Fran

  • Isoler, discréditer, déconsidérer le travail rendu, intimider, insulter... Les moyens sont nombreux, les conséquences dramatiques. En France, la reconnaissance du harcèlement moral et sa condamnation juridique sont venues changer le regard que portent les salariés sur certaines situations vécues et interpeller les entreprises quant à leurs méthodes de management. Que sait-on aujourd'hui sur le harcèlement au travail ? Quels en sont les effets sur les individus, leurs proches et la société ? Comment le punir ou le prévenir ? En décortiquant les mécanismes du harcèlement, ses origines et ses conséquences ainsi que les réponses qui y sont actuellement apportées en France comme à l'étranger, cet ouvrage fait le point sur un fléau de nos sociétés narcissiques.

  • Donner à voir sous un jour nouveau les représentations de la masculinité : tel est le projet de cet ouvrage. La question du regard et des dispositifs de visibilité sert ici de fil rouge à l'étude de textes filmiques, télévisuels et littéraires où apparaissent des formes de masculinités en marge, qu'elles soient rendues « exotiques » ou qu'elles marquent un déplacement face au modèle hégémonique du masculin. Au croisement des études cinématographiques, de la littérature comparée et des études de genre, l'ouvrage interroge les processus de décentrements et de recentrements de la masculinité qui se déploient au coeur de la fiction

  • L'amour, plus fort que la mort ? Liam, membre des forces spéciales de la criminelle, fait une perquisition qui tourne mal chez un suspect. Ce dernier, d'une force surhumaine, force l'équipe de police à le cribler de balles pour s'en débarrasser. Le soir même, Liam et sa petite-amie, Hope, sont attaqués en représailles. La jeune femme est mordue et se retrouve transformée... en vampire ! Déboussolée, elle ne sait pas comment gérer ce nouvel état qui provoque de nouvelles sensations en elle : des pulsions souvent violentes et incontrôlables. Liam promet de la sauver, mais leur amour résistera-t-il à ce terrible coup du sort ? Réunis après leur mémorable collaboration sur Noble Causes, Jay Faerber et Fran Bueno nous proposent une nouvelle fable mêlant fantastique, horreur et romance ! Une histoire d'amour impossible qui n'est pas sans nous rappeler par moments la cultissime série Buffy contre les vampires.

  • Description du produit Extrait « ...revenu sur la... plage... avec mes ch...èvres... C'est... endroit... paisible. Les rochers... des formes plus... que le reste de l'île... Je m'asseois ?... Je m'assied dans les dunes... Et je parle... À qui ?... Sais pas... À l'île... À la mer... Il faut parler, je dois parler à voix haute...

  • Le système scolaire au Togo sous mandat français vise avant tout la formation d'agents auxiliaires de l'administration, du commerce et de l'enseignement. L'idéologie véhiculée par ce système met l'accent sur la mission civilisatrice de la France, pays "riche et puissant", et sur la dette de reconnaissance contractée envers elle par les peuples colonisés, "faibles et arriérés".

  • Nombreux sont les poètes, à la belle époque de la Pléiade, qui ont écrit des odes. Pourquoi ce choix ? Prestige d'Anacréon et de Pindare, tradition du grand héroïsme, mais aussi forme qui s'adapte à des sujets intimes, comme les couplets du chant. M. Rouget suit ces diverses tendances, d'un poète à l'autre, évoque les thèmes de prédilection, les métaphores préférées, sans oublier les rythmes (repris dans des tableaux synoptiques) et fait revivre tout un âge de la poésie.

  • Gargantua

    Rabelais Fran Ois

    Au sortir de la seconde guerre mondiale, en 1945, Eugénie Droz fondait les Textes Littéraires Français, une collection dévolue à l'édition critique des textes significatifs du patrimoine littéraire de langue française du moyen âge au XXe siècle. Accessibles, dans un petit format maniable, chaque édition est accompagnée d'une introduction, de notes, d'un glossaire, si nécessaire, et d'index. Cet appareil critique exigeant accueille l'érudition des meilleurs spécialistes pour éclairer la genèse des oeuvres et, quelle que soit leur époque, livrer au lecteur contemporain les explications les plus minutieuses sur le contexte historique, culturel et linguistique qui les a vues naître. Depuis soixante-dix ans, la collection a accueilli, outre quelques édicules, plus de 600 monuments littéraires français.

  • L'édition du Lais et des Poèmes variés de François Villon constitue la suite et le complément de celle du Testament que les mêmes éditeurs ont donnée en 1974 dans la même collection. Comme elle, elle comprend deux volumes vendus séparément.
    Le volume de Textes contient des études sur la tradition textuelle du Lais et des Poèmes Variés, et, en bas de page, des apparats complets. Le texte du Lais a été entièrement repris sur la base du manuscrit de Coislin, suivi également dans l'édition du Testament. Les Poèmes variés sont donnés dans un groupement nouveau, d'après la source jugée chaque fois la plus fidèle.
    Le Commentaire justifie l'établissement du texte et propose les explications nécessaires à sa compréhension littérale, qu'il s'agisse de faits externes (biographie, histoire, histoire littéraire, civilisation matérielle, etc.) ou de difficultés concernant le sens des mots, les constructions grammaticales, la versification, les intentions stylistiques, le cheminement de la pensée, la composition des huitains et celle des poèmes à forme fixe. Il tente de situer les Poèmes variés dans la vie du poète et motive leur regroupement selon leurs dates présumées et leurs affinités thématiques. Des Questions de versification complètent l'étude parue dans le Commentaire au Testament.
    Tenant compte des études parues jusqu'à ce jour sur le sujet, cette édition voudrait être une base de départ solide pour une lecture approfondie de l'oeuvre.

  • Y a-t-il un moment dans l´existence où l´on commence à vivre davantage ? C´est, sans le savoir, la question que pose Jérôme, 13 ans, qui s´apprête à quitter l´enfance comme on délaisse un vêtement devenu trop étroit. Mais qu´est-ce au juste que vivre davantage ? C´est, peut-être, vivre lorsque le coeur, fatigué de lui-même, se tourne finalement vers les autres parce qu´il pressent qu´au fond il n´y a qu´une seule vie et qu´elle ne dure qu´un temps.
    Comme enfant je suis cuit est le premier roman publié par Jean-François Beauchemin. C´est surtout le premier volet d´une trilogie à la fois grave et légère relatant la vie de Jérôme, jeune homme expérimentant sous nos yeux, pour ainsi dire, son entrée dans l´avenir. C´est enfin pour l´auteur le premier d´une longue suite de livres pensifs, sensibles et comme hantés, reflet d´une sorte d´étonnement devant le miracle de la grande aventure humaine.

  • Bête noire des critiques et des bibliographes, les supercheries occupent une place obscure, et parfois honteuse, dans l´histoire de la littérature française. Si l´usage du pseudonyme est un subterfuge banal, il est plus rare - et plus grave, aux yeux des censeurs sourcilleux - qu´un homme ou une femme de lettres attribue ses propres écrits à un être imaginaire. En occultant provisoirement sa responsabilité personnelle, en laissant croire à la réelle existence d´un personnage de pure invention et à l´authenticité de ses oeuvres, le simulateur se rend coupable de supposition d´auteur. Sont ici réunis une trentaine d´auteurs effectivement supposés par des écrivains célèbres (Sainte-Beuve, Mérimée, Louÿs, Gide, Larbaud, Apollinaire, Vian, Queneau, Gary...) ou de moindre renommée (Desforges-Maillard, Fabre d´Olivet, Vicaire, Picard, Gandon...). Le corps de l´ouvrage comprend une partie strictement anthologique où figurent, d´un côté, les textes de présentation (généralement biographiques) relatifs aux auteurs supposés, de l´autre, plusieurs " morceaux choisis " de leur production. Des notices spécifiques précisent en outre comment furent conçues, puis reçues, " la vie et l´oeuvre " de chacun.
    En fin de volume, une étude de synthèse examine l´ensemble des techniques utilisées dans ce genre de supercherie : une typologie des auteurs imaginaires et des auteurs pseudonymes permet de cerner en particulier les différences entre texte apocryphe, plagiat, pastiche et mystification proprement dite. L´analyse de ces stratégies falsificatrices s´appuie régulièrement - au besoin pour les critiquer - sur les travaux de Barbier, Quérard, Nodier, Lacroix, Lalanne, Augustin-Thierry et Wirtz, tous experts en ces délicates et brûlantes questions de littérature légale.

    Jean-François Jeandillou, Professeur à l´Université Paris X-Nanterre, est membre de l´Institut universitaire de France. Il a notamment publié un essai sur l´Esthétique de la mystification (éd. de Minuit, 1994) et l´Analyse textuelle (Armand Colin, 1997).

  • L'Etat du Yucatan au Mexique est connu entre autres pour ses nombreux sites archéologiques, silencieux témoins de la gloire passée des Mayas. Il y a pourtant un envers du décor qui constitue le quotidien des populations indigènes contemporaines. Le Yucatan est en effet l'un des Etats les plus pauvres du Mexique. Pour remédier à cette situation alarmante, les gouvernements ont misé sur l'installation de maquiladoras de confection, notamment à la campagne, en même temps qu'ils ont formulé des programmes de soutien à une agriculture pratiquement en faillite.

    Tout en faisant le lien avec des processus propres à la mondialisation, l'auteure montre comment ces mesures se sont appuyées, sur le plan local, sur une combinaison particulière de facteurs relevant de l'identité ethnique, du genre et des rapports entre les générations.

  • François Rousseau est né au tout début de la Seconde Guerre mondiale. Pour lui donner une chance de survivre, sa mère l'abandonne sur le parvis d'une église. Recueilli par une vieille dame dans un petit village, et malgré les conditions de vie difficiles dans cette période troublée, il profitera de l'insouciance de l'enfance et s'attachera à cette vie simple. Cependant, après la guerre, sa vie change avec le retour de sa mère. Ce qui aurait dû être source de joie s'avère être un déchirement. Sa mère ne lui montre aucune tendresse, aucun intérêt. Heureusement, son père tentera de compenser les manquements maternels.
    C'est ainsi que commence la vie de l'auteur. À travers son parcours et les obstacles qu'il a dû surmonter, il met en lumière les valeurs qui devraient être celles de tout être humain. Il démontre que nous sommes responsables de nos actes, de nos vies, et que chaque épreuve est la source d'une leçon, à nous d'en tirer le meilleur parti et d'apprendre à vivre le moment présent.

  • Dans Le mythe de la « gentille fille », Fran Hauser déconstruit la perception négative de la gentillesse, avec laquelle sont aux prises de nombreuses femmes dans le monde professionnel. Si elles sont gentilles, elles sont considérées comme faibles et inefficaces, mais si elles sont fermes, on les traite de pimbêches.
    Elle prouve que les femmes ne doivent pas sacrifier leurs valeurs, ni cacher leur véritable personnalité, pour réussir leur carrière. Partageant une foule d'anecdotes personnelles et de stratégies éprouvées, elle révèle comment se revendiquer « sympa » et éviter les stéréotypes réactionnaires de ce que devrait être un leader fort.
    Ses conseils accessibles et sa sagesse acquise de dure lutte détaillent comment trouver un équilibre entre empathie et résolution, comment dépasser les préjugés dans lesquels on peut vous enfermer, comment cultiver une assurance authentique qui irradie autour de vous, et bien plus encore !
    Cet ouvrage offre une dose rafraîchissante de féminisme progressiste qui trouvera un écho chez toute femme intelligente et professionnelle qui sait ce qu'elle veut et recherche de vrais conseils pour propulser sa carrière à un niveau supérieur, sans perdre son identité en chemin.

  • Au-delà de leurs différences de situation, d'histoire, de taille démographique et économique, toutes les villes européennes sont en train de découvrir, ou de redécouvrir, leur potentiel touristique et les opportunités de développement qu'il offre. Cette dynamique''de mise en tourisme " des espaces urbains se révèle - lorsqu'elle est décrite et commentée, comme dans cet ouvrage, par des chercheurs de disciplines variées ou des responsables de terrain - très passionnante, aussi bien par les espoirs qu'elle suscite que par les débats qu'elle soulève. Face à des discussions qui se développent aujourd'hui avec beaucoup d'intensité....mais aussi beaucoup d'ambiguïté, les auteurs font le point sur des idées générales et, surtout, confrontent des expériences concrètes significatives, conduites dans des contextes nationaux et régionaux variés.
    />

  • Les langages de Rabelais, écrit avec vigueur, talent et conviction, étudie Rabelais et sa pensée à travers la problématique du langage, soulignant l'ambiguïté délibérée du père de Gargantua. Chez ce grand illusionniste du verbe qu'est Rabelais, la production du message n'est jamais simple: elle pose des problèmes de signification que la linguistique, dans la mesure où celle-ci consent à s'appuyer sur la philologie et l'histoire, peut nous aider à résoudre. Au-delà d'une lecture transparente et sans équivoque de la fiction rabelaisienne, François Rigolot opte donc pour l'ambiguïté et la pluralité de l'écriture de Rabelais et analyse les différents langages qui structurent son oeuvre.

  • La lointaine Wuhan est aux prises d'un redoutable virus... Qui aurait pu penser, un seul instant, que cette réalité asiatique nous atteindrait dans toute sa virulence ? Puis, il y eut l'Italie... Et, le 16 mars 2020, la France plongeait à son tour dans l'horreur de la pandémie, entrant aussi dans une période de confinement. Fran, de son nid d'aigle, consigne ses impressions et ses états d'âme chaque jour... Elle oscille entre le malaise de la sensation d'enfermement, la tristesse de se trouver séparée de ses proches, l'angoisse... Comment gérer cette situation inédite ?

  • Dans ce récit touchant, Jean-François Beauchemin relate en quatre temps le deuil de sa mère, le tout modulé par les saisons. L'auteur y aborde la conséquence de la perte mais surtout l'héritage qu'il a reçu de cette femme à qui il voue un immense respect. Par l'auteur de La Fabrication de l'aube - Prix des librairies 2007, finaliste au Prix du Gouverneur général et finaliste au Combat des livres 2009 de la Société Radio-Canada. Dernier volet d'une trilogie commencée avec La Fabrication de l'aube et poursuivie avec Ceci est mon corps, ce livre est moins l'histoire d'un deuil que celle d'une transformation. Dans ses pages se mêlent avec lucidité le souvenir, le temps présent et une perspective apaisée de l'avenir. Il tient à la fois de l'essai, du journal et de l'autobiographie. Mais il constitue surtout le témoignage spontané, libre et touchant d'un homme parvenu à cette étape cruciale où toute existence, parce qu'elle se découvre si éphémère, se modifie en profondeur.

  • Par l'auteur de La Fabrication de l'aube - Prix des libraires 2006 Qui était l'homme derrière Jésus de Nazareth et qu'est-il advenu de lui? Étonnamment, c'est dans les bras d'une femme que nous le retrouvons ici, fragile devant la mort, mais nullement brisé. Au contraire... Ceci est mon corps n'est ni plus ni moins que « l'aveu d'un homme que rien n'exauça mieux que l'amour », qu'une troublante confession que Jean-François Beauchemin nous convie à écouter au fil de ces pages bruissantes des murmures de la terre, et dans lesquelles est célébrée presque à chaque phrase la beauté tragique du monde. Finaliste au Prix littéraire du Gouverneur général 2008 - Catégorie Romans et nouvelles Titulaire d'une mention d'excellence au Prix du Roman 2008 des Écrivains francophones d'Amérique Dans la nuit tiède de l'Orient, un vieil homme murmure à sa femme mourante, plongée dans l'inconscience, des paroles sur le temps qui passe, le doute, l'amitié, la douleur, les enfants, le hasard, l'amour. Un singulier dialogue à une voix s'établit là, dans le halo d'une lampe, où se traduisent tout à la fois un extraordinaire sentiment de vivre et l'infinie tristesse des destins qui s'achèvent. Cet homme, on le déduira bientôt, s'appelle Jésus de Nazareth. Survivant à la croix romaine, il a vécu pendant plus de cinquante années auprès de Marthe, la soeur de son meilleur ami, Lazare de Béthanie. Jusqu'à cette nuit ultime, il n'avait guère parlé de lui-même, des événements l'ayant conduit au supplice, de la pensée foudroyante qui l'avait fait, à trente-trois ans, se détourner de Dieu. Mais l'heure n'est plus au silence ou, plutôt, l'heure est venue d'opposer au silence de la mort une parole serrant de près cette vie qui s'enfuit.

  • Fran et Ed se sont rencontrés au Ghana en 1983. Après quinze ans en Afrique, Fran est mutée à Londres où il faut affronter les embûches de la grande Babylone des chanteurs de reggae et y faire son nid, contre vents et marées... et ce n'est pas tâche aisée pour ce couple mixte et leurs trois filles.

  • Au début des années 70, Fran quitte à 23 ans son pays la France et sa famille pour suivre son jeune époux, un étudiant ghanéen dont elle est follement éprise. La jeune femme est entraînée malgré elle dans le torrent de son existence. Immergée dans un autre monde, elle change au contact d'une culture si différente qu'elle s'efforce d'intégrer.
    Un peu de recul sur une vie, un exil, deux coups de foudre et quinze ans en Afrique de l'Ouest, le Ghana, la Côte d'Ivoire et la Sierra Leone.

  • Big Girl Panties! features a light, positive approach to motivate toddlers to become toilet trained. What could be more rewarding for a little girl than wearing big girl panties, just like mommy? Adult caregivers and toddlers alike will love the snappy, rhyming text and colorful, hip illustrations. Valeria Petrone's stylized artwork ensures that this commercial yet heartwarming book will have a special place on little girls' favorite bookshelves. Soon they'll all be saying, "Bye, bye diapers!"

  • Fran Lebowitz inPublic SpeakingA Martin Scorsese PictureNow an HBOyes'>#174; Documentary FilmThe Fran Lebowitz Reader brings together in one volume, with a new preface, two bestsellers, Metropolitan Life and Social Studies, by an "important humorist in the classic tradition" (The New York Times Book Review) who is "the natural successor to Dorothy Parker" (British Vogue). In "elegant, finely honed prose" (The Washington Post Book World), Lebowitz limns the vicissitudes of contemporary urban lifeyes'>mdash;its fads, trends, crazes, morals, and fashions. By turns ironic, facetious, deadpan, sarcastic, wry, wisecracking, and waggish, she is always wickedly entertaining.From the Trade Paperback edition.

  • Anglais Ethical Chic

    Fran Hawthorne

    In this age of social activism, pinpoint marketing, and immediate information, consumers demand everything from the coffee, computer, or toothpaste they buy: an affordable, reliable product manufactured by a company that doesn't pollute, saves energy, treats its workers well, and doesn't hurt animals--oh, and that makes them feel cool when they use it. All companies would love to have that kind of reputation, and a handful seem to have achieved it. But do they deserve their haloes? What does it take to become so admired? Can a company make a profit doing so? And how can consumers avoid being tricked by phony marketing? In Ethical Chic, award-winning author Fran Hawthorne takes her investigative-journalism skills--honed from more than two decades as a business journalist--to analyze six favorites: Apple, Starbucks, Trader Joe's, American Apparel, Timberland, and Tom's of Maine.

  • At the giddy height of a resources boom, a new mine opens in the tiny town of Hopetoun, Western Australia. This remote and beautiful place will change forever, touching the lives of three very different women.



    In a town full of strangers, Brigid, Jasmin and Miranda join forces to open the Boomtown Cafe, sharing their laughter and tears. Amid the chaos and greed of a modern-day gold rush, they discover true friendship is the most precious find of all.



    PRAISE FOR HOPETOUN WIVES 'Gets right to the heart of small-town life ... Cusworth is an astute social observer.' Sunday Mail Brisbane 'This page-turning novel intricately examines the importance of female friendships, flawed relationships and the need to belong and stand alone at the same time.' Herald Sun

empty