Kent Anderson

  • « Lire Anderson revient à s'injecterun shoot concentré des sentiments et sensationsqu'apporte la durée d'une existence. »Alain Léauthier, MarianneAncien des Forces spéciales au Vietnam, Hanson rejoint la police dans un quartier d'East Oakland économiquement dévasté et à la population en déshérence. Mais la pureté des situations extrêmes de la guerre lui manque, et cet homme qui ne craint plus rien se moque bien de vivre ou de mourir. Immédiatement en conflit  avec la politique d'endiguement par la force de la police blanche envers les Noirs, il se considère par rébellion comme un « assistant social armé ». Jusqu'au jour où il croise le chemin de Felix Maxwell, un baron de la drogue devenu le héros local...
      Suite d'épisodes souvent hallucinatoires, Un soleil sans espoir  dépeint le combat d'un homme que plus rien ne semble blesser  et qui, à force d'humanité, va tout faire pour chasser la violence  du quartier. Dans cette conclusion de la trilogie commencée avec  Sympathy For The Devil et Les Chiens de la nuit, Kent Andersondécrit une Amérique tout aussi divisée que l'est l'âme de ce grand  écrivain, ami des géants de la littérature policière que furent  James Crumley et Harry Crews.   

  • Hanson ignorait encore qu'il venait de décider de faire ce que l'armée attend précisément de certains de ses hommes, des meilleurs des siens - tenter de la battre à son propre jeu. Guerre était le nom de ce jeu et, lorsqu'on frôle la guerre de trop près, qu'on la regarde au fond des yeux, elle peut vous entraîner tout entier, muscles, cervelle et sang, jusqu'au plus profond de son coeur, et jamais plus vous ne trouverez la joie en dehors d'elle. Hors d'elle, amour, travail et amitié ne sont plus que déboires.

    De son expérience dans les bérets verts au Vietnam, Kent Anderson a tiré l'un des plus puissants romans écrits sur la guerre.

  • - 53%

    Hanson, vétéran des forces spéciales, est devenu flic à son retour du Vietnam. Les rues de North Precinct, un quartier déshérité de
    Portland, ne sont pas moins dangereuses que la jungle asiatique. Drogue, violence et danger sont le quotidien des policiers en patrouille. Hanson, lui, n'a peur de rien - sauf de ses souvenirs.

    "Jamais on n'a écrit un polar comme celui-ci. L'écriture est aussi puissante que le matériau, les personnages sont peints avec autant de brio que les plus beaux graffitis, les dialogues sont aussi percutants qu'une brique lancée dans une vitrine, et la prose aussi précise et aiguisée qu'un cutter qui tranche une gorge. Chiens de la nuit n'est pas seulement un très bon livre, c'est un livre capital."
    James Crumley

  • Anglais Night Dogs

    Kent Anderson

    The North Precinct of Portland, Oregon, is home to two kinds of cops: sergeants and lieutenants who've screwed up somewhere else, and patrol men who thrive on the action on the Avenue. Officer Hanson is the second kind, a veteran who has traded his bronze star for a badge. War is what Hanson knows, and in this battle for Portlands meanest streets, he's fighting not so much for the law as for his own code of justice. Hanson is a man who seems to fear nothing - except his own memories. And it is his past that could destroy him now: An enemy in the depart-ment is determined to bring him down by digging into his war record and resurrecting the darkest agonies of that nightmare time. And Hanson himself risks everything - his career, his equilibrium, even his life - when the only other survivor of his Special Forces unit comes back into his life. Doc Dawson is a drug dealer and a killer. . . but he's the one man Hanson can trust.

  • 'The world's best crime writer' Metro
    'Fearsomely authentic and moving' Daily Mail 'The best of what crime fiction can do' Michael Connelly'Brilliant' Mail on Sunday
    The acclaimed author of Night Dogs and Sympathy for the Devil returns with a blistering new novel - his first in over 20 years.Hanson thought he had witnessed the worst of humanity after a tour of duty in Vietnam and a stint as a cop in Oregon. Then he moves to Oakland, California to join the under-funded, understaffed police department. Hanson chooses to live - alone - in the precinct that he patrols; he, unlike the rest of the white officers, takes seriously his duty to serve and protect the black community of East Oakland.He will encounter prejudice and hate on both sides of the line... and struggle to keep true to himself against powerful opposition and personal danger. Green Sun is a raw, unflinching novel about America's divided cities and one man's divided soul.

empty