Jean-Louis Roque

  • Jamais depuis six ou sept siècles, les forêts n´ont été aussi présentes qu´aujourd´hui dans le département de l´Hérault dont elles occupent le tiers de la superficie. Pourquoi une telle surface boisée ? Comment en est-on arrivé là ? Comment ces forêts ont-elles traversé le temps, du Néolithique jusqu´au XIXe siècle ? Pourquoi leur surface a-t-elle reculé du Moyen Âge à l´Ancien Régime, jusqu´à atteindre leur plus bas niveau au milieu du XIXe siècle ? Pourquoi ont-elles été qualitativement dégradées au cours de cette même période ? Et comment, aujourd´hui sont-elles devenues des formations très diversifiées, sans doute les plus riches et les plus variées de métropole, au plan floristique et faunistique ?



    Comme ailleurs, les forêts héraultaises ont contribué à satisfaire, au fil du temps, les besoins changeants de la société. Leur état actuel est l´aboutissement de nombreuses interventions humaines des siècles durant. À cet égard, le XXe siècle a été une période très riche durant laquelle une oeuvre extraordinaire a été accomplie. C´est le siècle de la reconquête, une période marquante dans la vie de ces espaces, un temps d´actions majeures qui ont façonné leurs visages actuels et les ont transformées pour leur permettre de nous offrir toutes les utilités et aménités que la société actuelle est en droit d´attendre de ses « espaces naturels ».



    Comment ces forêts sont-elles aujourd´hui gérées et cultivées ? Pour satisfaire quels objectifs ? Quel avenir peut-on envisager pour ces espaces essentiels ? Cet ouvrage, réalisé par des forestiers, vous invite à un voyage dans l´espace et dans le temps pour découvrir et comprendre les espaces forestiers de l´Hérault. En particulier il vous convie à pénétrer dans vingt-cinq massifs boisés du département, choisis pour leur rôle majeur dans le paysage héraultais, soit par leur importance soit par leur image emblématique.

  • La draperie, la fabrication des tissus de laine foulés, a été une des principales industries du Moyen Âge. La Normandie, une des grandes régions productrices, reste aussi parmi les moins connues. Nous sommes ici aux origines d'une tradition régionale textile, qui durera bien au-delà du Moyen Âge. En étudier le premier essor, c´est aussi tenter de comprendre comment fonctionne alors le monde du travail, avant la grande industrie, avant même la proto-industrie. Un monde où l´innovation doit se frayer son chemin quand s´affirment parallèlement les corporations, où la concurrence se déploie dans un univers de la très petite entreprise et de l´endettement chronique, où se nouent de nouvelles relations entre villes et campagnes. En cette fin du Moyen Âge, la peste, en bouleversant le marché du travail, offre aussi à l´historien une occasion exceptionnelle d´en approcher les rouages; et la crise de la fin du xve siècle à Rouen annonce le temps où l´artisan entrepreneur va s´effacer devant le capitalisme marchand. Un monde à la fois très différent du nôtre, mais aussi très proche, où règnent la précarité et les délocalisations, où les conflits portent déjà sur les heures de travail.

  • Le monde du travail évolue considérablement à partir de l'an mil. L'innovation technique ne cesse de bouleverser l'organisation des métiers. Dans les villes, le métier apporte à l'artisan identité et solidarités. Dès les XIIe et XIIIe siècles, ces métiers commencent à s'organiser. L'échoppe ouvre sur la rue, la petite entreprise y ctoie les grands marchands qui dominent certaines productions. À la campagne, les hommes et et les femmes ne vivent pas que des travaux des champs. On y trouve des potiers, des verriers, des charbonniers, des hommes du fer. Mais n'oublions pas les maîtres d'école, les notaires et les sages-femmes.Faire l'histoire des métiers, c'est aussi faire dialoguer archéologie, histoire de l'art, histoire des techniques et histoire sociale. C'est tenter ainsi de retrouver les gestes de nos ancêtres et d'éclairer la vie quotidienne des hommes du Moyen-Âge.
    Jean-Louis ROCH est maître de conférences honoraire en histoire médiévale à l'Université de Rouen. Ses recherches portent sur l'histoire de la pauvreté et les mendiants, ainsi que sur le monde du travail et la draperie normande au Moyen Âge.

  • Offers a comprehensive introduction to the fundamental structures and applications of a wide range of contemporary coding operations This book offers a comprehensive introduction to the fundamental structures and applications of a wide range of contemporary coding operations. This text focuses on the ways to structure information so that its transmission will be in the safest, quickest, and most efficient and error-free manner possible. All coding operations are covered in a single framework, with initial chapters addressing early mathematical models and algorithmic developments which led to the structure of code. After discussing the general foundations of code, chapters proceed to cover individual topics such as notions of compression, cryptography, detection, and correction codes. Both classical coding theories and the most cutting-edge models are addressed, along with helpful exercises of varying complexities to enhance comprehension.  Explains how to structure coding information so that its transmission is safe, error-free, efficient, and fast Includes a pseudo-code that readers may implement in their preferential programming language Features descriptive diagrams and illustrations, and almost 150 exercises, with corrections, of varying complexity to enhance comprehension Foundations of Coding: Compression, Encryption, Error-Correction is an invaluable resource for understanding the various ways information is structured for its secure and reliable transmission in the 21st-century world.

empty