Jean-Christophe Buisson

  • Une histoire-monde illustrée, des communismes de la fondation de la IIIe Internationale à la chute du mur de Berlin. " Le grand livre rouge ".Né avec la révolution d'Octobre, mort avec la fin de l'URSS, le communisme a connu la durée de vie classique d'un être humain, soit trois quarts de siècle (1919-1991) ; mais trois quarts de siècle qui ont bouleversé la planète, débordant largement la matrice politique pour " révolutionner " les sphères économiques, sociales et culturelles. Touchant tous les continents et presque tous les pays, son idéologie, son action, les artistes et grands écrivains mobilisés en sa faveur durant trois générations, ses nombreuses guerres (civiles et extérieures) comme ses leaders charismatiques (Lénine, Mao, Staline, Castro...), ses victoires, son déclin puis sa chute n'ont jamais été explorés dans leur globalité au moyen d'un grand récit chronologique à la fois accessible, documenté aux meilleures sources et richement illustré.
    Tel est le pari relevé de main de maître par Jean-Christophe Buisson, dans la lignée de son magistral
    1917, l'année qui a changé le monde. Les entrées sélectives, très écrites et toujours contextualisées, s'appuient sur de nombreuses cartes et illustrations souvent spectaculaires. Elles reflètent les espoirs, les combats, les divisions et les drames de millions d'êtres portés par leur croyance dans une idéologie dont ils furent les militants avant, pour la plupart, d'en devenir les victimes.
    Une union idéale entre la clarté du texte et la puissance des images, indispensable pour comprendre et connaître le XXe siècle.

  • L'album du centenaire, par le meilleur écrivain d'histoire actuel.
    L'album du centenaire, par un des plus grands écrivains d'histoire actuels. 1917 est une année cardinale non seulement dans le déroulement de la Première Guerre mondiale mais plus largement dans l'histoire du monde. 1917, c'est d'abord l'année des deux révolutions en Russie, prélude à la fondation du premier État communiste et au développement d'une idéologie qui bouleversera tout le XXe siècle. C'est aussi l'année où, pour la première fois, les États-Unis interviennent militairement en Europe, inaugurant leur leadership sur la planète. 1917, c'est également l'année de la déclaration Balfour, qui promet aux Juifs la création d'un État ; l'apparition de la notion de " guerre totale " ; l'émergence du mouvement dada et l'invention du terme de surréalisme. Mais aussi et encore : la naissance de l'art conceptuel, le premier disque de jazz, la création de la Coupe de France de football, l'épopée de Lawrence d'Arabie, les apparitions de la Vierge à Fatima, les exploits aériens de " l'as des as " et du " baron rouge "... L'ambition de cet ouvrage novateur est de révéler tous ces aspects à l'aide d'une chronologie-monde sélective, très écrite, commentée et superbement illustrée. Une vingtaine de focus sont également proposés pour raconter les 1917 de personnalités en devenir : Hitler, Staline, de Gaulle, Churchill, Roosevelt, Mussolini, mais aussi Céline, Proust, Picasso, Marie Curie, Freud, Einstein et quelques autres. En ressort la conviction que cette année sans pareille aura creusé la tombe de l'Europe des Empires au profit d'une nouvelle ère où la mondialisation de la puissance marchera de pair avec le progrès technique et la brutalisation des êtres.

  • L'Histoire est tragique et accouche toujours dans la violence, comme le dit Marx. La preuve dans cet ouvrage d'investigation historique qui raconte - de l'Antiquité à nos jours - l'histoire méconnue, déformée ou oubliée d'assassinats majeurs, tant par les personnalités frappées que par les conséquences engendrées.
    Embrassant les siècles et les continents, Jean-Christophe Buisson surprend et passionne avec ses récits qui sont autant de thrillers mettant en scène complots, meurtres, attentats et coups d'État.
    Jules César, Henri III, Robespierre, Abraham Lincoln, Maximilien de Habsbourg,
    Alexandre II de Russie, Elisabeth d'Autriche (Sissi), François-Ferdinand d'Autriche,
    Nicolas II, Engelbert Dollfuss, Patrice Lumumba, Ngô Dình Diêm, Anouar el-Sadate,
    Indira Gandhi, Nicolae et Elena Ceausescu
    " Aussi documenté que passionnant. "
    François-Guillaume Lorrain - Le Point

  • Quinze assassinats de chefs d'Etat qui ont changé l'histoire du monde. Naissance d'un grand écrivain d'Histoire.
    L'histoire est tragique et accouche toujours dans la violence, comme le dit Marx. On en aura la preuve en lisant cet ouvrage d'investigation historique qui raconte - de l'Antiquité à nos jours - l'histoire méconnue, déformée ou oubliée d'assassinats majeurs tant par les personnalités frappées que par les conséquences engendrées. Embrassant les siècles et les continents, Jean-Christophe Buisson surprend par des révélations et surtout un art du récit qui lui fait aborder chaque cas à partir de structures narratives différentes et originales. Parfois comme un compte à rebours, parfois du point de vue du bourreau, d'autres fois en suivant la victime ; le plus souvent dans une mise en parallèle chronologique des destins de l'assassin et de l'assassiné jusqu'au moment de leur rencontre fatidique. Au final, quinze chapitres qui sont autant de thrillers mettant en scène attentats, meurtres, complots, exécutions et coups d'Etat.

  • 15mn d'Histoire : une nouvelle collection de textes courts pour apprendre et comprendre l'Histoire en 15 minutes.
    En ce début d'année 1589, la popularité d'Henri III auprès de ses sujets est au plus bas. En ordonnant l'assassinat des deux princes de Lorraine, le duc de Guise et son frère, dont le pouvoir gandissant sapait son autorité, Henri III a effacé tous les gages données au fil des ans au peuple de France de son engagement catholique. Désormais, ceux qui reconnaissaient au roi les plus grandes vertus ne voient plus que sa face obscure, celle d'un mauvais chrétien, d'un hypocrite, d'un traître. Attaques injustes, mais qui mèneront à son assassinat le 1er août 1589 par le moine Jacques Clément persuadé de "tuer un tyran".
    Jean-Christophe Buisson retrace ici les derniers mois d'Henri III, jusqu'à son assassinat.

  • 15mn d'Histoire : une nouvelle collection de textes courts pour apprendre et comprendre l'Histoire en 15 minutes. À l'automne 45 avant Jésus-Christ, il apparaît bien que Jules César, empereur, consul et maître du monde ou peu s'en faut, rêve de " couronner " la liste de ses nombreux titres par celui de roi. Mais des inscriptions sur les murs, des rumeurs de complot qu'on lui rapporte quotidiennement l'incitent à la prudence : Rome n'est pas encore prête.
    Jean-Christophe Buisson retrace ici les derniers mois de Jules César, jusqu'à son assassinat le 15 mars 44 avant Jésus-Christ.

  • 15mn d'Histoire : une nouvelle collection de textes courts pour apprendre et comprendre l'Histoire en 15 minutes. Le 28 juin 1914, l'archiduc François-Ferdinand de Habsbourg, héritier de la couronne austro-hongroise, est assassiné à Sarajevo. On connaît par coeur les conséquences de cet assassinat et le jeu des alliances qui mena à la Première Guerre mondiale. On connaît moins le déroulement de cette journée. Jean-Christophe Buisson nous raconte le "dernier jour de l'Europe".

  • 15mn d'Histoire : une nouvelle collection de textes courts pour apprendre et comprendre l'Histoire en 15 minutes. En 1898, Elisabeth d'Autriche, dite Sissi, est malheureuse. Depuis longtemps. Si elle ne s'habille quotidiennement en noir que depuis la mort tragique de son fils, l'archiduc Rodolphe, à Mayerling, en 1889, elle porte le deuil de ses illusions et de sa liberté depuis le premier jour où elle est entrée dans le palais impérial de Schnbrunn. C'était il y a quarante-quatre ans. C'était il y a un siècle.
    En 1898, Luigi Lucheni, ouvrier italien, vient d'arriver à Lausanne. Il est sérieux. Il a épousé la vause anarchiste. Déterminé, il ne lui reste plus qu'à trouver sa victime : un grand de ce monde, un de ceux qui persécutent sans scrupules les travailleurs. Un roi ou un empereur ferait idéalement l'affaire.

  • 15mn d'Histoire : une nouvelle collection de textes courts pour apprendre et comprendre l'Histoire en 15 minutes. Le vendredi 14 avril 1865, l'heure est aux réjouissances à Washington. La guerre de Sécession vient de se terminer. Abraham Lincoln, 16e président des Etats-Unis, doit désormais gagner la paix. Mais il est assassiné le soir même au théâtre.
    Récit d'une journée historique de l'histoire américaine.

  • 15mn d'Histoire : une nouvelle collection de textes courts pour apprendre et comprendre l'Histoire en 15 minutes !
    Prisonnière du gouvernement exécutif provisoire et assignée à résidence, la famille impériale attend qu'on statue définitivement sur son sort. Procès ? Exil ? Exécution ? Rien n'a encore été décidé. Seule certitude : de retour du quartier général des armées impériales d'où il commandait les 14 millions de soldats russes mobilisés, Nicolas II va certes retrouver sa famille mais aussi découvrir combien le monde a changé en quelques semaines...

  • 15mn d'Histoire : une nouvelle collection de textes courts pour apprendre et comprendre l'Histoire en 15 minutes.Dans la nuit du 24 décembre au soir, vêtus de capotes militaires qu'on les a forcés à enfiler, les Ceausescu sont conduits dans un véhicule blindé dans lequel ils vont rester étendus cinq heures durant. Puis on les informent qu'un groupe d'hélicoptères approche de la caserne. Nicolae et Elena pensent qu'on va les ramener dans la capitale. C'est en fait le tribunal institué ad hoc par le Front de salut national (le gouvernement provisoire) qui vient à eux par la voie aérienne...
    Jean-Christophe Buisson retrace ici les derniers mois du couple Ceausescu, jusqu'à leur assassinat.

  • 15mn d'Histoire : une collection numérique de textes courts pour apprendre et comprendre l'Histoire en 15 minutes !
    Le 28 juillet 1794, Robespierre est invité à venir poser sa tête sous le couperet de la machine infernale mise au point par le mécanicien Tobias Schmidt après que le député du tiers état Joseph Ignace Guillotin eut fait voter, en septembre 1791, un article du Code pénal stipulant que " tout condamné à mort aura la tête tranchée ". C'est ici que prend fin la vie du "tyran", en ces lieux où fut écourté la vie d'un bon millier de citoyens, et non des moindres - Louis XVI, Marie-Antoinette, Charlotte Corday, Philippe d'Orléans, Danton, Malesherbes...

  • Le dernier carré Nouv.

    L'esprit de sacrifice à travers l'histoire.
    " Merde ! La garde meurt et ne se rend pas ". La célèbre apostrophe, prêtée au général Cambronne à Waterloo illustre le mépris de la mort et le sacrifice authentique : celui qui consiste à donner volontairement sa vie pour un homme, une cause, une idéologie ou une patrie. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce cas de figure se présente assez souvent à travers les siècles : Thermopyles, sicaires juifs à Massada, derniers cathares, chouans de 1815, sudistes, samouraïs, communards, cristeros, soldats blancs de Russie, vietnamiens du Sud, combattantes kurdes et bien d'autres encore se sont illustrés lors d'événements méconnus ou oubliés tels les frères de la forêt qui ont combattu l'armée rouge dans les pays Baltes après 1945. Tous, dans un dernier geste, ont marqué l'histoire et marqué la postérité.
    Sous la direction de Jean-Christophe Buisson et Jean Sévillia, les meilleurs historiens et journalistes en racontent les épisodes les plus saillants dans des contributions où la solidité de l'enquête se conjugue avec un vrai bonheur d'écriture. L'ensemble offre une histoire inédite de l'héroïsme à travers les âges.

  • L'art de perdre.Selon l'adage napoléonien : " Du triomphe à la chute, il n'est qu'un pas. " Mais la réciproque est peut-être plus vraie encore tant la déchéance, la défaite et la mort des hommes et des femmes illustres hantent l'imaginaire et fécondent la postérité. Héros trahis, assassinés ou maudits, précipités depuis le zénith de la gloire jusqu'aux ténèbres des enfers, leur fin tragique suscite la curiosité puis la compassion jusqu'à ce que la légende s'empare d'eux et occulte leur véritable histoire.
    Jean-Christophe Buisson et Emmanuel Hecht sont partis à la recherche de treize grands destins brisés, depuis l'Antiquité jusqu'au xxe siècle, treize destins devenus destinées qu'ils explorent et racontent d'une plume aussi informée qu'enlevée.
    " Avec un vrai bonheur d'écriture et la jubilation de raconter, Jean-Christophe Buisson et Emmanuel Hecht dépeignent au stylet le destin tragique ou contrarié de deux femmes et onze hommes. "
    Le Figaro littéraire " Un livre épatant et érudit. "
    L'Express

  • Louis de Robien fut un témoin privilégié des soubresauts des révolutions russes. En poste à l'ambassade de Pétrograd depuis 1914, il a couché chaque jour dans son journal les observations rapportées de la rue comme des salons de la haute société ou des antichambres du pouvoir.
    Sa chronique précise et vivante raconte dans leurs moindres détails la chute du tsar, le coup d'État des bolcheviks et les prémices de la guerre civile.
    Narrateur intelligent, raffiné et subtil, Louis de Robien se garde de tout préjugé et porte un regard lucide et détaché sur un régime à bout de souffle, une poignée d'aventuriers prêts à tout et un peuple désabusé impatient d'en finir avec la guerre.
    Document majeur oublié depuis des décennies, ce Journal d'un diplomate en Russie nous est encore précieux aujourd'hui pour comprendre comment, en 1917, l'impossible s'est produit.
     
    Ambassadeur de France, Louis de Robien (1888-1958) a occupé plusieurs postes en Europe et en Amérique latine.
    Jean-Christophe Buisson est directeur adjoint du Figaro Magazine.

  • La tragédie du pouvoir au féminin.Comment sont mortes les souveraines les plus célèbres de l'Histoire ? Du suicide de Cléopâtre au dramatique accident d'Astrid de Belgique en passant par la décapitation de Marie Stuart et de Marie-Antoinette, l'assassinat d'Agrippine, de Sissi et d'Alexandra de Russie, ou l'agonie édifiante de Catherine de Médicis, Anne d'Autriche, Catherine II, la reine Victoria ou l'impératrice Eugénie, les meilleurs historiens et écrivains d'histoire racontent leurs derniers jours dans des textes incisifs où la limpidité du récit s'appuie sur des enquêtes puisées aux meilleures sources.
    Toujours tragiques, souvent brutales, parfois spectaculaires, inattendues ou interminables, leurs fins se ressemblent par une même dignité, une civilité monarchique de l'adieu exaltée par la conscience que ces reines avaient de leur rang, et leur volonté commune d'édifier la postérité après avoir marqué leur temps. Comme si toutes se retrouvaient dans la fière devise de Marie Stuart : " En ma fin est mon commencement. "
    " Une fresque du pouvoir suprême au féminin, de l'Antiquité au XXe siècle " : c'est ainsi que Jean-Christophe Buisson et Jean Sévillia définissent cet ouvrage collectif de prestige qu'ils ont dirigé et qui fera date, autant par ses qualités littéraires que par le regard innovant qu'il porte sur les ultimes instants de ces femmes dont les règnes ont changé le monde à tout jamais.

  • L'art de la guerre politique.La France s'est construite par le conflit, qu'il soit extérieur (la guerre) ou intérieur. Notre histoire regorge de rivalités, célèbres ou oubliées, opposant jusqu'à la haine des individualités d'envergure souvent proches par leurs idées, mais antinomiques par leurs ambitions et leurs caractères. Ces grands duels sont non seulement passionnants - ils conjuguent complots, crises, affaires, coups bas et même assassinats -, mais aussi décisifs par leurs conséquences politiques.
    Aucun ouvrage collectif ne leur a jamais été consacré. Cette lacune est enfin comblée grâce à ce " livre-chapitres " ambitieux qui réunit les meilleurs historiens actuels et les plus belles plumes du Figaro.
    De Louis XI contre Charles le Téméraire au combat entre Nicolas Sarkozy et François Fillon, en passant par les affrontements d'anthologie - Louis XIV-Fouquet, Danton-Robespierre, Talleyrand-Fouché, Clemenceau-Poincaré, Pétain De Gaulle -, voici le récit des vingt plus célèbres d'entre eux ; vingt histoires qui ont fait et font la France.

empty