Sports

  • 20 ans après la victoire des Bleus, revivez l'histoire de la Coupe de monde de football de ses origines à nos jours !
    Pelé, Maradona, Cruyff, Platini, Zidane, Messi... Ils sont tous dans cet ouvrage.
    Mais connaissez-vous Pickles, le chien qui retrouva la Coupe du monde volée en
    1966 ? Saviez-vous que le football peut dégénérer en guerre, comme lors des
    éliminatoires de 1970, entre le Salvador et le Honduras ? Le football est plus
    qu'un jeu, presque une religion, et la Coupe du monde est sa grand-messe. Les
    grands et les petits matches, les stars et les joueurs de l'ombre, les exploits et les
    scandales, la grande et la petite histoire, qui se croisent souvent sur les terrains
    de football... Bienvenue dans L'Histoire de la Coupe du monde pour les Nuls.

  • Le sport est devenu un business lucratif comme les autres, nous dit François Thomazeau. Moins intéressés par la beauté du geste que par les profits colossaux réalisés par leurs sociétés, les financiers du sport ont changé les règles du jeu sportif à leur seul avantage. La célèbre devise " plus loin, plus haut, plus fort " est détournée de son sens premier, pour n'être appliquée qu'à l'accroissement des bénéfices.
    Revers de la médaille, les sportifs doivent battre les records, multiplier les prouesses, et entretenir un semblant de suspense, pour remplir les stades et garantir les revenus de chacun. Dans ce système huilé, la recherche de la performance est permanente et impérative, avec pour conséquence la mise en place d'un système de dopage perfectionné et généralisé, auquel s'oppose une " lutte anti-dopage " privée de moyens et souvent simple alibi de bonne conscience. Parce que sans dopage, pas de records, pas de public, donc moins d'argent. Que reste-t-il alors des valeurs de courage, d'abnégation et de fair-play dont on nous abreuve les oreilles en permanence ? Rien ou presque.
    Bienvenue au pays du sport-business !

  • L'histoire du sport est faite de records, de stars, de médailles et de paillettes. C'est à sa face cachée que convie cette Histoire secrète du sport, celle des vestiaires, des coulisses, des ficelles qui actionnent les champions et leurs exploits. Les vaincus, les tricheurs et autres parias, sans qui le sport n'aurait pas toute sa saveur, sont ici enfin remis en lumière.
    Le sport célèbre les vainqueurs, leur sourire et leurs larmes, leurs performances et leur fortune. On en oublie le plus souvent les vaincus, les tricheurs et les hommes de l'ombre qui fabriquent le sport business : agents, dirigeants, entraîneurs, entrepreneurs, financiers, journalistes, bookmakers, dealers. Derrière les Mohamed Ali, les Eddy Merckx, les Pelé et autres Federer, cet ouvrage parcourt deux siècles d'histoire au contact de ces personnages occultes dont on parle peu mais qui ont eu plus d'influence que quiconque sur l'évolution de la pratique et de l'industrie sportives.
    Ainsi de Horst Dassler, ancien patron d'Adidas, inventeur du marketing sportif, faiseur de rois, d'argent et de champions. Son empire produisit tous les grands dirigeants du sport mondial, présidents du CIO (Juan Antonio Samaranch, Thomas Bach) ou de la FIFA (João Havelange, Sepp Blatter, tous deux déchus pour corruption). Ainsi également de ces médecins italiens qui, dès les années 1950, développèrent la science du dopage et gangrenèrent le cyclisme et bien d'autres disciplines. Ou encore d'Avery Brundage, président du CIO de 1952 à 1972, qui s'opposa ardemment au boycott des Jeux olympiques de Munich (1936) au nom de l'apolitisme du sport cher à Pierre de Coubertin, lui-même misogyne et raciste.
    Ce sont ces figures cachées dans les bureaux, dans les lobbies, dans les arcanes, mais aussi les oubliés, les parias, les sans-grades, les perdants sans qui le sport ne pourrait jamais célébrer les vainqueurs, que cet ouvrage fait sortir de l'ombre.

  • On entre ici comme dans un roman, par l'entremise d'une diva. Suzanne Lenglen, la « Divine », est au coeur de cette fabuleuse histoire des « Mousquetaires », celle d'Henri Cochet, de René Lacoste, de Jean Borotra et de Jacques Brugnon.Tout commence le 10 septembre 1927 à Philadelphie. La France remporte pour la première fois la coupe Davis grâce à ses Mousquetaires.Jusqu'en 1932, sans interruption, l'équipe de France va accumuler les victoires dans la célèbre épreuve par équipes et incarner l'âge d'or du tennis français. En sa qualité de tenante du titre, la France se doit d'organiser la coupe Davis de 1928. Pour ce faire, on construit un stade digne d'accueillir un tel événement : Roland-Garros est né.Quels que furent les succès futurs de ce sport, les Mousquetaires conservent le palmarès le plus éloquent de l'histoire du tennis de ce pays.Quatre-vingts ans après la construction de Roland-Garros, les Mousquetaires méritaient bien le livre hommage qui ne leur avait jamais été rendu. Composé d'anecdotes et de photos inédites, fourmillant d'informations, La Saga des Mousquetaires est l'ouvrage de référence.AVANT PROPOS
     Guy FORGET- Arnaud BOETSCH - Nicolas ESCUDÉ

empty