Daniele Panneton

  • Création littéraire lors d'activités produites par la Société littéraire de Laval. Textes des poètes invités et des lauréats du micro ouvert Marché des mots. Dossier LGBT. Textes et recensions de publications littéraires des membres. Notices de l'artiste-photographe de la couverture, R A Warren, de l'artiste de l'exposition multidisciplinaire «Peau d'âme», Monique Gagné, et des auteurs.

  • Six sections composent le dixième numéro de la revue Entrevous. 1. Le liminaire dans lequel la directrice rappelle le sens métaphorique du titre de la revue. 2. Le « Laboratoire de création littéraire Troc-paroles » : « Labo clic » : cinq conversations indiscrètes captées dans le métro, au restaurant, au cinéma et à la maison, puis « Mots sur images » : quatre nouvelles contributions sur le thème des chaussures et des lettres. 3. Le « Marché des mots » : le « Marché local » : textes du poète invité, d'une codirectrice littéraire de la revue et de quatre lauréats d'un micro libre, puis le « Marché virtuel » : une poète critique d'art visite une artiste en arts visuels. 4. « Rendez-vous avec... » : la lauréate du Prix du récit de Radio-Canada. 5. Un détour « Dans la tête de... » deux jeunes poètes boursiers de la Fondation de soutien aux arts de Laval. 6. « La littérature est partout » : au concert, au cinéma, au théâtre et dans l'art performatif.

  • Dans ce numéro de la revue Entrevous, Patrick Coppens transpose ses miniatures en fresque. Suit une expérience d'inspiration à la chaine : Leslie Piché offre un poème à Suzanne St-Hilaire, auquel elle répond par une construction de matériaux mixtes, puis le tout est interprété par Danielle Shelton. L'illustrateur Patrice Reytier et le poète philosophe Kenneth White proposent six nouvelles bandes dessinées en trois images. On piste d'ailleurs à Stockholm le fantôme de Strindberg évoqué dans l'une d'elles. Cinq participantes interprètent ensuite un poème inédit de Danièle Panneton avec leur propre sensibilité, puis son autrice en révèle les clés de lecture. Après, les vêtements sont une source d'inspiration pour un fanzine, un recueil de poésie et une saga romanesque. Suit une série de rendez-vous, dont un, avec Pierre Harel au Rendez-vous de la Francophonie. Enfin, la littérature est partout : à deux concerts de la série Les Chambristes de l'OSL, dans un opéra-tango et dans un monologue poétique humoristique, entre autres.

empty