Danielle Shelton

  • Dans ce numéro de la revue Entrevous, Patrick Coppens transpose ses miniatures en fresque. Suit une expérience d'inspiration à la chaine : Leslie Piché offre un poème à Suzanne St-Hilaire, auquel elle répond par une construction de matériaux mixtes, puis le tout est interprété par Danielle Shelton. L'illustrateur Patrice Reytier et le poète philosophe Kenneth White proposent six nouvelles bandes dessinées en trois images. On piste d'ailleurs à Stockholm le fantôme de Strindberg évoqué dans l'une d'elles. Cinq participantes interprètent ensuite un poème inédit de Danièle Panneton avec leur propre sensibilité, puis son autrice en révèle les clés de lecture. Après, les vêtements sont une source d'inspiration pour un fanzine, un recueil de poésie et une saga romanesque. Suit une série de rendez-vous, dont un, avec Pierre Harel au Rendez-vous de la Francophonie. Enfin, la littérature est partout : à deux concerts de la série Les Chambristes de l'OSL, dans un opéra-tango et dans un monologue poétique humoristique, entre autres.

  • Pour le troisième numéro de sa publication, Entrevous fait un premier bilan et inaugure le nouveau sous-titre de « revue d'arts littéraires ». Au sommaire : cinq sections et de très nombreuses contributions. Premièrement, le Troc-paroles, laboratoire créatif où sont expérimentées diverses techniques d'écriture - vingt auteurs nous partagent le fruit d'activités organisées par la Société littéraire de Laval. Une seconde section mettra en rapport les mots et les images de trois poétesses. Après l'autofiction et le potluck littéraire, Entrevous poursuit dans la stimulation de la créativité par la contrainte et se livre à l'art du pastiche (de Vincent Delerm, Jun'ichiro Tanizaki ou encore Jean de la Fontaine). Une section dédiée aux lieux de mémoire relate l'inauguration de la place Anne-Marie-Alonzo. Finalement, la littérature est partout, au cinéma (Le Violon rouge), au concert, à l'opéra et au théâtre : c'est ce que nous prouve une dernière section toute en interdisciplinarité.

  • La revue Entrevous, sous-titrée de « littérature organique » pose, pour son deuxième numéro, une question : « Qui es-tu? ». Qui es-tu auteur, qui es-tu lecteur, qui es-tu créateur? Sûrement une espèce assez commune d'animal polymorphe... plusieurs jeux littéraires permettront de le débusquer. Vous retrouverez tout d'abord le résultat du premier Troc-paroles, laboratoire initié par la Société littéraire de Laval, où diverses techniques de création sont expérimentées - cette fois-ci, inventer à partir de dix objets hétéroclites sélectionnés par Leslie Piché. Ensuite, le Marché des mots nous propose trois écrits inédits (parfois accompagnés d'images) signés Jeanne Delta, Claude Drouin et Diane Landry. La rubrique « Dans la tête de... » nous invite chez Patrick Coppens et à un jeu de métamorphoses littéraires collectif. Des rendez-vous multidisciplinaires avec Élise Turcotte (écrivain), Daniel Sylvestre (illustrateur) et Monique Joachim (poète et violoncelliste) complètent une publication particulièrement ludique et interactive.

  • Nouvelle revue publiée par la Société littéraire de Laval, Entrevous qui prend la relève de Brèves littéraires, propose bien des découvertes selon une ligne éditoriale en trois volets : les oeuvres multidisciplinaires intégrant le littéraire, l'inscription de la littérature dans les espaces publics et les processus de création littéraire. Le sous-titre, « littérature organique », est à l'image du but visé : non pas seulement publier des textes au sens classique du terme, mais plutôt favoriser l'interdisciplinarité. Dans les mots mêmes de Danielle Shelton, directrice artistique de la publication : « Entrevous postule que la littérature est partout, dans toutes sortes de manifestations de la créativité, seule ou accompagnée, et qu'elle est utile au quotidien parce qu'elle nourrit ». Au menu de ce premier numéro, une mini-enquête sur le genre populaire de l'autofiction, un jeu littéraire, des extraits de récitals de poésie, des mises en rapport avec les autres arts et des rencontres avec des auteurs.

  • Ce numéro double, avec une section en couleurs pour fêter les 30 ans de la Société littéraire de Laval, raconte la naissance et l'évolution de l'organisme à travers un album de portraits des bénévoles et des personnes qui ont marqué son histoire et celle du périodique Brèves littéraires. Ce patchwork impressionniste est signé Danielle Shelton, directrice littéraire et artistique de la revue. Aussi dans ce numéro, des textes des lauréats des Marchés des mots d'octobre et novembre 2014, des présentations des partenaires actuels de la Société littéraire de Laval et deux expositions de la série Mots sur image.

  • Ce numéro s'ouvre avec les textes issus de la troisième édition du Marché des mots, une activité combinant des récitals de textes d'auteurs de renom et un concours de créations littéraires lues à micro ouvert. Suivent des inédits s'inspirant du thème de la « cuisine ». Si manger est réjouissant lorsqu'il y a abondance, ce peut cependant être un drame en temps de disette, ou dans la routine d'une vie décevante. Les textes publiés dans cette section varient dans leur forme : haïku, tanka, poésie, prose poétique, micro-nouvelle et nouvelle. Puis, les Choix de Brèves nous invitent à sauter à pieds joints dans divers imaginaires grâce à des poèmes, des nouvelles ainsi qu'un haïbun, entre prose et poésie japonisante.

  • Création littéraire lors d'activités produites par la Société littéraire de Laval. Textes finalistes de Laval au concours intercollégial de poésie. Textes des poètes invités et des lauréats du micro ouvert Gens de paroles. Textes et recensions de publications littéraires des membres. Notices de l'artiste de la couverture, France Trudel, de l'artiste de l'exposition multidisciplinaire «La femme sous la couronne», Danielle Shelton, et des auteurs.

  • Six sections composent le dixième numéro de la revue Entrevous. 1. Le liminaire dans lequel la directrice rappelle le sens métaphorique du titre de la revue. 2. Le « Laboratoire de création littéraire Troc-paroles » : « Labo clic » : cinq conversations indiscrètes captées dans le métro, au restaurant, au cinéma et à la maison, puis « Mots sur images » : quatre nouvelles contributions sur le thème des chaussures et des lettres. 3. Le « Marché des mots » : le « Marché local » : textes du poète invité, d'une codirectrice littéraire de la revue et de quatre lauréats d'un micro libre, puis le « Marché virtuel » : une poète critique d'art visite une artiste en arts visuels. 4. « Rendez-vous avec... » : la lauréate du Prix du récit de Radio-Canada. 5. Un détour « Dans la tête de... » deux jeunes poètes boursiers de la Fondation de soutien aux arts de Laval. 6. « La littérature est partout » : au concert, au cinéma, au théâtre et dans l'art performatif.

  • Le huitième numéro de la revue Entrevous se décline en sept sections. 1. «Laboratoire de création littéraire Troc-paroles», qui publie six créations littéraires ou amalgames «Mots sur images», sur le thème Rencontre du troisième type; six poèmes lauréats d'un deuxième concours «Mots sur image», inspirés par des dessins d'un artiste lavallois. 2. «Marché des mots», où la nouvelle choisie est accompagnée d'une photographie de l'auteur et de son processus de création. 3. «Interprétation vs Intention», qui met au jeu un poème inédit. 4. « Rendez-vous avec... : le romancier lauréat du Prix Marie-Claire-Blais; la poète lavalloise de la Fête nationale des Québécois; une youtubeuse et poète de la relève; un écrivain académicien; une créatrice de livres d'artistes. 5. «Dans la tête de...», qui dévoile l'écriture de deux boursiers de la Fondation de soutien aux arts de Laval. 6. «La littérature est partout» : à l'opéra, dans les chansons classiques et populaires, au cinéma et au théâtre. 7. «Lieu de mémoire littéraire» : hommage à un dramaturge québécois, dans une chapelle désacralisée.

  • Le plus récent numéro d'Entrevous se décline en six sections. 1. Laboratoire de création littéraire Troc-paroles, qui présente les meilleurs textes de deux ateliers de création des Journées de la culture. 2. Interprétation vs Intention, qui met en jeu un poème inédit. 3. Marché des mots, où poème et haïku sont accompagnés de leur processus de création. 4. Mots sur image, où une artiste multidisciplinaire amalgame ses photographies d'art thématiques et sa poésie. 5. Rendez-vous avec..., qui présente treize écrivains venus d'ailleurs pour la Semaine des rencontres interculturelles. 6. La littérature est partout, où poésie et prose poétique s'immiscent dans un récital de chansons et deux concerts, l'un symphonique, l'autre de chambre.

  • Pour sa quatrième parution, Entrevous propose un « marché des mots », des lectures publiques et des échanges autour du processus créatif ayant eu lieu à Laval et à la Bibliothèque de Beloeil dans le cadre du Mois de la poésie. « Interprétation versus intention » réunit 5 interprétations d'un même poème suivi par un mot de son auteur qui en révèle les clés. Puis, « Mot sur image » présente les mots de Patrick Coppens et les images de Claude Haeffely, décédé en mai. On plonge ensuite « dans la tête de » Claudie Bellemare et Olivia Tapiero, deux poétesses de la relève et on prend « rendez-vous avec » 10 poètes de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) lors du banquet du Rendez-vous de la Francophonie lavallois 2017. Enfin, « la littérature est partout », à l'Orchestre symphonique de Laval, au Théâtre d'art lyrique de Laval, à l'Opéra de Montréal et même à la Maison de la culture Ahuntsic.

  • La Société littéraire de Laval publie, avec ce numéro 92, le dernier de Brèves littéraires. C'est une mue, pas une mort, car la revue renaîtra en juin 2016 sous un nouveau nom : Entrevous. Ce dernier numéro présente un dossier dont le thème est Bestiaire. Cette piste des animaux s'est avérée fructueuse, avec des contributions qui explorent plusieurs genres littéraires : poésie, prose poétique, nouvelle, fable... Outre ce dossier, cette édition rapporte l'essentiel d'un café littéraire où la poète, romancière, dramaturge et professeure Louise Dupré a présenté une conférence sur sa perception de l'écriture et ses procédés de création. Le plus récent projet de médiation culturelle de la SLL, Papiers de soi, est aussi présenté des ces pages. Il a permis à quinze ainés de faire revivre, en mots et en images, des souvenirs heureux. Finalement, la section Recensions inclut cinquante-cinq publications individuelles ou collectives des membres de la Société littéraire de Laval.

empty