Langue française

  • Cet ouvrage éclaire et met en perspective les débats sur l'enracinement des inégalités sociales et territoriales qui caractérisent la transformation des métropoles. L'expression « Banlieues populaires » a pris une connotation négative, désignant des lieux abandonnés par les pouvoirs publics, des lieux de « non droit », habités par des populations désaffiliées, si ce n'est « dangereuses ». Tout un imaginaire s'est ainsi cristallisé autour de cette expression. Ce livre revisite les idées reçues ou les fausses évidences en démontrant que les banlieues ne forment pas des territoires homogènes. Éclairant l'histoire des banlieues populaires et singulièrement celle de la Seine Saint-Denis, ses auteurs interrogent le présent et les futurs possibles des banlieues populaires.

    Cet ouvrage est dirigé par Marie-Hélène Bacqué, professeure en études urbaines, Emmanuel Bellanger, historien, chercheur au CNRS et par Henri Rey, politiste, directeur de recherche à Sciences Po.

  • Utilizing the results of a case study on the Gare-Lac sector in the city of Yverdon-les-Bains - the site is currently a large urban brownfield, intended to host ca. 3,800 additional inhabitants and 1,200 jobs upon completion - this work examines how to design attractive urban neighbourhoods that generate endogenous economic activity and foster socio-cultural dynamics, while moving towards local energy self-sufficiency. Exploring the different dimensions influencing energy self-sufficiency at the neighbourhood scale by integrating parameters related to buildings, infrastructure, mobility, food, goods and services, the work focuses on three scenarios (technological, behavioural and symbiotic) for the future development of this neighbourhood through 2035. The scenarios test different design strategies related to industrial symbioses, production, storage, transportation, and urban agriculture.

  • Dès que les Francs se furent rendus maîtres de la Syrie, les populations indigènes acceptèrent très aisément les institutions féodales qui, pour elles, n'avaient rien de nouveau ni d'insolite, ce qui explique la facilité trouvée, par les Croisés, à prendre racine dans les diverses principautés formant les colonies chrétiennes d'Orient.La féodalité s'y constitua donc aussitôt après la conquête et produisit les deux types les plus purs de ce système gouvernemental, les royaumes de Jérusalem et de Chypre.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

empty