Jean-François Charles

  • Alors qu'elle arrive à Paris, Li y termine ses études secondaires et entame une licence de journalisme. Dans le même temps, depuis son pays d'origine, Monsieur Zhang lui apprend par courrier que Mao lève une armée et que la famine sévit. Deux ans plus tard, la Manchourie sera envahie par le Japon. Li voudrait pouvoir aider son pays et revoir son mentor, Monsieur Zhang. Par ailleurs, à Paris, elle découvre l'amour. Comment concilier cet amour naissant et son besoin d'aider son pays ?

  • En 1815, le congrès de Vienne inaugure, après la longue césure des guerres révolutionnaires et napoléoniennes, une nouvelle ère dans les relations internationales, avec l'Europe pour théâtre principal et acteur essentiel. Le directoire des grandes puissances assure un siècle de paix globale, affirmant sur toute la planète la suprématie du Vieux Monde. Cependant, à partir du XXe siècle, le système se dérègle et le leadership européen cède la place à un monde déchiré par les crises, les guerres et le choc d'idéologies antagonistes avant d'hésiter, depuis l'an 2000, entre ordre et désordre. Cet ouvrage retrace l'histoire des relations internationales du XIXe siècle à aujourd'hui, apportant ainsi les connaissances indispensables pour comprendre quel nouvel équilibre mondial se dessine au début du IIIe millénaire.

  • Comme dans la mythologie antique, le monde vit aujourd'hui sous l'emprise de Titans. Ce sont les grandes firmes technologiques, GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) et autres BAT (Baidu, Alibaba, Tencent) dont la puissance, excédant celle des États, n'a jamais eu de précédent (les seuls profits annuels d'Apple excèdent le PIB de la plupart des pays du monde).
    Ces titans technologiques ont bénéficié, depuis la crise financière de 2008-2009, d'un afflux massif de capitaux, et de moyens de financement considérables grâce à la politique de bas taux d'intérêt des banques centrales destinée à alléger le coût de la dette des États et des entreprises. Le capitalisme financier a donc fait le lit des Titans technologiques, qui ont à leur tour cassé nos modèles économiques et sociaux, et basculé le monde dans le virtuel- où les fake news ne se distinguent plus de la vérité,   ni le complotisme et le conspirationnisme de l'enchaînement complexe des causalités.  D'où l'ascension concomitante de Titans politiques (Xi Jinping, Donald Trump, Vladimir Poutine, Reciep Tayyip Erdogan, Jair Bolsonaro et d'autres), qui ont bouleversé les règles du jeu géopolitique mondial et réinstauré volonté de puissance et règne du rapport de forces brutal.
    Devenu le terrain d'affrontement de ces Titans économiques et politiques qui n'ont plus rien à voir avec leurs prédécesseurs, le monde est rendu plus incertain et plus dangereux. 
    Révolution monétaire, révolution technologique, révolution politique: cet enchaînement produit un monde nouveau où toutes les règles anciennes deviennent obsolètes. 
    Loin de changer la donne, la pandémie du Covid-19 aura été un révélateur de l'état de la planète.  Les forts en sortiront plus solides encore, les faibles encore plus démunis. Des phénomènes apparus ces dernières années vont s'accélérer : automatisation et délocalisation du travail, puissance du capitalisme alimentée par la création monétaire des banques centrales et les taux négatifs, prégnance des technologies, réduction des libertés individuelles, aggravation de la fracture entre ceux qui ont et ceux qui n'ont pas, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas, ceux qui peuvent se protéger des risques et ceux qui y sont exposés.
    Au point que le revenu universel sera probablement la seule solution pour que les millions d'emplois qui vont disparaître ne débouchent pas sur des révoltes de la pauvreté et de la faim.

  • Jean-François Charles est un virtuose de la bande dessinée. Il a su sublimer tous les continents et toutes les époques. Nous retraversons sa carrière et le monde au travers d'une monographie qui nous fait redécouvrir les Etats-Unis, l'Inde, l'Afrique ou encore la Chine. Depuis ses débuts dans le dessin de presse jusqu'à ses dernières oeuvres, Charles-Louis Detournay revient sur la carrière passionnante de Jean-François Charles.

  • Pourquoi pas vous ? Hier des joueurs de jeux vidéo, des comiques, des sportifs, aujourd’hui des experts en méditation, des bricoleurs, des as du maquillage ; demain, votre voisin horticulteur ou votre tante cinéphile? Vous pouvez leur disputer à tous leurs quarts d’heure de célébrité, mais l’influence sur Internet est une affaire de goût, et parfois les belles histoires y ont la vie dure. Pourquoi pas vous donc ?Les influenceurs s’ancrent désormais profondément dans la vie digitale des français. A l’heure de la connections maximale, où la recommandation humaine fait de plus en plus loi, ils deviennent des relais de confiance et de fidélisation auprès de leurs audiences. Ainsi nombre d’entre nous suivons chaque jours les conseils d’au moins l’un(e) d’entre eux/elles.Où commence l’influence ?Qu’est ce qu’un influenceur ?Qui peut prétendre à ce titre ?Comment être visible sur Internet et développer une communauté ? Comment enfin gagner sa vie ?Rassurez-vous, ce manuel se veut votre boussole. Il revient avec simplicité sur tous les concepts clés pour se lancer comme influenceur.Tout au long de votre lecture, vous découvrirez 100 réponses proposées par des experts, influenceurs confirmés et débutants. De quoi vous aider à devenir ce que vous êtes déjà, mais cette fois aux yeux du monde.

  • Cet art book prolonge la série à travers le récit de Percy Law et les carnets de Reginald Sybellius.
    Un Artbook qui synthétise en dessins et en textes cette nouvelle grande aventure clôturée par le tome 9 (cycle de 4 albums), ainsi que les raisons de ce nouveau cycle, plus proche de l'esprit de La Route des Indes de Forster, adapté au cinéma par David Lean.

  • Si en tant que discipline, la sociologie s'appuie largement sur les enquêtes empiriques qui constituent son corpus, elle est tout autant le fait d'une histoire de filiations de pratiques et d'oppositions méthodologiques. Dates, oeuvres et auteurs essentiels sont ici dûment restitués dans leur contexte et leur continuité. Une quatrième édition entièrement refondue et mise à jour de ce manuel de référence.
    La sociologie n'est pas une activité purement spéculative ; elle n'est pas davantage le simple reflet de la vie sociale et politique d'une époque ou d'une collectivité donnée. On ne saurait donc ramener son histoire ni à celle d'une " pensée " ni à celle des sociétés où elle se développe, ce qui aboutirait à un relativisme historique au souffle court.
    L'hypothèse des auteurs de cet ouvrage est que leur discipline doit son développement à un ensemble de conditions intellectuelles, sociales et institutionnelles qui restent à démêler. En conséquence, la démarche adoptée relate l'histoire d'un projet et d'une pratique scientifiques, tout en en proposant quelques clés d'analyse.
    Quelles sont les dates, les oeuvres, les institutions, les techniques de recherche et les personnalités qui ont marqué le développement de la sociologie ? La sociologie est-elle une invention française, allemande ou américaine ? Pourquoi a-t-on pu parler d'un magistère français ? À travers l'histoire et les traditions nationales, y a-t-il une ou plusieurs sociologies ? Quel sens donner aux conflits qui opposent les sociologues sur les concepts et les méthodes ? Peut-on parler d'un progrès de la sociologie ?

  • Un best-seller du manuel scolaire, dans une nouvelle traduction destinée à tous ceux qui voudraient... retrouver leur latin.

  • 1965. L'Inde est indépendante, le pouvoir des maharadjahs s'effrite comme leurs palais, la guerre menace aux frontières, quand un fait divers trouble le Rajasthan et provoque, etamp;ldquo;à l'ombre des bougainvilléesetamp;rdquo;, les retrouvailles d'Emy et de Jarawal. Pourquoi l'a-t-elle trahi ? Et pourquoi a-t-elle appelé sa fille Kamala ? Pendant ce temps, à Cambridge, Kamala et son ami Jay terminent leurs études. Portés par l'air du temps, ils décident d'entreprendre avec des hippies, à bord d'un vieux minibus, un voyage dans l'Himalaya, terre d'élection de la nonviolence. Mais cette quête initiatique qui devait les mener jusqu'à Katmandou va tourner au cauchemar.

  • Mai 1945. Dans l'immédiat après-guerre, Emy et Jarawal entreprennent, par un été torride, un long périple à travers l'Inde du nord, du Radjasthan à Goa, en passant par le Cachemire, le Ladakh et Bénarès, à la recherche de Mr. Lowther, leur ancien professeur, qui semble connaître la vérité sur ces événements qui ont meurtri leur enfance. Dans cette Inde tourmentée, confrontés à la violence de groupuscules extrémistes, Emy et Jarawal vont se découvrir et s'aimer avec passion, malgré leurs différences culturelles et sociales. Mais un jour, revient la mousson...

  • Fin du XIXe siècle. Arrivés en Inde depuis Londres, tous les protagonistes de ce nouveau cycle d'India Dreams se mettent peu à peu en place pour que se noue un nouveau drame... À Calcutta, le juge Arthur Byle, nommé à la Cour Suprême, a bien du mal à faire accepter à son épouse Cybill l'exotisme envahissant de leur nouveau cadre de vie. Au Rajasthan, affecté au 8e régiment de lanciers du Bengale, le jeune capitaine Redfield doit supporter l'hostilité déclarée de son officier supérieur, tout en se préparant à affronter la terrible communauté des sectateurs de Kâli, les étrangleurs thugs. Tandis que dans l'état d'Awadh, accompagné de ses jeunes protégés Percy et Abe, le professeur Sybellius, fraichement exclu des grandes écoles d'Angleterre pour érotomanie, déclame des vers à tue-tête du haut de sa monture éléphantesque, sur la piste entre Calcutta et Agra : « Entendez-vous le silence annonciateur des tempêtes sur terre comme dans le coeur des hommes... »

  • Trois tranches de vie, trois cahiers composent ce carnet de voyage, trois femmes qui se racontent, qui nous font partager leurs émotions et la découverte de l'Inde au travers d'images sépia pour Amélia, noir et blanc pour Emy, et d'aquarelles pour Kamala. Trois femmes, trois visions différentes de l'Inde malgré des paysages immuables et l'omniprésence des trains et de l'eau (océan, fleuve, lac...) symbolisant eux aussi le voyage. Le fil conducteur de ces pérégrinations est kenneth Lowther, qui les a toutes trois bien connues et aimées. Il clôture son récit en nous donnant la clé de etquot;l'homme aux animauxetquot;, présent lui aussi dans les quatre albums du cycle. Ainsi s'achève le voyage en Inde de trois femmes passionnés, de trois Anglaises confrontées au choc des cultures.

  • Angleterre, fin du 19e siècle. Londres, un paquebot quitte la métropole à destination de Calcutta. Pour la plupart des passagers dont c'est le premier voyage au Raj, les Indes apparaissent à la fois fascinantes et effrayantes. Le peu qu'ils en connaissent provient de récits, d'aquarelles, de la vie sur le sous-continent reconstituée dans la mère patrie par les nababs nostalgiques de cet autre monde. Parmi ces passagers se trouvent le professeur Sybellius, pour qui ce départ est la seule chance d'échapper à un scandale et aux rigueurs de l'époque victorienne ; le juge Arthur Byle, nommé à la Cour Suprême de Calcutta et qui embarque avec toute sa famille ; un militaire voulant réhabiliter son père, ancien officier dans l'armée des Indes ; une jeune femme, Virginia Moore, accusée d'un horrible meurtre et ayant réussi à embarquer sous une fausse identité. Sur ses pas, le terrible et déterminé enquêteur Abott Pimlicott, bien décidé à la poursuivre jusqu'au bout du monde. Destins croisés, aventures, sensualité et histoires d'amour dans l'empire des Indes jugées impudiques par la puritaine Angleterre.

  • Katmandou, Népal, 1965 etamp;ndash; Flanquée de ses amis hippies, la jeune Kamala affronte une épreuve difficile : passer en jugement pour avoir provoqué la mort accidentelle d'un policier local corrompu. Acquittée contre tout attente, la jeune femme se retrouve un peu plus tard, à la demande de sa mère Emy, au chevet du Prince Jarawal, gravement blessé à la suite d'un attentat. Mais elle ignore encore que celui-ci n'est autre que son père biologique, qu'elle a toujours cru mort... Alors que le dénouement s'approche, se dévoile un autre pan, jusque-là secret, de toute l'histoire, à travers le journal intime d'un ancien colonel britannique de l'Armée des Indes, qui n'est autre que l'arrière-grand père de Kamala.

  • 1897. Dans le port d'Anvers, on charge et on décharge les vapeurs qui « font le Congo ». Cargaisons d'ivoire et de caoutchouc d'un côté, d'armes et de chaines de l'autre... Car en dépit du nom officiel de cette lointaine possession africaine ? E.I.C., pour Etat Indépendant du Congo ?, c'est bien le Roi Léopold qui en est l'unique propriétaire légal. Et sa consigne est claire : rentabiliser au mieux et au plus vite cette immense colonie, quitte à y faire régner l'arbitraire le plus absolu. Loin des regards, un quasi esclavage est imposé aux populations locales, comme l'a constaté depuis sa récente arrivée au Kivu le jeune missionnaire Paul Delisle. En dépit des discours « civilisateurs », éducation et évangélisation ne sont décidément pas les priorités du tyran de Bruxelles...

  • Du caoutchouc fait de sang, de pleurs et de mains coupées.

    1903. Afin de recueillir les souvenirs et le témoignage de celui qui fut l'un des héros de la colonisation de l'Afrique, et notamment du Congo pour le compte du roi Léopold, un jeune reporter belge rend visite à Henry Morton Stanley dans son domaine du Surrey, où l'explorateur vieillissant, malade et presque infirme s'est retiré du monde. En veine de confidences, Stanley se remémore pour son visiteur la célèbre expédition de secours à Emin Pacha. Ses souvenirs sont enchanteurs, éblouis. Mais à mesure que le flash back se précise, la violence barbare du comportement de Stanley à l'égard des Africains se révèle dans toute son horreur sanglante. L'expédition Emin Pacha est restée célèbre parce qu'elle fut la dernière grande expédition privée du XIXe siècle au coeur de l'Afrique, mais aussi pour avoir été la plus meurtrière pour les populations qui avaient le malheur de se trouver sur son chemin... Voici le troisième volume de la saga africaine de Frédéric Bihel et Maryse et Jean-François Charles. Adossée à une solide reconstitution historique, cette histoire âpre et prenante évoque de manière saisissante la cruelle histoire du Congo au tournant des XIXe et XXe siècles, mis en coupe réglée par le Roi des Belges et son représentant le plus impitoyable, l'explorateur Stanley.

  • Cet ouvrage de synthèse étudie les villes françaises depuis le xviie siècle sous un angle innovant qui est celui de leur nature végétale : parcs et jardins, certes, mais aussi plantes « hors-sol » qui circulent dans l'espace urbain (légumes, fleurs coupées, déchets végétaux, etc.). Il s'agit de montrer que la ville n'est pas que minérale et artificialisée et qu'au contraire le végétal en irrigue les artères, même si cette présence a fluctué au fil du temps, en quantité comme en qualité. L'ouvrage s'attache d'abord à comprendre comment, par qui et au prix de quelles contraintes la nature s'installe dans la ville. Puis il étudie les différents usages qui en sont faits : théâtre des hiérarchies sociales, lieu d'urbanité ou d'ensauvagement, production économique, objet d'étude savante, etc.

    Normaliens, agrégés et docteurs en histoire, Charles-François Mathis est Maître de Conférences en histoire contemporaine à l'Université Bordeaux Montaigne et Émilie-Anne Pépy est Maître de Conférences en histoire moderne à l'Université Savoie Mont Blanc. Mathis est notamment l'auteur de In Nature We Trust. Les paysages anglais à l'ère industrielle (PUPS, 2010), quant à Pépy elle a publié Montagne sacrée, montagne profane. Le territoire de la Grande Chartreuse, XVIe - XVIIIe siècles (PUG, 2011).

  • 1903. Les pratiques coloniales de Léopold II sont de plus en plus controversées. Stanley, fidèle ami du roi convaincu que toute modernisation d'un pays a un prix ? dut-il se payer en vies humaines ?, revient sur l'expédition qu'il a menée quinze ans plus tôt afin d'aider Emin Pacha dans le cadre des projets coloniaux de Léopold. Paul Delisle, quant à lui, a quitté les ordres, dégoûté par ce qu'il a vu depuis qu'il est arrivé au Congo : les colons ne sont pas là pour évangéliser ou aider, mais pour rentabiliser l'investissement de Léopold... C'est donc seul et à sa manière qu'il va dorénavant aider la population locale.

  • Des machines plus intelligentes que l'homme ? Une utopie que les auteurs de science-fiction et les scénaristes d'Hollywood ont imaginée... mais que les progrès technologiques sont en passe de réaliser. Deux phénomènes se conjuguent : la puissance de calcul des superordinateurs augmente de façon exponentielle ; de nouveaux logiciels reproduisent le fonctionnement des neurones du cerveau humain et confèrent aux machines la faculté d'apprendre. Les systèmes pensants peupleront bientôt les domiciles, les entreprises, les usines, les administrations, les hôpitaux, les villes, les armées. Jusqu'où iront-ils dans leur degré d'autonomie et leur liberté de décision ? Quelle place les hommes préserveront-ils dans un univers contrôlé par les robots ? Après la bombe atomique, l'intelligence artificielle est-elle la deuxième arme létale inventée par l'homme et capable de le détruire ? La chute de l'Empire humain retrace l'histoire méconnue de l'intelligence artificielle du point de vue du robot : c'est une machine qui raconte ici son aventure et dévoile les mystères de son long cheminement avec l'homme, jusqu'au combat final.

  • Printemps 1889. Plusieurs mois ont passé depuis les événements qui ont ensanglanté Whitechapel et la vie a repris son cours pour tous les miséreux qui y résident. L'inspecteur Frederick Abberline fait la chasse aux souteneurs, qui ont fait mettre les bouchées doubles à leurs filles pour combler le manque-à-gagner imposé par Jack. Mais son obsession de justice le pousse à des méthodes peu conventionnelles pour Scotland Yard, et son fidèle compagnon George Godley le met en garde. Il est peut-être temps qu'il prenne le large. Une série de meurtres similaires dans leur mode opératoire à ceux de Jack a été commise à Paris. Tandis qu'Abberline traverse la manche pour débusquer le tueur, Godley est sollicité pour une nouvelle affaire : un docteur retrouvé éventré dans une pièce fermée de l'intérieur. Seul indice : un manuscrit en arcado-cypriote qui contient des révélations troublantes. Deux enquêtes, deux tueurs. Tout est lié, le protocole Hypnos est la clé et Abberline va devoir affronter l'insoutenable vérité : il est Jack l'éventreur.

  • Laure Dechamps, étudiante d'une vingtaine d'années, a choisi pour rédiger son mémoire de fin d'études de se pencher sur les dommages collatéraux subis lors de la dernière guerre mondiale, dans le Pas-de-Calais, dans la région située « entre les deux caps ». C'est en effet là qu'enfant, elle passait ses vacances chez son grand-père. Hasard ou prédestination, elle est aussi la petite-fille du photographe de Lille qui avait immortalisé Laure et Julien avant leur séparation. À la demande du maire, Julien, d'abord réticent, accepte de lui parler sommairement du S.T.O. et de la résistance, puis troublé par cette gamine qui porte elle aussi le prénom de Laure, il en vient à quelques confidences, premiers pas vers une rédemption.


    />
    Pour aider Laure dans ses recherches, il lui suggère de rendre visite à l'Anglais et à l'Allemand qui habitent désormais le village et qui ont sans doute connu la guerre eux aussi, ici ou ailleurs. Plus tard, Laure entrera en contact avec Joe dont elle obtiendra l'adresse à l'hôtel de la Plage.



    Ainsi, les quatre vétérans hantés par leur passé vont se raconter à cette jeune femme qui découvre que leurs destins se sont croisés dans ce petit village au bord de la mer, même s'ils ne se sont jamais rencontrés pendant la guerre.

  • Protéger l'environnement est devenu un impératif incontournable des politiques publiques et un enjeu central des débats de société. Mais on oublie trop souvent l'ancienneté des actions de protection dont l'environnement a fait l'objet et la complexité des questionnements qu'elles ont soulevés à travers le temps. C'est cette lacune que le présent ouvrage entend combler : en s'interrogeant plus précisément sur les spécificités historiques de la protection de l'environnement en France et dans ses colonies depuis deux siècles, il entend offrir le recul nécessaire pour mieux comprendre les enjeux d'aujourd'hui. Y a-t-il une singularité des parcs nationaux ou régionaux français ? La France a-t-elle influencé ses partenaires européens dans leurs politiques environnementales, ou est-ce l'inverse ? Quel rapport les Français entretiennent-ils historiquement avec leur environnement ? La religion, l'éducation ont-elles établi un lien spécifique qui nous différencie de nos voisins ? A travers des exemples aussi diversifiés que la protection des oiseaux, du loup, des cours d'eau, la lutte contre les pluies acides, l'établissement des parcs ou de la réserve de Camargue, cet ouvrage propose, pour la première fois depuis vingt ans, un état des lieux de la connaissance historique sur le sujet. Charles-François Mathis, normalien, agrégé et docteur en histoire, enseigne à l'Université Paris-Sorbonne. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont In Nature We Trust. Les paysages anglais à l'ère industrielle (PUPS, 2010). Jean-François Mouhot est docteur en histoire, Marie Curie Fellow à l'Université de Georgetown et à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris. Il est l'auteur de plusieurs autres ouvrages, dont Des esclaves énergétiques : réflexions sur le changement climatique (Champ Vallon).

  • 1944, Pas-de-Calais. Entre les 2 caps, à 7 km des côtes, une forteresse dissimulée sous une colline est construite par les Allemands. Elle abrite bientôt la nouvelle arme secrète d'Hitler : « Le Mille-Pattes », un canon à air comprimé, capable d'envoyer sur Londres les fameux V3. De retour en Angleterre, Archie a pu localiser le site grâce à l'aide du père d'Opale, chef de réseau dans la résistance.

    Churchill en décide immédiatement la destruction, sacrifiant les quelque 5000 ouvriers etamp;ndash; S.T.O., juifs et prisonniers politiques etamp;ndash; qui y travaillent dans des conditions épouvantables.

    C'est Joe, à bord de son B17, qui réussira un nouveau fait d'armes en envoyant une bombe Tall Boy sur la forteresse.
    />
    Peu de temps après, Erwin et Opale sont séparés : Erwin est envoyé sur le front russe. Il ne rentrera chez lui qu'après la chute du mur de Berlin.

  • Le destin de l'Europe du Nord au XXe siècle s'affirme comme la marche convergente de cinq Etats (Suède, Danemark, Norvège, Finlande et Islande) vers un modèle commun de développement démocratique, de réussite économique, sociale et culturelle de coopération transnationale. Une référence à découvrir et présentée en trois séquences : 1900-1918, 1919-1945, 1945-1998.

empty