Claude Drouin

  • Ce livre présente de façon synthé-tique neuf grands économistes : Smith, Ricardo, Say, Malthus, Marx, Walras, Keynes, Schumpeter et Friedman, dont les contributions sont à l'origine de la science économique moderne et qui, par leurs écrits, ont contribué à la compréhension du monde dans lequel nous vivons.
    Chaque économiste fait l'objet d'une courte biographie suivie d'une présentation des principaux concepts et théories dont il est à l'origine. Les prolongements actuels de leurs oeuvres (approfondissements théoriques ou influences sur les politiques publiques) sont également évoqués pour chacun d'entre eux.
    Cet ouvrage s'adresse aux élèves des classes préparatoires aux grandes écoles de commerce, aux étudiants des IEP, en sciences économiques ainsi qu'aux candidats aux concours administratifs.

  • Ce numéro de Brèves s'amorce avec les récents partenariats de la Société littéraire de Laval avec deux autres associations professionnelles d'auteurs : l'Association des auteurs et des auteures de l'Outaouais et l'Association des auteurs des Laurentides. Ces visiteurs font cadeau de créations littéraires entre lesquelles se tissent des liens de parenté. Puis, l'on découvre des poèmes de la cohorte étudiante du Collège Montmorency ayant été soumis au Concours intercollégial de poésie. Ce numéro comprend aussi un dossier thématique portant sur l'humour ainsi que la recension d'une riche couvée de publications récentes des membres de la Société littéraire de Laval.

  • Nouvelle revue publiée par la Société littéraire de Laval, Entrevous qui prend la relève de Brèves littéraires, propose bien des découvertes selon une ligne éditoriale en trois volets : les oeuvres multidisciplinaires intégrant le littéraire, l'inscription de la littérature dans les espaces publics et les processus de création littéraire. Le sous-titre, « littérature organique », est à l'image du but visé : non pas seulement publier des textes au sens classique du terme, mais plutôt favoriser l'interdisciplinarité. Dans les mots mêmes de Danielle Shelton, directrice artistique de la publication : « Entrevous postule que la littérature est partout, dans toutes sortes de manifestations de la créativité, seule ou accompagnée, et qu'elle est utile au quotidien parce qu'elle nourrit ». Au menu de ce premier numéro, une mini-enquête sur le genre populaire de l'autofiction, un jeu littéraire, des extraits de récitals de poésie, des mises en rapport avec les autres arts et des rencontres avec des auteurs.

  • La revue Entrevous 02 présente Troc-paroles, le laboratoire de création littéraire de la Société littéraire de Laval qui expérimente diverses techniques : la formule « Marché des mots » où les participants échangent sur leur processus d'écriture, la joute d'interprétation d'un poème versus intention de l'auteur, puis le jeu des métamorphoses « Dans la tête de... ». La section suivante visite deux groupes qui stimulent leur créativité par de potlucks littéraires. Suivent les « Rendez-vous avec... » : des extraits de deux rencontres d'auteures, l'une accompagnée de son illustrateur, l'autre de son violoncelle. La dernière section, « La littérature est partout », infiltre des salles de concerts, un musée et des théâtres.

  • Entrevous inaugure un nouveau sous-titre: « revue d'arts littéraires ». Au sommaire: cinq sections et de très nombreuses contributions. 1. Le laboratoire de création Troc-paroles de la Société littéraire de Laval, où sont expérimentées diverses techniques d'écriture : «Le brunch des espions» (micronouvelles), «Les listes de choses (prose poétique brève à la manière de Shonagon)» et «À la manière nippone» (haïku, tanka). 2. Mots sur image: où la poésie s'amalgame à l'art visuel et à la photographie d'art. 3. L'art du pastiche: après l'autofiction et le potluck littéraire, Entrevous poursuit dans la stimulation de la créativité par la contrainte volontaire et se livre à l'art du pastiche (de Vincent Delerm, Jun'ichiro Tanizaki et Jean de la Fontaine). 4. Lieux de mémoire littéraire: texte poétique lu à l'inauguration de la place Anne-Marie-Alonzo et visite de la bibliothèque de Nemo sur le Nautilus. 5. Une dernière section toute en interdisciplinarité, La littérature est partout: au cinéma (la romancière dans Le Violon rouge), au concert (poésie de Patrick Coppens et chambristes de l'Orchestre symphonique de Laval; poèmes du domaine public sur les gitans et Orchestre tzigane de Montréal), à l'opéra (Journées de la culture chez Béatrice Picard) et au théâtre (Festival des Molières).

  • Ce livre présente les grands auteurs en sciences économiques et sociales : sept économistes (Smith, Ricardo, Malthus, Say, Marx, Keynes et Schumpeter) et cinq sociologues (Tocqueville, Durkheim, Weber, Bourdieu et Boudon), dont la connaissance s'avère indispensable pour réussir l'épreuve du baccalauréat ES, en enseignement obligatoire, et, a fortiori, en enseignement de spécialité. Chaque présentation met en avant l'apport théorique de chaque auteur ; notamment les principaux concepts que tout élève de Première et de Terminale se doit de maîtriser.

  • Le plus récent numéro d'Entrevous se décline en six sections. 1. Laboratoire de création littéraire Troc-paroles, qui présente les meilleurs textes de deux ateliers de création des Journées de la culture. 2. Interprétation vs Intention, qui met en jeu un poème inédit. 3. Marché des mots, où poème et haïku sont accompagnés de leur processus de création. 4. Mots sur image, où une artiste multidisciplinaire amalgame ses photographies d'art thématiques et sa poésie. 5. Rendez-vous avec..., qui présente treize écrivains venus d'ailleurs pour la Semaine des rencontres interculturelles. 6. La littérature est partout, où poésie et prose poétique s'immiscent dans un récital de chansons et deux concerts, l'un symphonique, l'autre de chambre.

  • Pour sa quatrième parution, Entrevous propose un « marché des mots », des lectures publiques et des échanges autour du processus créatif ayant eu lieu à Laval et à la Bibliothèque de Beloeil dans le cadre du Mois de la poésie. « Interprétation versus intention » réunit 5 interprétations d'un même poème suivi par un mot de son auteur qui en révèle les clés. Puis, « Mot sur image » présente les mots de Patrick Coppens et les images de Claude Haeffely, décédé en mai. On plonge ensuite « dans la tête de » Claudie Bellemare et Olivia Tapiero, deux poétesses de la relève et on prend « rendez-vous avec » 10 poètes de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) lors du banquet du Rendez-vous de la Francophonie lavallois 2017. Enfin, « la littérature est partout », à l'Orchestre symphonique de Laval, au Théâtre d'art lyrique de Laval, à l'Opéra de Montréal et même à la Maison de la culture Ahuntsic.

empty