Langue française

  • Il y a cent ans, la révolution russe d'Octobre 1917 générait une espérance planétaire. Pourquoi, portés par le souffle de cet événement, tant de militants ont-ils cru au communisme ? Qui étaient-ils ? Comment expliquer que des hommes et des femmes provenant d'horizons très divers, ouvriers, paysans, intellectuels, écrivains, anarchistes, socialistes, juifs, catholiques, féministes, colonisés... aient vu dans l'ordre nouveau de Moscou la concrétisation de leurs espoirs ? Co-auteurs du Siècle des communismes (Le Seuil, Points poche, 2008), Bernard Pudal et Claude Pennetier révèlent au travers de la publication de textes autobiographiques provenant des archives de Moscou la diversité des ressorts sociaux et intimes de ces adhésions en même temps que le poids de la discipline que leur impose une organisation politique inédite. Le récit et l'analyse fouillée de ces trajectoires militantes permettent de poser un regard neuf sur ce que fut le système communiste, sur le dévouement et l'aveuglement qu'il suscita. Démontrant que cet engagement n'est pas réductible à une illusion (François Furet) et que le communisme ne peut se résumer à une machine criminogène (Le livre noir du communisme), les auteurs proposent de nouvelles interprétations permettant de comprendre à la fois les espoirs que les militants ont fondé sur l'URSS et la dimension coercitive de ce choix partisan. Ce livre interroge ainsi le communisme de façon inédite intégrant sa promesse émancipatrice et sa dimension répressive : le souffle d'Octobre 1917 aurait-il donné naissance à un système reposant sur la domination d'une élite issue du peuple ? Bernard Pudal est historien et professeur de sciences politiques. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, parmi lesquels Un monde défait. Les communistes français de 1956 à nos jours (Éditions du Croquant, 2009). Claude Pennetier est historien, chercheur CNRS, et co-directeur du Maitron, dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social. Il a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels Juin 40, la négociation secrète (Éditions de l'Atelier, 2006). Co-auteurs du Siècle des communismes (réédité en poche au Seuil), Bernard Pudal et Claude Pennetier ont également codirigé Autobiographies, autocritiques, aveux dans le monde communiste (Belin, 2002) et Le sujet communiste. Identités militantes et laboratoire du « moi » (PUR, 2014).

  • Les analyses des égo-documents (journaux intimes, correspondances, autobiographies de parti, autocritiques, etc.), des entretiens biographiques, et les archives policières ou judiciaires, désormais accessibles, renouvellent nos perceptions, ossifiées et simplificatrices, des "sujets" communistes. Portant aussi bien sur des pays communistes que sur des partis communistes occidentaux (notamment le PCF), cet ouvrage présente ce nouveau domaine de recherche qui, s'affranchissant des controverses historiographiques traditionnelles, ouvre la voie d'un véritable renouveau de l'histoire des communismes et des communistes.
    Publié avec le soutien de l'équipe CSU-CRESPA et de l'université Paris Ouest Nanterre La Défense.

empty