Ignacio Garate-Martinez

  • L'engagement dans l'analyse, autant celui du psychanalysant que du psychanalyste, se fonde le plus souvent dans la reconnaissance d'une souffrance dont on ne veut plus et qui se répète, mais pose la question aussi de sa fin. L'auteur se risque, à la première personne, à donner le témoignage de son parcours psychanalytique en position de psychanalyste, autant dans la singularité d'une clinique, qu'à travers l'analyse de ce qui fonde son rapport à la culture. Ignacio Gárate Martínez, psychanalyste à Bordeaux.

  • Il n'y a pas d'institution idéale. Très vite le désir de fonder devient totalitaire et veut préserver son objet. Alors se multiplient les procédures, et les règles paralysent le pouvoir-faire. A travers différentes lectures de l'institution et de la loi qui fonde une éthique du travail social, l'auteur propose de restaurer un espace pour la créativité dans la mission des acteurs sociaux, autant dans le champ de la santé mentale que dans le domaine de la médecine, de l'éducation et de la formation où se joue, dans l'institution conçue autrement, la lutte contre l'exclusion. Ignacio Gárate-Mart?nez est docteur en sciences de l'éducation, membre d'Espace analytique, institution fondée par Maud Mannoni. Il exerce comme psychanalyste à Bordeaux depuis 1982, et s'intéresse depuis 1978 aux questions du travail social d'où il est issu. Actuellement, il réalise des supervisions de travailleurs sociaux et enseigne comme professeur associé à l'Université de Bordeaux I.

empty