Javi Rey

  • Katherine Johnson est l'une des femmes qu'on a surnommées les "calculatrices en jupe". Employée à la NASA, elle a réussi à surpasser les machines dans ses calculs et a eu un rôle déterminant dans l'envoi de fusées et d'hommes dans l'espace. Pourtant, dès son enfance, elle a dû se battre et s'imposer pour surmonter sa condition de femme noire dans un monde dirigé par des hommes blancs...
    Chapitre 1 : l'enfance de Katherine, déjà génie des mathématiques, dans le contexte de la ségrégation aux États-Unis.
    Chapitre 2 : ses études, ses talents de mathématicienne précoce, la rencontre avec son époux.
    Chapitre 3 : l'arrivée à la NASA, naissance de l'amitié avec Dorothy et Mary.
    Chapitre 4 : 1958, nouveau poste au sein d'une équipe de recherche masculine, elle parvient à s'imposer dans un monde d'hommes blancs.
    Chapitre 5 : dès 1961, trajectoire de lancement du 1er américain dans l'espace, son rôle déterminant pour Apollo 11 et l'engagement de toute une vie auprès de la NASA
    Épilogue : la rencontre avec Barack Obama, premier président noir, 50 ans après.
    Les pages documentaires portent sur :
    1 : L'histoire des noirs américains
    2 : Les mathématiques et les premiers ordinateurs dans la conquête spatiale
    3 : la NASA, création, fonction et missions
    4 : La conquête de l'espace, la concurrence entre URSS et USA dans la guerre froide et présentation des astronautes célèbres
    5 : Le passage tardif à la postérité des "femmes de l'ombre" : le film, et l'avancée (ou non) des droits des noirs américains aujourd'hui.

  • Violette Morris est l'une des sportives françaises les plus titrées de l'histoire. Une championne toutes catégories : boxe, natation, football, athlétisme, course automobile. Elle devint chanteuse de cabaret et égérie des années 30, amie de Jean Cocteau, de Joséphine Baker, de Brassaï...
    Le 26 avril 1944, elle meurt dans une embuscade organisée par un groupe de résistants qui mitraillent sa voiture. Était-ce elle qui était visée par les maquisards ? Tout porte à le croire. Car sous l'Occupation, elle passe pour la hyène de la Gestapo, une collabo au service de l'Allemagne nazie.
    Voilà pour la légende. Une légende noire. Mais la réalité, quelle est-elle ? L'assassinat de cette femme à abattre par tous moyens ne cache-t-il pas autre chose ? Hors norme, sa personnalité est celle d'une femme impossible à enfermer en cases, son histoire est inouïe, son destin forcément tragique !

  • Violette Morris est l'une des sportives françaises les plus titrées de l'histoire. Une championne toutes catégories : boxe, natation, football, athlétisme, course automobile. Elle devint chanteuse de cabaret et égérie des années 30, amie de Jean Cocteau, de Joséphine Baker, de Brassaï... Le 26 avril 1944, elle meurt dans une embuscade organisée par un groupe de résistants qui mitraillent sa voiture. Était-ce elle qui était visée par les maquisards? Tout porte à le croire. Car sous l'Occupation, elle passe pour 'la hyène de la Gestapo', une collabo au service de l'Allemagne nazie.
    Voilà pour la légende. Une légende noire. Mais la réalité, quelle est-elle? L'assassinat de cette 'femme à abattre par tous moyens' ne cache-t-il pas autre chose? Hors norme, sa personnalité est celle d'une femme impossible à enfermer en cases, son histoire est inouïe, son destin forcément tragique!

  • En 1958, à la veille de la Coupe du monde en Suède, douze footballeurs de Première Division quittent clandestinement la France et rejoignent les rangs du FLN. Nous sommes en pleine guerre d'Algérie et leur but est de créer la première équipe nationale algérienne de football et d'en faire l'ambassadrice de l'indépendance à travers le monde... Parcourant le monde souvent clandestinement, cette équipe de champions devenus des va-nu-pieds, devant parfois accomplir plusieurs milliers de kilomètres en minibus à travers le désert pour jouer un match, sans remplaçants, va accomplir exploit sur exploit au fil de plus de 80 matches. Ils s'appellent Zitouni, Arribi, Kermali, Mekhloufi... et ils sont devenus des légendes du sport.

    On dira de ces "fellaghas au ballon rond" qu'ils ont fait avancer la cause algérienne de dix ans et évité des dizaines de milliers de morts supplémentaires.
    Javi Rey, Bertrand Galic et Kris n'ont jamais déserté les stades et ont trouvé dans les destins de ces joueurs l'occasion de croiser leur amour du ballon rond et de l'histoire avec un grand H. Kris, l'un des chefs de file de la bande dessinée du réel (on lui doit les succès "Un homme est mort" ou "Notre mère la guerre"), a trouvé les parfaits coéquipiers en Bertrand Galic, habile scénariste et historien, et Javi Rey, un jeune dessinateur catalan qui mêle subtilement les émotions humaines et l'intensité des scènes de match.

  • Angel est un simple fils de paysans qui a pu s'extraire de sa vile condition par son éducation, poussé par le padre de son village. Ses succès militaires, au moment de l'invasion des troupes de Joseph Bonaparte, frère de Napoléon, lui valent son surnom de "Libertador" aux yeux du peuple. Mais, s'il combat aux côtés des aristocrates, il n'est pourtant pas considéré comme un des leurs et se retrouve écartelé entre deux femmes, l'une combattante à ses côtés, l'autre fille d'un Grand d'Espagne. La rumeur autour du mystère de sa naissance en ferait pourtant le bâtard d'un hidalgo, à moins que la vérité cache un autre drame. Scénarisé par Frank Giroud et construit autour d'un secret de famille, ce drame épique et sentimental dans l'Espagne du XIXe siècle a révélé le jeune dessinateur Javi Rey. Entre résistance à l'envahisseur et confrontation des conditions sociales, un vent de liberté et de désir souffle sur ce récit passionné.

  • D'extraction paysanne, Angel a pu sortir de sa condition grâce à l'éducation à laquelle le padre de son village lui a permis d'accéder. Chef de guerre, il lutte contre les troupes de Joseph Bonaparte, frère de Napoléon. Mais s'il combat aux côtés de l'aristocratie, celle-ci n'oublie pas que le sang qui coule dans ses veines n'est pas bleu, et le surveille de près. D'autant que, loué pour sa vaillance et son courage, Angel incarne aux yeux du peuple le Libertador. Lequel, malgré le vent de liberté et d'égalité qui semble souffler sur le pays, doit prendre garde à ne pas devenir l'instrument du pouvoir espagnol, à moins que le secret qui pèse sur ses origines ne vienne tout remettre en cause: sa guerre, sa famille, ses amours...Cet album révèle Javi Rey pour son premier album, il bénéficie en outre du savoir-faire de Delf, coloriste de « Il était une fois en France et surtout du talent de narrateur hors pair de Frank Giroud. Une nouvelle variation sur le thème des secrets de famille, magistralement mise en scène dans l'Espagne du XIXe siècle, entre lutte contre l'envahisseur, aspiration à la liberté et désirs amoureux.

  • Fils de paysan, Angel a pu accéder à une éducation normalement interdite aux enfants de sa condition, poussé par le padre de son village. Devenu chef guérilléro pendant l'invasion napoléonienne, il lutte contre les troupes de Joseph Bonaparte. Mais tout "Libertador" qu'il soit aux yeux du peuple, Angel n'en reste pas moins, pour les grands d'Espagne aux côtés desquels il combat, un rustre dont rien ne pourra faire oublier la naissance.

    Écartelé entre deux femmes, l'une issue des beaux salons, l'autre combattant à ses côtés, Angel a lui-même du mal à trouver sa place. Des doutes s'accumulent sur ses origines. Ne serait-il pas le bâtard d'un de ces nobles qui le méprisent ? Une piste qui paraît de plus en plus évidente, peut-être trop... Car la vérité qu'elle dissimule porte les germes d'une tragédie qui va briser tout ce qu'Angel a pu croire et espérer.

empty