Gilles Favarel-Garrigues

  • Excédés par le présumé laxisme des tribunaux, les justiciers autoproclamés s'évertuent à punir par eux-mêmes les fauteurs de trouble. Violant la loi pour maintenir l'ordre, ils s'improvisent détectives, juges et bourreaux. Adeptes du lynchage et autres châtiments spectaculaires, ils trouvent un nouveau public sur les réseaux sociaux.
    Des groupes d'autodéfense du Far West aux chasseurs de pédophiles en Russie contemporaine, les justiciers hors-la-loi sont typiquement des hommes blancs, réactionnaires et xénophobes. Toutefois, mouvements révolutionnaires et défenseurs des dominés ne s'interdisent pas de manier, à leur tour, le fouet et le feu. L'auto-justice compte en outre de fervents zélateurs dans les services répressifs. Et quand policiers et paramilitaires s'affranchissent du cadre légal pour nettoyer la société, ils précipitent l'avènement de l'État justicier.

    Cet essai comparatif s'aventure dans les eaux troubles de la justice sommaire. Au terme d'un périple dans le monde perturbant des redresseurs de torts, une question s'impose : la France est-elle immunisée contre cette fièvre punitive ?

  • La Russie contemporaine

    ,

    • Fayard
    • 14 Avril 2010

    La chute de l'URSS en 1991 a marqué la fin d'un monde et provoqué une avalanche de changements qui ont traumatisé la société russe : transition d'une économie planifiée à une économie libérale, démocratisation du régime, redécoupage des frontières du nouvel Etat, redéfinition de la stratégie géopolitique. Les hiérarchies sociales ont été bouleversées et un profond désarroi identitaire s'est emparé de cette grande puissance déstabilisée après la fin de l'affrontement Est-Ouest. Comment la société russe a-t-elle traversé ces vingt années de mutations à marche forcée ? Dans quel état la Russie, souvent dépeinte de manière pessimiste, est-elle réellement ? 
    Trente spécialistes reconnus de la Russie répondent à ces questions en analysant l'héritage des dernières décennies soviétiques, l'évolution du système politique de Boris Eltsine à Vladimir Poutine, les nouveaux enjeux économiques du pays, l'engagement sur la scène internationale, les tensions qui animent une société démographiquement fragile, ou encore l'évolution du sport, des médias et des arts. Dans une synthèse claire et passionnante, ils proposent une analyse actuelle et complète, sans céder aux passions que suscite encore ce pays dans le monde occidental.Ont participé à cet ouvrage : Alexis Berelowitch, Alain Blum, Juliette Cadiot, Sarah Carton de Grammont, Bernard Chavance, Jean-Christophe Collin, Françoise Daucé, Myriam Désert, Caroline Dufy, Isabelle Facon, Olga Fadeeva, Gilles Favarel-Garrigues, Anne Gazier, Marlène Laruelle, Jean-Charles Lallemand, Cécile Lefèvre, Anne Le Huérou, Marie-Hélène Mandrillon, Hélène Mélat, Marie Mendras, Nathalie Moine, Valérie Pozner, Jean Radvanyi, Jean-Robert Raviot, Amandine Regamey, Kathy Rousselet, Richard Sakwa, Jean-Pierre Thibaudat, Anne de Tinguy, Anna Zaytseva, Christine Zeytounian-Beloüs.

empty