Isabelle Lagny

  • Mon histoire est tortueuse. J'ai du mal à suivre. On dirait qu'elle me précède. Un jour l'espoir quelques heures plus tard, le désespoir. On a remis en marche cette pendule arrêtée depuis plusieurs mois dans le bureau. Je vérifie ma montre. La pendule doit fonctionner. Et toujours cinq minutes d'avance sur le monde à mon poignet. L'aiguille des secondes précède mon attente. Attendre toujours qu'au détour du chemin il me punisse de ma douceur. Ma sensibilité reçoit des claques. Il me faut maintenant encore plus de patience qu'autrefois pour accoucher d'un autre moi-même.

  • Le cent-cinquante-cinquième numéro de la revue Les écrits vous propose un parcours varié, alliant récits, poésie et réflexions littéraires. Lisez d'abord le second texte de l'écrivaine en résidence Evelyne de la Chenelière où il est question d'écouter des films vieux et français. Suivent l'arnaque, le mensonge, le deuil, la disparition, la peine et l'errance dans six récits à l'écriture évocatrice. Découvrez trois poètes néerlandais : Kreek Daey Ouwens, Han van der Vegt et Hélène Gelèns, présentés et traduits par Jan H Mysjkin. Poursuivez votre périple poétique avec les mots de Paul Bélanger, Yannick Resch, Clémence Dumas-Côté, Jonas Fortier et Sonia Anguelova. Le numéro se clôt par deux essais : l'un, un texte de Michel van Schendel retrouvé dans ses archives, texte établi et édité par Pierre Ouellet, l'autre, De filmer et d'écrire vrai par André-Guy Robert et le récit du chemin vers la lecture de Laurier Lacroix, historien de l'art. Des oeuvres de Catherine Seghers accompagnent le numéro.

empty