Jean-Marc Fontaine

  • L'histoire des "jeux de balle et de paume" commence en Grèce puis se propoage un peu partout en Europe. Au Moyen Âge et à la Renaissance, on joue à la paume en France et dans une partie de l'Europe. Le jeu de paume a donc longtemps été le sport favori de nos populations, qu'une ordonnance royale interdira de pratiquer pendant la journée, "en abandonnant son travail"... ce qui montre l'incroyable ferveur pour ce sport. Un ouvrage sur un sport oublié mais profondément inscrit dans l'imaginaire national, fondé sur un corpus d'archives exceptionnel.

  • Sur les traces de l'assassin de la tuerie de Bar-en-Champagne.?
    Et voilà que notre cher détective, fraîchement promu chef de lui-même, se lance tel Bayard sur la trace de l'assassin de la tuerie de Bar-en-Champagne. Le nom vend déjà du rêve mais il ne faut pas chanter victoire trop vite, cela pourrait porter la poisse ! En outre, être appelé en Allemagne dans le cadre de l'enquête sans maîtriser la langue de Goethe ne rend pas la tâche aisée. Mais peu importe surtout quand on n'a rien à perdre et que la cliente paye rubis sur ongle. Tiens au fait quand on y pense, ça sonne un peu trop beau pour être vrai...
    Plongez dans ce polar et suivez pas à pas les investigations, en Allemagne, d'un détective fraîchement promu chef.
    EXTRAIT
    Je m'appelais Emmanuel Rivière et j'étais un homme comblé... par l'amertume. Âgé de trente-deux ans, j'étais un professionnel de l'échec. Diplômé de Sup de Co Pipo et si j'avais travaillé, j'aurais pu être un « célèbre avocat parisien », un des plus grands stéréotypes de la littérature moderne. Combien de fois avais-je vu ce cliché dans les nombreux livres qui étaient un de mes seuls divertissements ? J'aurais pu aussi devenir explorateur, grand journaliste, sportif émérite, un inventeur célèbre, un banquier richissime, que sais-je ? Pourquoi pas écrivain plus talentueux qu'Homère !!! Avec l'argent généré par cette profession, j'aurais pu aider mes amis, ma famille et distribuer aux pauvres...
    Mais pas de chance pour un génie méconnu, je travaillais au centre des impôts d'Orléans en tant que contrôleur de catégorie B avec un B comme Bien... En tout état de cause, je considérais ma situation professionnelle comme étant le fruit de la malchance et me complaisais à mettre de l'huile aigre-douce sur un feu déjà bien attisé par des planches pourries. J'étais en revanche le spécialiste international - mais non reconnu - des expressions déformées, à bon tendeur, bonjour et pompe à vélo.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Âgé de 44 ans, Marc-Emmanuel Fontaine est originaire de Bretagne. Diplômé de l'École Supérieure de Commerce de Paris, il a travaillé dans différents pays notamment à Monaco et au Luxembourg où il réside actuellement avec sa femme et ses enfants. Il s'est spécialisé dans la lutte anti-blanchiment au sein d'établissements financiers. Tuerie et conséquences est son premier roman policier. À travers son écriture, l'auteur nous livre quelques clefs sur des thèmes qui lui sont chers.

  • « Ce qui se passa fut quelque chose de totalement inattendu, quelque chose qui défiait toutes les lois de la logique connue, quelque chose qui amenait à s'interroger sur un univers qui n'est pas celui que l'on croit connaître. À l'échelle de ma vie, il y a un avant et un après tellement l'apparition de cette jeune fille au milieu du désert me marqua d'une empreinte indélébile. La césure est claire. À partir de ce moment, mon regard sur l'humanité changea, que celle-ci soit considérée individuellement ou collectivement. Mon regard sur Dieu et la religion ne fut plus le même. » Sa vie a basculé voilà près de trente ans, en plein coeur du désert kenyan, au lac Turkana. Une rencontre décisive, un amour impossible, le doute, la stupeur, les révélations... La confrontation avec une jeune fille merveilleuse, un être humain sortant totalement de l'ordinaire, va l'amener non seulement à remettre en question sa vision du monde, mais aussi à envisager l'hypothèse d'une humanité vivant sous terre dotée de supers pouvoirs grâce à la possession de l'énergie Vril. Et si alors la race des Vril-ya n'avait rien à voir avec la fiction ? En s'appuyant sur le roman culte d'Edward George Bulwer-Lytton, "La Race à venir", publié en 1871, Marc Fontaine tisse un puzzle mythologique troublant. Mêlant récit initiatique et étude de l'occultisme nazi, il esquisse une fresque ésotérico-fantastique qui ne peut laisser indifférent.

empty