Lise Landry

  • Ce numéro double, avec une section en couleurs pour fêter les 30 ans de la Société littéraire de Laval, raconte la naissance et l'évolution de l'organisme à travers un album de portraits des bénévoles et des personnes qui ont marqué son histoire et celle du périodique Brèves littéraires. Ce patchwork impressionniste est signé Danielle Shelton, directrice littéraire et artistique de la revue. Aussi dans ce numéro, des textes des lauréats des Marchés des mots d'octobre et novembre 2014, des présentations des partenaires actuels de la Société littéraire de Laval et deux expositions de la série Mots sur image.

  • La revue Entrevous, sous-titrée de « littérature organique » pose, pour son deuxième numéro, une question : « Qui es-tu? ». Qui es-tu auteur, qui es-tu lecteur, qui es-tu créateur? Sûrement une espèce assez commune d'animal polymorphe... plusieurs jeux littéraires permettront de le débusquer. Vous retrouverez tout d'abord le résultat du premier Troc-paroles, laboratoire initié par la Société littéraire de Laval, où diverses techniques de création sont expérimentées - cette fois-ci, inventer à partir de dix objets hétéroclites sélectionnés par Leslie Piché. Ensuite, le Marché des mots nous propose trois écrits inédits (parfois accompagnés d'images) signés Jeanne Delta, Claude Drouin et Diane Landry. La rubrique « Dans la tête de... » nous invite chez Patrick Coppens et à un jeu de métamorphoses littéraires collectif. Des rendez-vous multidisciplinaires avec Élise Turcotte (écrivain), Daniel Sylvestre (illustrateur) et Monique Joachim (poète et violoncelliste) complètent une publication particulièrement ludique et interactive.

  • Pour le troisième numéro de sa publication, Entrevous fait un premier bilan et inaugure le nouveau sous-titre de « revue d'arts littéraires ». Au sommaire : cinq sections et de très nombreuses contributions. Premièrement, le Troc-paroles, laboratoire créatif où sont expérimentées diverses techniques d'écriture - vingt auteurs nous partagent le fruit d'activités organisées par la Société littéraire de Laval. Une seconde section mettra en rapport les mots et les images de trois poétesses. Après l'autofiction et le potluck littéraire, Entrevous poursuit dans la stimulation de la créativité par la contrainte et se livre à l'art du pastiche (de Vincent Delerm, Jun'ichiro Tanizaki ou encore Jean de la Fontaine). Une section dédiée aux lieux de mémoire relate l'inauguration de la place Anne-Marie-Alonzo. Finalement, la littérature est partout, au cinéma (Le Violon rouge), au concert, à l'opéra et au théâtre : c'est ce que nous prouve une dernière section toute en interdisciplinarité.

  • La Société littéraire de Laval publie, avec ce numéro 92, le dernier de Brèves littéraires. C'est une mue, pas une mort, car la revue renaîtra en juin 2016 sous un nouveau nom : Entrevous. Ce dernier numéro présente un dossier dont le thème est Bestiaire. Cette piste des animaux s'est avérée fructueuse, avec des contributions qui explorent plusieurs genres littéraires : poésie, prose poétique, nouvelle, fable... Outre ce dossier, cette édition rapporte l'essentiel d'un café littéraire où la poète, romancière, dramaturge et professeure Louise Dupré a présenté une conférence sur sa perception de l'écriture et ses procédés de création. Le plus récent projet de médiation culturelle de la SLL, Papiers de soi, est aussi présenté des ces pages. Il a permis à quinze ainés de faire revivre, en mots et en images, des souvenirs heureux. Finalement, la section Recensions inclut cinquante-cinq publications individuelles ou collectives des membres de la Société littéraire de Laval.

  • Le Musée de la Gaspésie a le plaisir de présenter le tout dernier numéro du Magazine Gaspésie : Les gardiens de la mer. Partez à la découverte des phares qui jalonnent nos côtes et découvrez l'histoire de personnages mémorables qui y ont vécu. Vous y lirez, entre autres, des témoignages sur les phares de Fame Point (Pointe-à-la-Renommée) et de Cap Madeleine, découvrirez les phares flottants de Sandy Beach et les technologies du phare de Cap-Chat, retracerez l'historique des phares de Cap Blanc et de Cap D'Espoir, sans oublier les incontournables phares de Cap-des-Rosiers et La Martre ainsi que tous les autres. Lumière sur ces bâtiments emblématiques, autrefois repères pour la navigation, aujourd'hui symboles de notre histoire maritime.

empty