Lautier

  • C'est en appliquant aux instruments financiers (taux de change, taux d'intérêt, indices boursiers, actions) les techniques de transaction et de gestion des risques utilisées dans le domaine des matières premières depuis le milieu du XIXe siècle en Grande-Bretagne, en France et aux États-Unis, et depuis le milieu du XVIIIe siècle au Japon, que sont nés les marchés dérivés. Depuis, ils se sont attachés aussi au risque de crédit, au risque climatique, au risque d'assurance et aux risques économiques.
    Alors que la finance traverse une crise majeure depuis 2008, cet ouvrage présente en 100 mots-clés les marchés et les produits dérivés, lesquels constituent la plus importante innovation financière de la seconde moitié du XXe siècle.

  • Alors que la reprise se fait attendre en Europe et aux États-Unis où l'on redoute une stagnation séculaire, les économies émergentes d'Asie - de Séoul à Delhi - continuent de progresser. Quels sont les ressorts de ces dynamiques ? Existe-t-il un « modèle » asiatique de développement ? La montée en puissance de la Chine empêche-t-elle tout rattrapage ? La trajectoire de l'Inde illustre-t-elle l'existence d'une alternative à l'industrialisation ? Quels défis rencontre désormais la poursuite de la croissance en Asie ?
    Après avoir replacé l'émergence de l'Asie dans la longue durée, cet ouvrage présente son socle institutionnel qui, inspiré des expériences d'industrialisation tardive du xixe siècle, encadre le dynamisme du marché pour atteindre les objectifs de l'État. Il analyse les changements de spécialisation industrielle qui fondent le « vol des oies sauvages » et l'irruption de l'Asie dans l'économie mondiale. Les auteurs examinent ensuite les processus d'intégration régionale et de creusement des inégalités liées à ces développements, les plus rapides de l'Histoire.

  • Pierre Pérec, ancien brigadier de gendarmerie à la retraite, est amené sur la demande de son successeur, à la brigade d'Aubenas, à se lancer sur les traces d'un tueur en série qui laisse derrière lui, dans les villes et bourgades d'Ardèche, des cadavres de jeunes femmes blondes, et en guise de signature, des cocottes en papier. Ce fantôme insaisissable viole ses victimes après les avoir tuées d'un coup de couteau en plein coeur. Au fil de ses recherches, Pierre Pérec va découvrir le double visage d'un homme pour lequel, finalement, il se prendra d'une sorte de sympathie malgré l'horreur de ses crimes.

  • Zelma et Hunt, personnages principaux de « Monter la vie à cru », ne sont pas des êtres conventionnels. Ils ont vécu intensément les dernières années de cette période faste que l'on a appelée "Les Trente Glorieuses". À cette époque, portée par un sentiment de puissance illimitée qui avait soulevé le monde économique, la société évoluait à grande vitesse. Les êtres s'exprimaient et les femmes profitèrent des ouvertures qui s'offraient à elles. Zelma et Hunt, au sein de cette explosion vitale et créatrice, eurent l'opportunité, voire l'intelligence, de s'affranchir des contraintes qui avaient ligoté leurs aînés. Leur grandissement fut une aventure, leur avancée une douloureuse exploration, mais combien épanouissante, valorisante, libératrice ! On ne peut qu'aimer ce couple : ils s'aimaient tellement l'un, l'autre.

  • Si l'on dispose de travaux d'historiographie et d'épistémologie, de réflexions sur les finalités de l'histoire enseignée - enjeux de connaissance et de mémoire, formation intellectuelle et identitaire, critique et civique -, rares sont les recherches qui s'attachent à confronter les effets de la rencontre entre l'approche théorique et la vérification empirique. A partir d'une double enquête auprès des professeurs et des élèves de l'enseignement secondaire, cette étude aborde à la fois les modalités d'apprentissage et les comportements d'enseignement. Les élèves s'approprient les connaissances historiques (événements, concepts, entités) selon des modalités propres à la pensée naturelle, imageante, analogique, métaphorique, ancrée dans une mémoire collective qui fonctionne aux valeurs. Autant dire que ces processus paraissent peu légitimes aux yeux de la rigueur historienne, et souvent aux yeux des professeurs attentifs à respecter scrupuleusement les critères de la discipline : contextualisation, complexité, chronologie. Ces contraintes pèsent lourdement lorsqu'il faut les concilier avec celles de la situation didactique : attachement au programme, lutte contre le temps. Entre ces coutumes d'enseignement en vigueur dans les classes d'histoire et les processus d'apprentissage mis en oeuvre par les élèves, la rencontre se fait rarement de manière harmonieuse. C'est à ce point qu'il faut réfléchir si l'on veut dégager de nouvelles perspectives sur l'enseignement de la discipline.

  • Spécialisation, hiérarchie et interdépendance, ainsi pourrait-on résumer les principes qui ont présidé à l'organisation industrielle et à celle de l'espace moderne. La volonté de maîtriser le temps et l'espace a promu la recherche d'un idéal où le hasard serait enfin vaincu.
    La mondialisation de la production et le raccourcissement de la vie des produits ont modifié profondément les conditions d'accès au marché, tandis que l'essor des technologies de l'information offraient les moyens d'organiser de façon nouvelle les méthodes et les localisations de la production des biens et des services. Les formes actuelles de la maîtrise du temps introduisent dans l'organisation de la production et du travail comme dans l'organisation des lieux qui leur sont dévolus, des bouleversements peut-être aussi importants que ceux provoqués naguère par l'introduction du chronomètre dans l'atelier et de la production de masse dans les sociétés occidentales. C'est ainsi une modification radicale de la structuration des entreprises et de leurs espaces, à toutes les échelles, qui est en train de s'opérer.
    Le propos de cet ouvrage est de saisir ce qui se joue alors dans l'espace qui accueille les activités de travail, participe à leur organisation et est lui-même produit dans le mouvement de transformations que nous connaissons. Il réunit les contributions de chercheurs, de professionnels et de responsables de différents pays dont les analyses, témoignages, cas étudiés, questionnent les évolutions actuelles des territoires et des architectures d'entreprise ainsi que les stratégies à mettre en oeuvre pour les concevoir de façon adaptée aux exigences actuelles des entreprises, mais aussi des populations, actives ou non, qui vivent dans ces lieux.

  • Les appartements thérapeutiques proposent une réponse soignante appropriée à la demande d'aide des toxicomanes, démarche souvent hésitante et peu fiable. Ce livre décrit de façon claire et captivante une proposition institutionnelle cohérente face à cette question essentielle : comment le jeune toxicomane peut-il sortir du marasme de la drogue et quel appui psychologique spécialisé peut-on lui proposer au plus proche de la zone asociale qu'il fréquente ? Ce sera donc à la marge de la drogue que se constitueront des structures d'accueil et de psychothérapie. Il leur faut tenir compte de l'offre toxique et de la grande pression désocialisante omniprésentes dans les grandes villes de notre civilisation, où s'inscrivent l'agitation, la commercialisation à outrance et la dépendance des individus sous une fausse façade d'autonomie.

  • La psychanalyse a posé un interdit du toucher dans sa pratique. L'haptonomie (cette méthode de communication par le toucher à travers la paroi du ventre de la mère) réouvre cette question grâce au travail précis et rigoureux de Frans Veldam senior. Les deux auteurs s'attachent à mettre en évidence l'articulation de la recherche psychanalytique à la pratique haptonomique pour un accès plus direct au précoce. L'haptonomie offre une compréhension de ce qui affecte et meut les humains et permet un accompagnement clair et sécure dans la relation de soin.

  • Fait le point sur les systèmes de rémunération les plus couramment utilisés, détaille toutes les hypothèses de leur évolution à travers une présentation des pratiques et des innovations récentes : politiques et systèmes de salaires, intéressement et individualisation, fixation et évolution des rémunérations.

empty