Jean Ménéchal

  • Préface de René Kaës Si la psychanalyse est farouchement privée, la politique est résolument publique. Le présent essai se donne pour objectif d'explorer l'interaction de ces deux champs a priori éloignés, afin d'approfondir la nature du lien analytique, au regard des autres formes relationnelles qui régissent le sujet, dès lors qu'il est confronté au politique. Entre l'ambition nécessairement infructueuse de la psychanalyse d'offrir au sujet sa totale autonomie, et le fantasme d'un monde où la psychanalyse de tous les gouvernants permettrait au social d'optimiser son fonctionnement, il s'efforce de mieux comprendre la place actuelle de la psychanalyse et son articulation méconnue, sinon déniée, avec l'espace du politique. Au centre de ce parcours se situe la démocratie, forme politique majeure du monde contemporain, dont les principes pourraient tout aussi bien convenir pour définir les buts de la psychanalyse. Jean Ménéchal (1950-2001) a été maître de conférences en psychologie et psychopathologie cliniques à l'université de Lyon, après avoir suivi un cursus atypique et une analyse (diplômé d'HEC, chargé d'études au ministère de l'Equipement et des transports, sous-directeur adjoint au ministère des Affaires étrangères et de la coopération, diplômé de Sciences po, DEA d'histoire des mouvements sociaux à l'EHESS, etc.)

  • Les 15 études de cas cliniques contenues dans la 3ème édition de cet ouvrage associent évaluation diagnostique et étude psychopathologique à partir de la grille d'analyse de la métapsychologie freudienne. Chaque cas fait l'objet d'une étude complète sur les axes suivants : diagnostic psychopathologique, organisation psychique sous-jacente, analyse métapsychologique, dynamique transféro-contre-transférentielle, indications thérapeutiques.

empty