Littérature générale

  • Au Ier siècle après JC, la puissance de Rome domine le monde, même si, de Caligula à Néron, la cour impériale est livrée au crime et à la débauche.
    Tandis que le jeune Titus tente de survivre au milieu des intrigues, à Jérusalem, une princesse juive, Bérénice, fait l'apprentissage de la politique.

    Quelques années plus tard, en Palestine, sur cette terre de violence et de mysticisme, la rencontre entre le jeune général romain venu mater une révolte et la belle ambitieuse vouée à la gloire de son peuple est bouleversante. Mais tout peut-il s'effacer devant l'amour ?

    Le roman de Jean-François Nahmias nous fait revivre le sanglant affrontement de Rome contre Jérusalem, à travers la brûlante passion d'un couple magique dont le nom a traversé les siècles.

    Jean-François Nahmias est l'auteur de plusieurs romans historiques consacrés au Moyen Age :L'Enfant de la Toussaint (1994), La Nuit mérovingienne (1995), L'Illusion cathare (1997, prix Jeand'heurs du roman historique).

  • 70 ap. J.-C. Titus vient de conquérir Jérusalem la rebelle. À son retour de Palestine, le général victorieux reçoit les honneurs du triomphe. La prophétie de Jérusalem va s'accomplir : héritier désigné de l'empereur Vespasien son père, Titus se prépare à devenir le maître du monde. Bérénice, dont il est éperdument amoureux, l'a rejoint à Rome. Il lui en a fait le serment, la fille du roi Hérode sera la nouvelle impératrice : " Tu auras l'empire, les baisers et les nuits. " D'un côté, il y a l'amour de Titus et l'amitié de Vespasien, de l'autre, les jalousies, les intrigues de palais, et surtout la haine grandissante du peuple de Rome, hostile à cette étrangère représentante d'un peuple vaincu, ambitieuse, hautaine, ensorceleuse telle Cléopâtre, dont le souvenir marque encore les esprits. Titus devra-t-il choisir entre son bonheur et l'amour de son peuple ?
    À travers la brûlante passion de ce couple mythique se joue le destin de Rome.

    Jean-François Nahmias est l'auteur de plusieurs romans historiques : L'Enfant de la Toussaint (1994), La Nuit mérovingienne (1995), L'Illusion cathare (1997, prix Jeand'heurs du roman historique), et La Prophétie de Jérusalem (2000, Éditions 1).

    Couverture : studio Favre et Lhaïk.
    Illustration : toile de Federico Maldarelli (La Pompéienne - 1871).
    Rome - Galerie d'Art moderne

  • En rupture avec sa famille bourgeoise, Frédéric débarque en 1865 dans le Paris brillant et effervescent du Second Empire, mais ce n'est pas pour faire fortune... À dix-huit ans, sans un sou et sans relations, il ne connaît rien de la vie. La volage Bouton d'or et un oncle franc-maçon vont se charger de son éducation amoureuse et intellectuelle juste au moment où la montée en puissance de la Prusse précipite la France vers un conflit désastreux. Dans une capitale assiégée où la fête s'éteint soudainement pour laisser place au froid, à la peur et à la faim, Frédéric, enflammé par les idées révolutionnaires, découvre sur les barricades de la Commune la fraternité, mais aussi la haine : devenu chef des services du contre-espionnage, il est poursuivi par la rancune de la redoutable « Veuve noire », proche de l'impératrice, qui n'a d'autre idée que de l'éliminer...Jean-François Nahmias nous entraîne au coeur d'une fresque passionnante pour décrire, en fin connaisseur des coulisses de l'Histoire, ce Paris qui souffre tout en refusant la défaite. Et nous faire découvrir, à travers l'engagement des francs-maçons, un pan totalement méconnu de la Commune.

  • La vengeance est un ressentiment qui vient de la nuit des temps. II peut prendre de multiples formes et aller jusqu'à l'hécatombe. La haine éternelle, souvent cousine de la vengeance, provoque des vendettas dont les acteurs ne connaissent même plus les raisons qui les font se tuer les uns les autres. Contrairement au précepte "oeil pour oeil, dent pour dent", ce sentiment nous fait lentement distiller un venin destiné à tuer à petit feu celui ou celle qui nous a fait du mal.
    Avec Jean-François Nahmias, nous avons constaté que les femmes apportent un raffinement particulier à se venger des hommes qui les ont tourmentées. Même si ce sentiment ne nous parait pas respectable, nous sommes parfois tentés de comprendre ce qui a poussé un individu à accomplir une machination qui lui semblait juste.
    De l'Égypte ancienne en passant par le haut Moyen Âge, des plus grands princes aux hommes les plus ordinaires, ce livre présente 40 vengeances qui, la plupart du temps, ont conduit leurs auteurs à leur propre mort.

empty