Jean Carette

  • Jean Carette vient nous présenter un changement radical de perspective. Il suggère de regarder le vieillissement comme un chemin de croissance, une convocation au progrès, un défi passionnant d'innovation, aussi bien individuellement que collectivement. Et cela, sans masquer ou sous-estimer l'urgence des problèmes.

    En effet, personne ne connaît mieux que lui les dérives que nous a laissé entrevoir la gérontologie moderne. Nul ne dénonce mieux que lui l'injustice fondamentale qui régit nos sociétés.

    Cela n'empêche pas Carette de croire en la personne, en la créativité et en la solidarité. Dans ce livre, il vous proposera, avec insistance, l'idée que nous sommes nés pour changer le monde, pour améliorer sans cesse nos sociétés, pour refonder en permanence l'avenir, et que cette responsabilité croît avec l'âge. Il vous suggérera aussi que c'est là que réside notre bonheur, individuel et collectif.

    Extrait de la préface de Fernand Dansereau.

  • Le Bourreau n'est plus le seul capable de miracles à Paris. Un mystérieux saltimbanque a fait son apparition, redonnant espoir aux Parisiens. Le Parlement a ordonné son arrestation, mais l'exécuteur est obsédé par cet enfant que le Bouffon a sauvé, et par l'étrange cave qu'il a découverte... Curieusement, les nobles sont déterminés à l'empêcher de fouiller dans cette direction. Le Bouffon, l'enfant miraculé, les nobles... Tout est lié, il le sent, mais par quoi ?

  • En cherchant le lien entre le Bouffon et son protégé, l'exécuteur de Paris a mis au grand jour un complot majeur qui implique le roi de France et dont il est la cible... La conclusion épique d'une série surprenante.
    Le Bourreau a été fait prisonnier par trois jeunes gens masqués aux ordres du Roi. Son crime ? Avoir découvert que le Bouffon était lié au roi et que celui-ci préparait une attaque contre tout ce qui menace son pouvoir. Le Bourreau, le Copiste et le Bouffon ont tout intérêt à joindre leurs forces pour ne pas être éliminés. Mais la Fête des Fous approche, et avec elle, des effets désastreux sur leur Don...

  • Il est le bourreau de Paris. La justice de Dieu. Aucun coupable ne peut lui échapper. Jusqu'au jour où... Entre récit historique et super-héros, la nouvelle saga du scénariste de La Licorne.
    Paris, dans un Moyen Âge finissant... À l'instant et à l'endroit de son choix, ils viendront tous, pour expier leur crime et mourir par son épée. Les Parisiens l'appellent « l'heure du Bourreau », et nul ne peut y échapper... Car celui qui applique la sentence est invulnérable. Bras armé du Parlement, il incarne une justice de classe qui va soudain vaciller lorsque face à lui se dresse le Bouffon, un saltimbanque capable de détruire toutes ses certitudes...

  • Qu'est-ce qu'un savoir ? Comment conduire tous les élèves à comprendre et à utiliser les savoirs scolaires ? Comment interpréter les erreurs des élèves ? Que faut-il faire pour que les élèves apprennent ? Faut-il mettre les élèves en activité dans la classe ? Pour que l'enseignant du secondaire sache répondre efficacement aux difficultés de certains élèves, il doit envisager les différentes dimensions de son métier avec des catégories plus affinées que celles qu'offre la pensée courante.

  • Héritage et jalousies, secrets de famille et passions interdites... Comment Virginie, belle célibataire affranchie, propriétaire d'un haras dans la Brenne, se retrouve confrontée aux malversations d'un oncle véreux et aux tourments d'un amour impossible. En digne fille de sa mère, Virginie assume pleinement sa façon d'être et de vivre. Célibataire convoitée élevant seule ses deux enfants, elle consacre toute son énergie à ses chevaux et à la Fosse aux Louves, son domaine au coeur de la Brenne qui s'étend entre fermes et étangs, sur plus de cinq cents hectares. Libre, séduisante, puissante... Trop peut-être au regard de celui qui, dans l'ombre, nourrit une haine profonde envers elle et sa mère Hélène depuis le partage d'un héritage dont il s'est senti lésé. Antoine, le bon à rien de la famille, est prêt à tout pour faire main basse sur la Fosse aux Louves. Aux pires coups bas, aux pires accusations. Seule échappée pour Virginie dont le coeur, enfin, chavire : sa rencontre avec Tristan, pianiste mondialement connu et cavalier émérite...

  • Alors, depuis vingt ans, oui vingt ans déjà, tout le monde me croit concertiste. Bien sûr pour donner le change, je travaille mon piano plusieurs heures par jour. Je vois des maîtres pour me perfectionner en vue des concerts, je fais des « Master classes », des stages. Je fais tout ce qu´il faut pour que personne n´ait le moindre doute à ce sujet. Et comme je suis vraiment passionné par le piano, enragé même, je n´ai pas vraiment beaucoup de mal à convaincre ceux qui ne demandent qu´à me croire. Pour le commun des mortels, une Étude de Chopin, c´est une Étude de Chopin. Basta. J´en interprète quelques-unes à ma façon, et mon béotien ne se pose aucune question. Pour lui je suis un véritable artiste. C´est un odieux mensonge. La vérité, c´est que pour gagner ma vie j´exerce une profession parallèle. Un métier qui lui aussi demande beaucoup de doigté, surtout en public. Je vous ai prévenu. J´ai un côté obscur...

  • Thouret. - Sa naissance. - Sa famille. - Ses premières études. - Ses succès au Collège de Caen.Jacques-Guillaume Thouret naquit à Pont-l'Evêque, au faubourg Nival, le 30 avril 1746. Cette ville était alors le chef-lieu d'une élection de la Généralité de Rouen. Le père de Thouret y exerçait les fonctions de notaire royal. Ces officiers ministériels qui, d'après Monteil, étaient en nombre double de leurs successeurs d'aujourd'hui, jouissaient d'une considération encore plus grande qu'à notre époque.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • L'Algérie est bordée au nord par une z6ne montagneuse qui règne sur une profondeur moyenne d'environ vingt lieues, depuis la frontière de Maroc jusqu'à celle de Tunis.Cette zône, dont les pentes sont en général assez abruptes, est traversée par les différens cours d'eau qui trouvent leur écoulement dans la Méditerranée.La configuration accidentée de ce massif et le caractère de continuité propre aux diverses chaînes qui le composent, déterminent la forme tortueuse des vallées et les anfractuosités profondes qui signalent les principales d'entre elles, celles du Chélif près de Médéa, du Bou-Sellam près de Sétif, du Roumel à Constantine, et de la Seybouse près de Guelma.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • HÉRODOTE. Les Libyens, les Auses, les Maxyes. - STRABON. Les Numides, les Maures, les Gétules, les Libo-phéniciens, les auasis, la Libye. - PLINE. Les Sabarbares, les Scelatites, les Masates ; le nom d'Afrique employé dans un sens restreint. - POMPONIUS MELA. Le tombeau des rois maures. - PTOLÉMÉE. L'Afrique désignée encore par le nom de Libye, les Nakmousiens, les Maziques. - Le philosophe ÉTHICUS. Les Auasitæ, les Maziques, les Quinquegentiani.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Les Cahiers de lecture se consacrent entièrement aux recensions des récents essais québécois. Pour le numéro d'automne, ce n'est pas moins de 28 ouvrages qui passent sous la loupe des collaborateurs à travers comptes rendus, analyses critiques, notes de lecture et points de vue. Deux thèmes regroupent plusieurs essais. Premièrement, l'éducation : Françoise Bouffière s'attaque à trois titres signés Normand Baillargeon (éditions Leméac et VLB éditeur) ainsi qu'à celui de Jean-Francois Roberge (Québec Amérique) sous la bannière de « la dure réinvention de l'école ». Deuxièmement, le Mouvement Desjardins, notamment à travers les récentes autobiographies de Monique F. Leroux et Claude Béland : une analyse de Jean-François Barbe. Impossible également de passer sous silence les publications importantes de Kuei, je te salue de Deni Ellis Béchard et Natasha Kanapé Fontaine (Écosociété) et de de deux réflexions sur l'islam moderne, celles de Sami Aoun (Athéna éditions) et d'Aziz Farès (XYZ).

  • Le numéro d'automne des Cahiers de lecture de l'Action nationale rassemble des recensions d'essais autour de la question des fragilités et de la résistance des nations. Figurent sous ce thème des commentaires critiques sur : Survivance. Histoire et mémoire du XIXe siècle canadien-français, Dix ans plus tard : La commission Bouchard-Taylor, succès ou échec ?, L'idéologie du hasard. Retour sur la question nationale, Carcajou à l'aurore du monde. Fragments écrits d'une encyclopédie orale innue, Le peuple rieur. Hommage à mes amis innus, Les Anicinabek du bois à l'asphalte. Le déracinement des Algonquins du Québec et La construction du droit des Autochtones par la Cour suprême du Canada. témoignage d'un plaideur. Sont aussi passés sous l'oeil critique des collaboratrices et collaborateurs de la revue : Parler vrai de Manon Massé, Dictionnaire géographique du Québec de Normand Cazelais et Lettres biologiques. Recherches sur la sexualité humaine, présentées par Yves Gingras par le Frère Marie-Victorin, pour ne donner que quelques exemples.

  • L'édition printanière des Cahiers de lecture de L'Action nationale fait la part belle aux vies d'aventures et aux ouvrages biographiques qui les racontent. Parmi les recensions, on compte entre autres Mon voyage en Amérique de Kim Yaroshevskaya, l'interprète de Franfreluche, Idola St-Jean, l'insoumise, biographie de la pionnière de la lutte pour le droit de vote des femmes, par Marie Lavoie et Michèle Stanton-Jean et Denis-Benjamin Viger, un patriote face au Canada-Uni de Martin Lavallée. Ce numéro se penche aussi sur deux bandes dessinées à saveur politique : Automne rouge par André-Philippe Côté et Richard Vallerand et 1792 à main levée, publiée par l'Assemblée nationale du Québec. Le lecteur y découvrira également plusieurs essais sur le Québec qui bouge... ou pas, ainsi que l'éditorial de Robert Laplante qui invite les imprimeurs à contribuer au rayonnement des ouvrages primés, que ce soit par les libraires, les collégiens ou autres.

  • Robert Laplante signe l'éditorial de ce numéro d'été en se réjouissant d'une initiative, le prêt de semences, de plusieurs bibliothèques qui savent se réinventer en se définissant comme lieu de culture vivante. Ce numéro sera « une occasion exceptionnelle de faire la preuve qu'il peut y avoir des liens intimes entre les navets et les chefs-d'oeuvre. » conclut l'éditorialiste. En témoigne selon lui l'excellente recension par Paul-Louis Martin de Curieuses histoires de plantes du Canada 1760-1867. Outre le parallèle botanique, ce numéro regroupe sous le titre de « L'air du temps » des recensions de Camarade, ferme ton poste (Bernard Émond), L'ère du temps. Modernité capitaliste et aliénation temporelle (Jonathan Martineau), Le désert et L'oasis. Essais de résistance (Jean-Claude Ravet) et Fuck le monde (Simon-Pierre Beaudet). Une vingtaine d'autres recensions traitant de divers sujets historiques, politiques et sociaux ainsi qu'un entretien de Pascal Chevrette avec Marc-André Bernier, coauteur de Renaissances de la rhétorique parue aux éditions Nota bene complètent le numéro.

  • L'augmentation de désorientation chez les tout jeunes enfants a engagé l'auteur à envisager le problème sous l'angle de la physiologie, celui sous lequel on peut très rapidement apporter une solution, de façon préventive et à l'échelle nationale. Dans ce monde en mal de sens, les enfants semblent être des vecteurs d'une puissante dynamique de destruction dans cette carence à "exister". Sa réflexion l'amène à proposer de stopper ce mal par un projet d'Education précoce et spécifique, celle-ci devant être complétée par une Réalisation d'Intérêt Général commune au groupe classe et qui laissera trace.

  • Parmi les grandes bases qui structurent notre existence d'être humain, l'épanouissement affectif est essentiel à notre équilibre. Mais celui-ci n'est pas facile pour tous car nous n'avons pas tous la même sensibilité et certains sont plus doués que d'autres pour exprimer leurs sentiments.
    La Numérologie nous permet par le language sacré des nombres, de découvrir le sens caché de notre couple et la leçon d'évolution qui y est liée.
    Nous ne rencontrons pas n'importe qui par hasard mais un être bien précis avec lequel nous sommes déja liés par des expériences passées dans d'autres vies et avec qui nous avons choisi de continuer notre évolution par la construction de nouveaux liens affectifs.
    Il est donc important de bien se connaître ainsi que son partenaire afin de comprendre le potentiel de son couple et de savoir comment celui-ci peut évoluer.
    Formidable outil de développement personnel, ce livre vous permet de vous prendre en mains et de vous épanouir sur le plan affectif. Parmi les grandes bases qui structurent notre existence d'être humain, l'épanouissement affectif est essentiel à notre équilibre. Mais celui-ci n'est pas facile pour tous car nous n'avons pas tous la même sensibilité et certains sont plus doués que d'autres pour exprimer leurs sentiments.
    La Numérologie nous permet par le language sacré des nombres, de découvrir le sens caché de notre couple et la leçon d'évolution qui y est liée.
    Nous ne rencontrons pas n'importe qui par hasard mais un être bien précis avec lequel nous sommes déja liés par des expériences passées dans d'autres vies et avec qui nous avons choisi de continuer notre évolution par la construction de nouveaux liens affectifs.
    Il est donc important de bien se connaître ainsi que son partenaire afin de comprendre le potentiel de son couple et de savoir comment celui-ci peut évoluer.
    Formidable outil de développement personnel, ce livre vous permet de vous prendre en mains et de vous épanouir sur le plan affectif.

  • La Numérologie est un merveilleux outil de connaissance de soi et d'évolution. Par la simplicité de ses données de base (prénom et nom de famille), elle permet à chacun de se prendre en mains et de mieux gérer sa vie. Voici à présent un nouvel éclairage inédit sur nos relations familiales. Grâce à une méthode claire, simple et accessible à tous, Tanguy Carette nous permet de découvrir le sens des rapports qui nous unissent à nos parents et comment les améliorer. Ce livre est donc un formidable guide qui permettra à chacun d'évoluer grandement dans sa vie familiale. L'auteur nous livre ici 180 types de relations filiales.

  • La Numérologie est un merveilleux outil de connaissance de soi et d'évolution. Par la simplicité de ses données de base (prénom et nom de famille), elle permet à chacun de se prendre en mains et de mieux gérer sa vie. Voici à présent un nouvel éclairage inédit sur nos relations familiales. Grâce à une méthode claire, simple et accessible à tous, Tanguy Carette nous permet de découvrir le sens des rapports qui nous unissent à nos enfants et comment les améliorer. Ce livre est donc un formidable guide qui permettra à chacun d'évoluer grandement dans sa vie familiale. L'auteur nous livre ici 180 types de relations parentales.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty