Dominic Tardif

  • En cinq moments littéraires marquants, en images, en poésie ou en prose, c'est la figure plus grande qu'elle-même du poète, chanteur et romancier Leonard Cohen que ce numéro hivernal de Lettres québécoises met de l'avant. Ce choix n'est pas anodin, comme le souligne l'éditorial, puisque le dossier, justement titré « Chicane de famille ? », porte sur la musique et la littérature. Samuel Mercier revient sur l'attribution du Nobel de littérature à Bob Dylan, alors que Stanley Péan interroge l'art du parolier. Écrire des chansons serait-il un art mineur? À lire également, les 45 titres ayant, selon la rédaction, marqué l'année littéraire 2017, un cahier critique encore et toujours plus étoffé, un récit d'Élise Turcotte, un poème inédit de François Rioux et une lecture illustrée de L'Hiver de force de Réjean Ducharme par Catherine Ocelot.

  • « A-t-on besoin d'un autre macaroni ? » Non ! clame Annabelle Moreau dans l'éditorial du numéro estival de la revue Lettres québécoises. Moins de macaronis et autres recettes et plus de poésie, qu'il faudra apprendre à lire et à apprécier davantage. Codirigé par Sébastien Dulude, le dossier vous invite à « Décortiquer la poésie québécoise » comme vous le feriez d'une crevette à l'heure de l'apéritif. Le dossier souhaite prendre le pouls de la poésie actuelle, des poètes et de leurs éditeurs, et la mesure de leur immense travail afin d'offrir au public une poésie « comme moyen de tolérer le doute dans un monde pragmatique obsédé par le rendement. » Puis, comme à chaque édition, retrouvez un cahier Critique bien garni, des chroniques sur la vie littéraire et la bande dessinée Jeunauteur de Stéphane Dompierre et Pascal Girard. Le cahier Création, lui, propose un poème de Martine Audet, une nouvelle de William S. Messier et un extrait de Dany Laferrière.

  • C'est l'auteur François Blais que l'on retrouve à la une du numéro hivernal de la revue Lettres québécoises, photographié chez lui à Charrette dans la campagne mauricienne. L'auteur s'est prêté au jeu de l'autoportrait et du questionnaire LQ, Dominic Tardif l'a rencontré en marge de la séance photo, Josiane Cossette lui adresse une lettre et David Bélanger offre une traversée de son oeuvre. Ce numéro présente aussi un dossier sur l'écriture et l'édition hors de la région métropolitaine. Il laisse la parole aux auteurs, autrices, éditeurs et éditrices qui racontent comment leur coin de pays influence leur travail. Le Cahier critique fournira à qui le voudra un vaste éventail de suggestions de lecture et le cahier Vie littéraire, lui, propose entre autres un portrait d'Yves Thériault et une chronique sur le courage de déplaire. Aussi, un poème de Jean-Marc Desgent, une nouvelle d'Ariane Lessard et Pierre Bouchard illustre sa lecture de La femme qui fuit d'Anaïs Barbeau-Lavalette.

  • Quel avenir pour le droit d'auteur et les sociétés de gestion qui le protège? Lettres québécoises fait le point sur les défis importants qu'attendent les Copibec de ce monde face à aux modifications des lois et des politiques en cours au Canada et ailleurs. En couverture de ce numéro, l'écrivaine Marie-Hélène Poitras, journaliste et recherchiste de profession, se prête au jeu de l'autoportrait et se livre dans une entrevue menée par Catherine Lalonde. Ailleurs dans la revue, la chronique d'Éric Dupont salue le talent de Sarah Rocheville, auteure de Go West Gloria, et Sébastien Lavoie s'entretient avec Antoine Tanguay, président des éditions Alto qui soulignent leurs dix ans cette année.

empty