François Thomazeau

  • "Si j'étais un auteur marseillais, j'écrirai Marseille Confidential". Voilà le défi lancé par James Ellroy en personne à François Thomazeau. Défi relevé avec talent, pour un roman qui plonge le lecteur dans les années 30 et les bas-fonds de la cité phocéenne.
    Marseille, avril 1936. A une semaine des élections législatives, Antoine Cardella est abattu dans une rue des quartiers populaires, entre le local de campagne du candidat socialiste et celui de l'extrême-droite. A qui profite le meurtre de ce gardien de la paix corse, connu pour ses liens avec tous les acteurs du clientélisme local ? A tout le monde et à personne, tant sont imbriqués arrangements, combines et inimitiés dans cette jungle politique. En cette période est troublée, politiciens, voyous et flics corrompus jettent les bases d'un système mafieux qui règne encore sur Marseille aujourd'hui.
    A la manière d'un James Ellroy avec Los Angeles, François Thomazeau nous plonge dans les bas-fonds de la cité phocéenne pour en tirer un roman noir qui fera date.

  • 20 ans après la victoire des Bleus, revivez l'histoire de la Coupe de monde de football de ses origines à nos jours !
    Pelé, Maradona, Cruyff, Platini, Zidane, Messi... Ils sont tous dans cet ouvrage.
    Mais connaissez-vous Pickles, le chien qui retrouva la Coupe du monde volée en
    1966 ? Saviez-vous que le football peut dégénérer en guerre, comme lors des
    éliminatoires de 1970, entre le Salvador et le Honduras ? Le football est plus
    qu'un jeu, presque une religion, et la Coupe du monde est sa grand-messe. Les
    grands et les petits matches, les stars et les joueurs de l'ombre, les exploits et les
    scandales, la grande et la petite histoire, qui se croisent souvent sur les terrains
    de football... Bienvenue dans L'Histoire de la Coupe du monde pour les Nuls.

  • Vous roulez en scooter, aimez la musique soul, le rhythm and blues et le ska, portez des 501 ou des polos Fred Perry, une parka l'hiver ? Alors, vous êtes un Mod sans le savoir ! Apparus dans les sixties en Angleterre, les Mods furent les dandies des temps modernes. Des punks au skinheads, la quasi-totalité des mouvements de jeunes du XXe siècle en découlent. Leur goût souvent élitiste a aussi fait des Mods les véritables prescripteurs du bon goût musical depuis : jazz cool, soul, ska, reggae, acid jazz, rock... Sans les Mods, les Who, les Kinks, mais aussi Marvin Gaye ou plus tard les Jam, Paul Weller, Blur, Oasis ou Arctic Monkeys, n'auraient pas rencontré la reconnaissance durable. En réalité, les Mods sont partout, et la culture qu'ils ont créée est devenue dominante. Journaliste, écrivain et éditeur, François Thomazeau a été l'un des pionniers de la vogue du polar marseillais. Parallèlement, il a rédigé des guides aux éditions Parigramme et a signé des livres chez Calmann-Lévy ainsi qu'Univers pop au Castor Astral.

  • Si vous avez usé vos fonds de culotte sur le goudron des cours de récré de Marseille, si votre mémé faisait du cheval plutôt que du vélo, si vous avez joué à « tanquette », au ballon sur le parking, aux boules sur la placette, si vous avez mâché des chouingues Globo, descendu de la vodka en cachette, fait la révolution chaque printemps et guinché sur « la Chatte à la voisine »... Si surtout vous êtes tombé amoureux de la petite blonde de la pub Coppertone, alors cet ouvrage est pour vous. Sinon ? Eh bien ces confessions d'un minot du siècle (dernier) vous en apprendront de bien belles sur ces enfances marseillaises qui ne seront jamais, quoi qu'on dise, tout à fait les enfances d'ailleurs. Le 12 avril 1961, Youri Gagarine devenait le premier homme dans l'espace. Le lendemain, François Thomazeau voyait le jour à Lille, dans les quartiers Nord de Marseille. Débarqué sur Mars quatre ans plus tard par mégarde, il y cultive depuis le paradoxe : rocker dans la ville du rap, anglophile au pays de la pizza. Retenu à Marseille par sa propreté exemplaire, des impôts locaux dérisoires et la probité de ses élites, François Thomazeau s'y livre depuis à des pitreries plus ou moins lucratives, dont l'écriture de romans noirs cocasses, l'édition, la chansonnette et la promotion du sgoumfi. Bref, s'il n'est pas né à Marseille, il risque fort d'y mourir...

  • «Marseille as-tu une âme? À force de la chercher en vain, j´avais fi ni par en douter. Et puis un soir de balade, j´ai compris: comme un vieux truand en cavale, la ville se planque dans un quartier reculé et sans histoire. Sous couvert de banlieue résidentielle, Saint-Marcel dissimule un oppidum vieux de vingt-six siècles, un château fort médiéval, la bastide de la plus grande famille provençale, un couvent marqué par une tragédie, une pagode vietnamienne, une chapelle mystérieuse, les ruines de la plus grande usine de l´âge d´or industriel marseillais, des cités à problèmes et le centre d´entraînement de l´Olympique de Marseille. Perché au sommet d´une butte, depuis les murs du vieil oppidum, je contemple la plus vieille ville de France, qui s´étale devant mes yeux. Et mon regard ne voyage pas dans l´espace, mais dans le temps. Petit à petit, poussée par le mistral, les orages, le soleil, Marseille va se dévoiler, chuchoter son histoire et révéler son mystère et son identité.» François ThomazeauEntre roman initiatique et fresque historique, Marseille, une biographie raconte un Marseille intime et surprenant, et cerne au plus près une ville à l´identité aussi forte que méconnue. Un texte indispensable pour décrypter la capitale européenne de la culture 2013.

  • Été 1936. Albert Grosjean est reporter à Sport, l´hebdomadaire proche du Parti communiste, qui mène une campagne farouche contre l´organisation des Jeux olympiques à Berlin.
    Après l´annulation de contre-jeux censés se dérouler en Espagne. Albert est envoyé à Berlin avec une délégation française afin de soutenir discrètement les républicains espagnols et arrêter les exportations d´armes allemandes.
    Chargé d´enquêter pour éviter la mise en place de ce trafic d´armes, Albert accepte, rêvant d´apporter sa pierre à l´édifice, et persuadé que la guerre est inévitable.
    Au cours de sa mission, Albert fera la connaissance de la belle Anna Mayer, escrimeuse juive qui participe aux Jeux avec l´équipe allemande.
    De trompeuses apparences vont entraîner Anna et Albert dans une dramatique aventure d´espionnage et de passion...

  • Que reste-t-il de la beauté du sport ? Bilan, et perspectives...
    Le sport est devenu un business lucratif comme les autres, nous dit François Thomazeau. Moins intéressés par la beauté du geste que par les profits colossaux réalisés par leurs sociétés, les financiers du sport ont changé les règles du jeu sportif à leur seul avantage. La célèbre devise " plus loin, plus haut, plus fort " est détournée de son sens premier, pour n'être appliquée qu'à l'accroissement des bénéfices.
    Revers de la médaille, les sportifs doivent battre les records, multiplier les prouesses, et entretenir un semblant de suspense, pour remplir les stades et garantir les revenus de chacun. Dans ce système huilé, la recherche de la performance est permanente et impérative, avec pour conséquence la mise en place d'un système de dopage perfectionné et généralisé, auquel s'oppose une " lutte anti-dopage " privée de moyens et souvent simple alibi de bonne conscience. Parce que sans dopage, pas de records, pas de public, donc moins d'argent. Que reste-t-il alors des valeurs de courage, d'abnégation et de fair-play dont on nous abreuve les oreilles en permanence ? Rien ou presque.
    Bienvenue au pays du sport-business !

  • L'histoire du sport est faite de records, de stars, de médailles et de paillettes. C'est à sa face cachée que convie cette Histoire secrète du sport, celle des vestiaires, des coulisses, des ficelles qui actionnent les champions et leurs exploits. Les vaincus, les tricheurs et autres parias, sans qui le sport n'aurait pas toute sa saveur, sont ici enfin remis en lumière.
    Le sport célèbre les vainqueurs, leur sourire et leurs larmes, leurs performances et leur fortune. On en oublie le plus souvent les vaincus, les tricheurs et les hommes de l'ombre qui fabriquent le sport business : agents, dirigeants, entraîneurs, entrepreneurs, financiers, journalistes, bookmakers, dealers. Derrière les Mohamed Ali, les Eddy Merckx, les Pelé et autres Federer, cet ouvrage parcourt deux siècles d'histoire au contact de ces personnages occultes dont on parle peu mais qui ont eu plus d'influence que quiconque sur l'évolution de la pratique et de l'industrie sportives.
    Ainsi de Horst Dassler, ancien patron d'Adidas, inventeur du marketing sportif, faiseur de rois, d'argent et de champions. Son empire produisit tous les grands dirigeants du sport mondial, présidents du CIO (Juan Antonio Samaranch, Thomas Bach) ou de la FIFA (João Havelange, Sepp Blatter, tous deux déchus pour corruption). Ainsi également de ces médecins italiens qui, dès les années 1950, développèrent la science du dopage et gangrenèrent le cyclisme et bien d'autres disciplines. Ou encore d'Avery Brundage, président du CIO de 1952 à 1972, qui s'opposa ardemment au boycott des Jeux olympiques de Munich (1936) au nom de l'apolitisme du sport cher à Pierre de Coubertin, lui-même misogyne et raciste.
    Ce sont ces figures cachées dans les bureaux, dans les lobbies, dans les arcanes, mais aussi les oubliés, les parias, les sans-grades, les perdants sans qui le sport ne pourrait jamais célébrer les vainqueurs, que cet ouvrage fait sortir de l'ombre.

  • Les Marseillais vu par le tarot marseillais. A la découverte de la ville, de la culture par ses habitants aujourd'hui
    Par vocation, Marseille est d'ici et d'ailleurs. C'est un lieu de passage, de rupture, fait de mouvements brusques et de communautés disparates.

    Pour décrypter ce " peuple " insaisissable, les auteurs ont choisi une grille, celle du tarot marseillais avec ses 22 figures, incarnées ici par 22 personnalités emblématiques. " Le Pape ' Diouf (ancien président de l'OM), "la force' Sarah Soihili (championne du monde de kickboxing), "l'empereur' Robert Vigouroux (ancien maire de Marseille) ou encore "le soleil' Sophie Le Saint (présentatrice des JT de France 2) : sportif, people, politique, écrivain, chef d'entreprise..., ces Marseillais de naissance ou d'adoption se dévoilent et racontent leur ville, leur Marseille.

    Leur récit rendra-t-il compte avec justesse des disparités et des similitudes entre tous ces gens qui font Marseille ? Bien sûr que non. Il aurait fallu pour cela interviewer chacun des 860 000 habitants qui la composent ! Ces pages sont une entrée en matière. Pour le reste, le plus simple est d'aller à Marseille, à leur rencontre.

  • Résumé :

    Une nouvelle fois une main de fer - ou plutôt de plomb - s'abat sur Marseille. Il ne fait pas bon ces temps-ci s'appeler "Ange" ou par tout autre nom à caractère angélique. Mais qui dessoude les anges rue Paradis et dans les environs ? La police enquête, mais Nero, en charge de d'éclaircir les raisons de cette hécatombe "angevine", n'est pas le seul sur le coup. Depuis son appartement avec vue imprenable sur la cité et les cités, "Super Beurette", une belle et intelligente jeune femme, tente aussi de comprendre. Au coeur de tous les réseaux mafieux et policiers, elle tisse la toile qui devrait lui permettre de saisir le coupable.



    Traité sur un mode humoristique et léger par François Thomazeau et Jean-Christophe Duchon-Doris, cette enquête de Super Beurette devait être la première d'une série qui n'a finalement pas vu le jour. Elle a été publiée en version papier en 2003 chez L'écailler du Sud. Marseille, toile de fond à la fois intime et photographique, rajoute à l'histoire un supplément d'âme qui ne va pas dans certaines pages sans une certaine mélancolie poétique.

  • On entre ici comme dans un roman, par l´entremise d´une diva. Suzanne Lenglen, la « Divine », est au coeur de cette fabuleuse histoire des « Mousquetaires », celle d´Henri Cochet, de René Lacoste, de Jean Borotra et de Jacques Brugnon.Tout commence le 10 septembre 1927 à Philadelphie. La France remporte pour la première fois la coupe Davis grâce à ses Mousquetaires.Jusqu'en 1932, sans interruption, l´équipe de France va accumuler les victoires dans la célèbre épreuve par équipes et incarner l'âge d'or du tennis français. En sa qualité de tenante du titre, la France se doit d'organiser la coupe Davis de 1928. Pour ce faire, on construit un stade digne d'accueillir un tel événement : Roland-Garros est né.Quels que furent les succès futurs de ce sport, les Mousquetaires conservent le palmarès le plus éloquent de l'histoire du tennis de ce pays.Quatre-vingts ans après la construction de Roland-Garros, les Mousquetaires méritaient bien le livre hommage qui ne leur avait jamais été rendu. Composé d'anecdotes et de photos inédites, fourmillant d'informations, La Saga des Mousquetaires est l'ouvrage de référence.AVANT PROPOS Guy FORGET- Arnaud BOETSCH - Nicolas ESCUDÉ

empty