Dominique Menvielle

  • What do you want to do ?
    New mailCopy

    Comme une petite porte ouvrant sur un monde insoupçonné, ce livre nous introduit sous le toit de la famille Martin à Alençon, puis à Lisieux, pour respirer le bon air de liberté aimante qui régnait dans le quotidien de cette famille presque comme les autres.
    De la naissance de Louis en 1823 à la mort de Céline en 1959, Dominique Menvielle nous entraîne dans l'histoire captivante de ce couple d'artisans les pieds sur terre et le coeur en Dieu, et de leurs filles aux caractères si différents.
    Ensemble, avec leurs fragilités et leur générosité, ils ont su transformer un quotidien parfois difficile en chemin pour le Ciel, répandant autour d'eux un feu qui embrase le mondeencore aujourd'hui.

  • Dans la famille Martin, qui aurait cru que la « pauvre Léonie » connaîtrait un tel rayonnement ? Elle fut la première à emprunter la petite voie d'amour et d'abandon de sa soeur Thérèse.
    Enfant fragile, à la scolarité difficile, doutant d'ellemême, capricieuse, maltraitée en secret par sa bonne, elle demeura longtemps un grand sujet d'inquiétude pour ses parents Louis et Zélie. Face aux parcours sans faute de ses soeurs, Léonie a essuyé de nombreux échecs, dont trois essais ratés au couvent, avant de pouvoir embrasser la vocation qu'elle désirait tant : soeur de la Visitation, à l'âge de 36 ans. En luttant de tout son coeur pour devenir une « vraie religieuse », malgré les doutes manifestes de son entourage, Léonie est parvenue à un degré de sainteté dont témoignent tous ceux qui l'ont connue et les nombreuses personnes qui l'ont invoquée depuis son retour à Dieu en 1941. Son procès de béatification a été ouvert en 2015.
    Cet ouvrage offre un portrait vivant et passionnant de Léonie, premier disciple de Thérèse, figure d'humilité et de charité bouleversante. Avec elle, tous ceux qui peinent à réussir et qui doutent d'eux-mêmes ont trouvé leur modèle de sainteté.

empty