Laetitia Kermel

  • Débâcle

    Laetitia Kermel

    « Blonde, pâle, la jeune femme est comme figée dans un de ces sulfures en verre soufflé emprisonnant habituellement des fleurs ou des insectes nimbés de fines bulles d'air. Les reflets du faible soleil hivernal sur le lac gelé trompent si bien les sens qu'on pourrait s'attendre, d'un instant à l'autre, à la voir crever la surface... Ce serait oublier un peu vite qu'elle ne prend pas la pose, mais que c'est le froid qui l'a saisie pour toujours dans cette cambrure artistique, bras déployés, tête renversée, jambes raidies par la morsure du gel. Cueillie par la mort avant même la prise de la glace. » Islande, solstice d'été: la saison annonce l'inexorable déclin des jours à venir et l'emprise implacable des ténèbres sur les terres glacées de l'île. Scandant ce compte à rebours cruel, les disparitions successives de cinq femmes vont confronter Aurore, jeune fleuriste sensible et solitaire, à sa propre noirceur. Délicieusement ambigu, oscillant volontiers entre horreur et poésie, Débâcle est le troisième roman de Laetitia Kermel. Ode à la vie sous les atours d'un drame, ce thriller psychologique bouscule une fois de plus nos certitudes en nous amenant à nous questionner sur les fondements moraux de notre société.

  • Le verrou

    Laetitia Kermel

    Chancelle est tatoueuse. Sa vie bascule le jour où un client lui fait une étrange demande... Traquée par une dangereuse société secrète, contrainte de trouver la clé d´ une énigme séculaire, elle va - sans le savoir - remonter le cours de sa propre histoire. Da Vinci Code à la française, Le Verrou est un thriller historique qui déroule son intrigue autour d´une oeuvre d´art authentique et de la vie intime du roi Louis XV. "Palpitant et audacieux ! Un livre que vous aurez du mal à refermer avant de l´avoir terminé..." Laetitia Kermel a étudié l'Histoire de l'Art à la faculté d´Aix-en-Provence. Pour elle, les lieux ont une âme et le passé nous modèle. Elle a un goût particulièrement prononcé pour les énigmes. Parmi ses influences, citons Henri Loevenbruck, Umberto Ecco, Robin Hobb ou encore George R.R. Martin.

  • Pierre voit sa vie totalement chamboulée par un accident de plongée. Il subit « l'ivresse des profondeurs ». Assailli par des maux de tête persistants et souffrant d'hallucinations, il est perturbé. D'autant qu'il semble exercer sur son entourage une forme de magnétisme, tantôt bénéfique, tantôt nocif. Doit-il y voir les indices d'une pathologie sévère ? Un message de son inconscient ? Le signe d'une sensibilité nouvelle au paranormal ? Si on ne connaît bien souvent de l'Île de Beauté que son magnifique littoral, ce récit initiatique teinté de mythologie et de fantastique, nous plonge de manière inédite au coeur des montagnes corses où perdurent d'incroyables pratiques divinatoires et chamaniques.
    Laetitia Kermel a grandi entre une mère corse et un père magnétiseur. Une double ascendance qui l'a indéniablement sensibilisée aux manifestations inexpliquées de notre univers et aux grands mystères de notre temps. Tandis que Le Verrou, son premier roman, ouvrait une porte dérobée sur l'histoire de France, avec L'Ivresse des Profondeurs, c'est en Méditerranée, berceau de notre civilisation, qu'elle nous invite à naviguer en eaux troubles jusqu'à une révélation finale sidérante.

empty