Karel Mayrand

  • Au tournant des années 1990, le monde tel que nous le connaissions a basculé. La menace d'une destruction instantanée de notre planète par la guerre atomique a fait place à une préoccupation quant à la destruction graduelle de nos systèmes naturels. Car, cette fois, il ne s'agit pas de redéfinir la relation entre deux superpuissances, mais notre relation avec notre écosystème. De redéfinir notre mode de développement économique et social. Une révolution est en cours. Le manifeste en a été écrit à Rio. Et le monde dans lequel vivront nos enfants ne ressemblera en rien à celui dans lequel nous sommes nés. Pour le meilleur, si nous réussissons, ou pour le pire, si nous échouons. J'ai fait le pari de m'engager dans cette révolution non seulement parce qu'elle est nécessaire, mais parce qu'elle est juste. Ce livre est le récit, à travers une suite de rencontres, du chemin, des apprentissages et des prises de conscience qui m'ont conduit à m'engager. De Laure Waridel à David Suzuki en passant par Pierre Marc Johnson, Oscar Arias, Wangari Maathaï, Sheila Watt-Cloutier et Al Gore, j'ai eu la chance de faire la connaissance de sept visionnaires et de discuter avec eux. Ils m'ont permis de trouver ma voix. K. M.

  • Quelque part en 2015, chacun de notre côté, puis petit à petit, ensemble, nous, les signataires de cet ouvrage, avons commencé à sentir le besoin de convoquer quelque chose comme une tempête publique - pour défiger l'air du temps un peu. Nous souhaitions entendre tous ceux qui avaient envie de chercher avec nous comment se sortir de cette ankylose. Comment danser sur nos embâcles. Cela a donné la tournée «Faut qu'on se parle», lancée à l'automne 2016 et dont le succès a dépassé toutes nos attentes. Pas moins de 166 assemblées de cuisine, et 18 consultations publiques, qui ont réuni des milliers de Québécois. Qu'est-ce que vous nous avez donc tant raconté, pendant ces jours gris d'automne où nous avons sillonné les routes du Québec pour aller à votre rencontre dans vos cuisines, dans vos salons, dans ces salles communautaires que vous avez ouvertes tout grand pour nous? Vous nous avez confié de grandes, mais surtout de petites choses. Et le miracle tient à la prodigieuse simplicité de ce qui vous tient à coeur : continuer d'être, ensemble, ici. Juste ça. Mais tout ça. Voilà ce que raconte ce livre. En somme, vous nous avez dit ceci : ne renonçons ni à ce que nous avons été ni à ce que nous sommes, et surtout ne renonçons pas à nous battre pour ce que nous pouvons encore devenir. Ne renonçons à rien.

empty