Gianfranco Rubino

  • Depuis une trentaine d'années ou plus, de nombreux écrivains français assument l'Histoire comme objet ou comme contexte de l'intrigue de leurs récits. Un regard en arrière qui ne connaît pas de bornes. Tourné d'abord et surtout vers le XXe siècle, dont il vise les phases les plus significatives et les événements majeurs, il s'étend souvent bien plus loin, vers d'autres siècles, d'autres périodes, d'autres époques. Quelle est la relation qui se dessine ainsi entre le sujet écrivant et l'histoire ? Pourquoi un écrivain décide-t-il d'évoquer le passé ? Quelle est la logique qui lui inspire le choix d'une époque plutôt que d'une autre ? Comment se situe-t-il par rapport au présent, qui reste son horizon incontournable ? Quelle attitude manifeste-t-il face à cette histoire qui est à la fois processus factuel et mise en récit ? Quelle est la spécificité de l'écriture romanesque par rapport à la narration historique ? Ces questions ont été abordées à plusieurs reprises par des critiques. Mais il semble productif que ceux-ci les adressent également aux protagonistes mêmes de ce phénomène, à des écrivains, et non des moindres, dont les propos font la matière de ce livre dialogué.

  • Auteur français de romans noirs, de nouvelles et d'essais, Didier Daeninckx construit une critique sociale et politique en prise avec l'actualité (révisionnisme) et les événements marquants et parfois oubliés du siècle passé (massacre des Algériens du 17 octobre 1961). Il a ainsi publié Meurtres pour mémoire, Le Géant inachevé et Le Der des der. Ce livre présente la vie et l'environnement de Didier Daeninckx. Les thèmes et les structures de ses textes sont analysés.

  • La littérature contemporaine a conquis sa place dans la recherche universitaire. Mais s´intéresser au présent de la littérature ne décide pas de ce que la littérature dit au sujet du présent, ni comment elle traite de l´époque actuelle.
    De quelle manière les écrivains mettent-ils en forme esthétique un temps naturellement fugace ? Comment affrontent-ils les injonctions de l´actualité et la concurrence de media plus réactifs ? Cet ouvrage entreprend de réfléchir aux genres littéraires du présent : il étudie leurs modes d´intellection de l´immédiat, le traitement narratif du quotidien, interroge la réception littéraire de l´événement, les récits et réflexions que les écrivains élaborent autour d´un présent social en constante mutation.
    Baudelaire identifiait la modernité à son goût pour « le transitoire, le fugitif, le contingent ». Si le régime d´historicité contemporain est plus « présentiste » que moderne, qu´en est-il de ce présent, visiblement plus hanté par sa mémoire que projeté dans l´avenir ? Et comment la littérature, intempestive par excellence et qui suppose le temps long de l´écriture, peut-elle écrire le présent ?

  • L'Histoire ne laisse pas la littérature en paix. Ou bien est-ce l'inverse? Depuis une trentaine d'années, une floraison de romans français revisitent le passé. Cette rétrospection concerne surtout le XXe siècle, ses phases cruciales et ses événements tragiques, mais elle embrasse aussi les époques antérieures. Les romanciers ne se satisfont plus de raconter : ils suspectent, ils enquêtent, multiplient leurs approches. Et leurs oeuvres diffèrent par bien des aspects, formels et thématiques, du roman historique en vogue au XIXe siècle. Dans le même temps, nombre d'historiens s'interrogent sur l'instance narrative, la forme du récit et sur les usages scientifiques de la fiction littéraire. À la confluence de ces mouvements se déploie la fortune de ce qu'on pourrait appeler des romans historiens, pour lesquels l'Histoire, les événements aussi bien que la manière de les écrire, devient elle-même une question partagée. Autour de ce grand courant historicisant qui accroît encore son élan dans la première décennie du XXIe siècle, le présent ouvrage réunit des réflexions d'écrivains, d'historiens, de littéraires. Attentif aux textes les plus récents, il en explore les choix chronologiques, les modèles formels, les thèmes saillants, parmi lesquels les guerres, la décolonisation et les questions politiques jouent un rôle de premier plan.

empty