Langue française

  • Définir la famille comme « un papa, une maman, un enfant » ne va plus de soi de nos jours. D'autant qu'elle se complexifie sans cesse au fil des évolutions de la société. Ainsi avec le PACS, et plus récemment avec le « mariage pour tous ». Mais la procréation médicalement assistée est aussi une nouvelle façon de faire famille. Interrogée par ses stimulants petits-enfants, Geneviève Delaisi de Parseval aborde tous ces sujets, mais aussi, bien sûr, les cas plus habituels, tel celui des couples divorcés et des fratries recomposées. Elle s'arrête sur les fonctions de la famille : partager des liens du sang, un nom, un toit ; sur celles du père, de la mère, des grands-parents, qui varient selon les sociétés. Et elle montre comment ces fonctions perdurent dans les nouvelles familles.Expliquer ce qu'est la famille à des enfants est un exercice sensible. Ce livre relève le défi avec bonheur, ne cédant à aucune langue de bois. Geneviève Delaisi de Parseval est psychanalyste et anthropologue, spécialiste des questions de filiation et de procréation. Elle est notamment l'auteur de Famille à tout prix (Seuil, 2008) et elle a participé à Filiations, origine, parentalité (Odile Jacob, 2011). Définir la famille comme « un papa, une maman, un enfant » ne va plus de soi de nos jours. D'autant qu'elle se complexifie sans cesse au fil des évolutions de la société. Ainsi avec le PACS, et plus récemment avec le « mariage pour tous ». Mais la procréation médicalement assistée est aussi une nouvelle façon de faire famille. Interrogée par ses stimulants petits-enfants, Geneviève Delaisi de Parseval aborde tous ces sujets, mais aussi, bien sûr, les cas plus habituels, tel celui des couples divorcés et des fratries recomposées. Elle s'arrête sur les fonctions de la famille : partager des liens du sang, un nom, un toit ; sur celles du père, de la mère, des grands-parents, qui varient selon les sociétés. Et elle montre comment celles-ci perdurent dans les nouvelles familles. Expliquer ce qu'est la famille à des enfants et jeunes adolescents est un exercice à risque. Geneviève Delaisi de Parseval relève le défi avec bonheur, ne cédant à aucune langue de bois. Geneviève Delaisi de Parseval est psychanalyste et anthropologue, spécialiste des questions de filiation et de procréation. Elle est notamment l'auteur de Famille à tout prix (Seuil, 2008) et elle a participé à Filiations, origine, parentalité (Odile Jacob, 2011). Définir la famille comme « un papa, une maman, un enfant » ne va plus de soi de nos jours. D'autant qu'elle se complexifie sans cesse au fil des évolutions de la société. Ainsi avec le PACS, et plus récemment avec le « mariage pour tous ». Mais la procréation médicalement assistée est aussi une nouvelle façon de faire famille. Interrogée par ses stimulants petits-enfants, Geneviève Delaisi de Parseval aborde tous ces sujets, mais aussi, bien sûr, les cas plus habituels, tel celui des couples divorcés et des fratries recomposées. Elle s'arrête sur les fonctions de la famille : partager des liens du sang, un nom, un toit ; sur celles du père, de la mère, des grands-parents, qui varient selon les sociétés. Et elle montre comment celles-ci perdurent dans les nouvelles familles. Expliquer ce qu'est la famille à des enfants et jeunes adolescents est un exercice à risque. Geneviève Delaisi de Parseval relève le défi avec bonheur, ne cédant à aucune langue de bois. Geneviève Delaisi de Parseval est psychanalyste et anthropologue, spécialiste des questions de filiation et de procréation. Elle est notamment l'auteur de Famille à tout prix (Seuil, 2008) et elle a participé à Filiations, origine, parentalité (Odile Jacob, 2011). Définir la famille comme « un papa, une maman, un enfant » ne va plus de soi de nos jours. D'autant qu'elle se complexifie sans cesse au fil des évolutions de la société. Ainsi avec le PACS, et plus récemment avec le « mariage pour tous ». Mais la procréation médicalement assistée est aussi une nouvelle façon de faire famille. Interrogée par ses stimulants petits-enfants, Geneviève Delaisi de Parseval aborde tous ces sujets, mais aussi, bien sûr, les cas plus habituels, tel celui des couples divorcés et des fratries recomposées. Elle s'arrête sur les fonctions de la famille : partager des liens du sang, un nom, un toit ; sur celles du père, de la mère, des grands-parents, qui varient selon les sociétés. Et elle montre comment celles-ci perdurent dans les nouvelles familles. Expliquer ce qu'est la famille à des enfants et jeunes adolescents est un exercice à risque. Geneviève Delaisi de Parseval relève le défi avec bonheur, ne cédant à aucune langue de bois. Geneviève Delaisi de Parseval est psychanalyste et anthropologue, spécialiste des questions de filiation et de procréation. Elle est notamment l'auteur de Famille à tout prix (Seuil, 2008) et elle a participé à Filiations, origine, parentalité (Odile Jacob, 2011). Définir la famille comme « un papa, une maman, un enfant » ne va plus de soi de nos jours. D'autant qu'elle se complexifie sans cesse au fil des évolutions de la société. Ainsi avec le PACS, et plus récemment avec le « mariage pour tous ». Mais la procréation médicalement assistée est aussi une nouvelle façon de faire famille. Interrogée par ses stimulants petits-enfants, Geneviève Delaisi de Parseval aborde tous ces sujets, mais aussi, bien sûr, les cas plus habituels, tel celui des couples divorcés et des fratries recomposées. Elle s'arrête sur les fonctions de la famille : partager des liens du sang, un nom, un toit ; sur celles du père, de la mère, des grands-parents, qui varient selon les sociétés. Et elle montre comment celles-ci perdurent dans les nouvelles familles. Expliquer ce qu'est la famille à des enfants et jeunes adolescents est un exercice à risque. Geneviève Delaisi de Parseval relève le défi avec bonheur, ne cédant à aucune langue de bois. Geneviève Delaisi de Parseval est psychanalyste et anthropologue, spécialiste des questions de filiation et de procréation. Elle est notamment l'auteur de Famille à tout prix (Seuil, 2008) et elle a participé à Filiations, origine, parentalité (Odile Jacob, 2011). Définir la famille comme « un papa, une maman, un enfant » ne va plus de soi de nos jours. D'autant qu'elle se complexifie sans cesse au fil des évolutions de la société. Ainsi avec le PACS, et plus récemment avec le « mariage pour tous ». Mais la procréation médicalement assistée est aussi une nouvelle façon de faire famille. Interrogée par ses stimulants petits-enfants, Geneviève Delaisi de Parseval aborde tous ces sujets, mais aussi, bien sûr, les cas plus habituels, tel celui des couples divorcés et des fratries recomposées. Elle s'arrête sur les fonctions de la famille : partager des liens du sang, un nom, un toit ; sur celles du père, de la mère, des grands-parents, qui varient selon les sociétés. Et elle montre comment celles-ci perdurent dans les nouvelles familles. Expliquer ce qu'est la famille à des enfants et jeunes adolescents est un exercice à risque. Geneviève Delaisi de Parseval relève le défi avec bonheur, ne cédant à aucune langue de bois. Geneviève Delaisi de Parseval est psychanalyste et anthropologue, spécialiste des questions de filiation et de procréation. Elle est notamment l'auteur de Famille à tout prix (Seuil, 2008) et elle a participé à Filiations, origine, parentalité (Odile Jacob, 2011).

  • Les pères ont été beaucoup parlés, peu écoutés.
    L'homme - particulièrement le père - ne serait-il pas aujourd'hui ce " continent noir " qu'était, pour Freud, la féminité ?
    Qu'est-ce, en effet, qu'un père ? La réponse est loin d'être évidente. Est-ce du géniteur, de l'éducateur, du compagnon de la mère qu'il s'agit ? Dans certaines sociétés, le mari n'a qu'un rôle social et économique, tandis que c'est l'oncle (paternel ou maternel) qui s'occupe de l'éducation, pendant que l'amant (ou les amants) se chargent de la procréation. Chez les Davenda d'Afrique du Sud, cela peut même aller jusqu'à accorder le statut de père à une femme ! Dans notre culture, la réalité paternelle est également multiple. Aussi l'auteur de ce livre, après une enquête ethnologique et psychanalytique, a-t-elle choisi de dialoguer avec des hommes, cas courants ou moins courants de paternité : entretiens cliniques avec des " primipères ", des "multipères", des hommes stériles qui ont un enfant par l'insémination artificielle de leur compagne, des donneurs de sperme, enfin des hommes qui ne veulent plus être pères (demandeurs de vasectomie).
    Au terme du parcours, il s'avère que la paternité, comme la maternité, ne sont pas tant liées à la réalité physiologique qu'à l'usage qu'en fait telle ou telle société, à tel moment de l'histoire et de l'idéologie. Chez nous, on a limité la part du père à sa fonction de géniteur et de détenteur de la loi, la mère, elle, se caractérisant par sa grossesse et son accouchement. Or, une redéfinition de la parentalité peut se faire selon d'autres vecteurs : le sperme, qui n'est pas seulement celui du coït fécondant ; le lait, qui constitue peut-être à lui seul la spécificité maternelle. Et un enfant ne se fait-il pas avant tout dans deux têtes ?

  • Geneviève Delaisi de Parseval poursuit ici sa réflexion sur la famille contemporaine commencée il y a vingt-cinq ans dans L'Enfant à tout prix. À partir de son expérience clinique de l'assistance médicale à la procréation (insémination artificielle par do

empty