Gérald Bloncourt

  • Livre posthume
    Le livre testament de Gérald Bloncourt
    Avec photos et reproductions d'oeuvres de Gérald Bloncourt
    Préface de Yanick Lahens

    Résumé
    Gérald Bloncourt reprend la chronique des événements de 1946, ces moments intenses qui ont marqué sa vie. Il y porte un regard nostalgique et tendre. Ses amis de l'époque sont devenus des personnages un peu lointains. C'est son testament pour dire encore une fois son attachement inaltérable à sa terre d'Haïti.

    Extrait de la préface de Yanick Lahens
    « Et malgré les nuages qui s'amoncellent à l'horizon, Gérald nous demande dans ses mots-testament de continuer la longue marche vers « la belle amour humaine. »

    Extrait
    « J'ai vécu longtemps (quatre-vingt-douze
    ans) ayant été fidèle aux conceptions de liberté, d'égalité et de fraternité qui m'ont animé toute ma vie. Je suis, comme la plupart d'entre vous, meurtri par les violences, les inégalités, le racisme et la misère qui sévissent dans le monde. Je suis particulièrement fier d'être un transmetteur de mémoire des événements que j'ai vécus et de m'être rendu utile. »

    L'auteur
    Né le 4 novembre 1926 à Bainet (Haïti), Gérald Bloncourt est écrivain, peintre, photographe, graveur. Militant révolutionnaire, il lutte aux côtés des écrivains Jacques Stephen Alexis et René Depestre. Il vit à Paris depuis 1946.

  • Un homme brandit la cocarde de la révolution comme un dernier espoir terrible et profond en l'homme. Ce journal est un manuel d'hygiène révolutionnaire. Gérald Bloncourt ne cesse de le marteler dans ce qui deviendra un véritable manifeste pour celles et ceux qui luttent :
    o Apprendre à rester debout pour ne pas faillir.
    o Ensemble, nous avons le pouvoir de changer les choses.
    o Osons : rêvons...!
    o La révolution est nécessaire et légitime.

empty