle : la mort de Ben Barka n'a pas encore livré tous ses secrets et les circonstances de la disparition de Stefan Markovic restent obscures...
    Sous Giscard : le prince de Broglie, Henri Curiel, Joseph Fontanet, Robert Boulin... Assassinats, vrais ou faux suicides ? Autant d'instructions truffées d'interrogations...
    Sous Mitterrand : René Lucet se donne la mort «de deux balles dans la tête», l'espion Bernard Nut réussit un suicide impossible, le pasteur Joseph Doucé disparaît alors qu'il est surveillé par les RG... Le livre apporte aussi des éclaircissements sur la mort de François de Grossouvre et des révélations sur celle de Pierre Bérégovoy.
    Christophe Deloire a fouillé dans les procédures, rencontré des témoins. En trouvant des éléments inédits - certains sont rassemblés dans les annexes -, il montre que, par raison d'Etat, les influences politiques et policières s'affrontent sur le dos des morts et que les vérités dévoilées sont rarement des vérités vraies.
    Christophe Deloire est journaliste d'investigation au Point. Il est l'auteur de Histoires secrètes des détectives
    privés (Lattès).

  • A quelques mois de l'élection présidentielle de 2012, les Français sont saisis d'angoisse à l'idée que la fête électorale débouchera sur une gueule de bois. La crise aidant, la politique se révèle un théâtre d'ombres où les signes du pouvoir servent surtout à masquer l'impuissance. Qui gouverne ? Qui décide ? Circus politicus révèle les dessous d'un véritable « putsch démocratique », une tentative de neutralisation du suffrage universel par une superclasse qui oriente la décision publique. Il montre comment le Pouvoir a capitulé devant les puissances financières. Il dévoile les stratégies de double discours et d'hypocrisie française entre Paris et Bruxelles.
    Histoires, anecdotes, preuves, documents... tout dans ce livre tend à démontrer que les Indignés ont raison de réclamer une « vraie
    démocratie » ! Entrons dans ce Circus politicus où le peuple est jugé dangereux et la démocratie archaïque. Nous voici dans les réunions ultra secrètes des Conseils européens où tout se joue, dans les coulisses, dans de mystérieux clubs d'influence où les banquiers américains expliquent la vie à nos politiques, dans les officines et les bureaux d'agents secrets... La France est sous la tutelle d'un pouvoir aveugle. La souveraineté, nationale ou européenne, n'est plus qu'une image pieuse entretenue par des « idiots utiles ». Une enquête inédite, iconoclaste qui fait surgir une réalité qu'il vaudrait mieux affronter plutôt que de la nier.

  • Mitterrand, entre deux dossiers, consacrait beaucoup de temps à son harem. Chirac nommait ses favorites au gouvernement. Ses disparitions nocturnes entraînaient l'inévitable question de Bernadette : « Savez-vous où est mon mari ce soir ? » C'est ainsi : en France, sexe, amour et politique sont indissociables. Au XVIIIe siècle, la Maintenon et la Pompadour ont régné sur le coeur et la politique du roi. Aujourd'hui, presque rien n'a changé : le pouvoir reste obsédé par la conquête des femmes. Épouses, elles font partie des stratégies présidentielles ; maîtresses ou courtisanes, elles font parfois trembler l'État. La séduction est plus que jamais au coeur du système politique et de la course à l'Elysée.
    Pour la première fois, d'anciens Premiers ministres, des ministres passés ou en fonction, des conseillers et des hauts fonctionnaires évoquent ce sujet délicat en toute franchise. Rien n'y manque : ballets roses, espionnage, vendettas, pièges... Quant aux services de l'État, ils enquêtent sur les candidats. La bataille qui mènera à l'élection présidentielle de 2007 sera impitoyable.

empty