Louise Belzile

  • L'interprofessionnalisme, véritable ouverture au savoir-faire de l'autre, stimule la coopération et la communication. La compréhension des compétences de chacun permet de mieux affronter collectivement chaque situation ou environnement. Cet ouvrage se penche tout particulièrement sur la collaboration interprofessionnelle dans le domaine de la santé et des services sociaux, en faisant une large part à l'éducation, afin d'améliorer la qualité des soins prodigués.

    Les auteurs présentent ici les fondements de la collaboration interprofessionnelle, les déterminants de sa mise en oeuvre ainsi que les effets attendus. L'ouvrage synthétise quinze années de travaux sur ce thème ; il est, de ce fait, largement illustré d'exemples issus de la réalité clinique. Pensé pour aider les gestionnaires, les superviseurs cliniques et les praticiens du domaine de la santé et des services sociaux à accroître la capacité interprofession­nelle dans leur organisation, ce livre servira aux formateurs qui pourront y puiser matière pour appuyer leur projet éducatif.

  • En gérontologie, le défi de l'heure est de mettre en réseau de façon efficace les divers acteurs qui gravitent autour des personnes âgées. Toutefois, la surabondance d'informations vient parfois compliquer les opérations qui en résultent. C'est pourquoi l'intervenant, en tant que porte-parole et médiateur, doit être parfaitement outillé pour communiquer avec les patients et leur entourage familial, social et médical.
    Cet ouvrage expose les principes et les concepts sur lesquels se fondent les usages de la coordination, ainsi que les méthodes susceptibles de guider les intervenants dans leur travail. Il se consacre à l'étude pratique de la gestion de cas et analyse en détail la fonction de médiation. Ce livre s'adresse spécialement aux travailleurs sociaux et aux professionnels qui sont appelés à activer et à reconstituer des liens interpersonnels. Les étudiants en gérontologie y trouveront toutes les clés pour réussir leur intégration au sein d'un service.

  • Depuis toujours, les travailleuses sociales collaborent de très près avec les professionnels du monde de la santé, les médecins et les infirmières au premier chef. Or la formation de ceux-ci a peu à offrir sur la nature et l'importance de cette affiliation. Cet ouvrage cherche à mieux faire comprendre les raisons de l'écart qui existe entre formation et pratique et met au jour les liens bien réels, même si souvent occultés, entre le travail social et les disciplines de la santé. Les travailleuses sociales trouveront ici des informations essentielles pour bien s'intégrer aux domaines de la médecine, des sciences infirmières, de la réadaptation ou au monde des aides-soignants. Avec une visée pédagogique assumée, les auteurs décrivent et analysent l'apport de ces travailleuses en santé publique, auprès des personnes vulnérables ou dans divers contextes de pratique médicale. Ils montrent sans équivoque qu'il faut soutenir la collaboration interprofessionnelle dans le vaste réseau de la santé et des services sociaux et proposent des pistes sur la formation en travail social.

  • Ce livre met en récit les histoires orales de travailleuses et travailleurs sociaux ayant travaillé dans tous les domaines de la discipline depuis les années 1950 au Québec. Certains témoins sont des personnes très connues du grand public, d'autres sont connues de la grande famille du travail social québécois, et d'autres encore ont fait une carrière loin des feux de la rampe. Mais tous peuvent témoigner de l'évolution de la discipline depuis 70 ans.

    Travailler le social, qu'est-ce que ça veut dire ? La mise en lumière de ces divers témoignages montre comment l'époque a profondément marqué la trajectoire personnelle et professionnelle de chacun. Elle révèle aussi au lecteur le mouvement d'évolution rapide de la discipline et de la profession, lui permet d'identifier les moteurs de cette importante transformation et de mesurer l'ampleur du chemin parcouru. À travers ces 19 histoires orales, c'est la grande histoire du travail social et du Québec qui est racontée d'une manière unique, car vivante. Le rapport à l'innovation, au pouvoir et au domaine de la santé sont autant de thèmes autour desquels s'articule cette évolution.

    Les lecteurs du domaine social expérimentés comme ceux en formation et en début de carrière pourront mieux comprendre sur quel socle se fonde le travail social d'aujourd'hui pour se développer et prospérer.

    Yves Couturier (Ph.D.) est professeur et chercheur au Département de travail social de l'Université de Sherbrooke. Il travaille sur la thématique de l'analyse du travail en travail social, sur la collaboration interprofessionnelle, les pratiques de coordination et l'organisation des services sociaux et de santé.

    Louise Belzile (Ph.D) a exercé comme intervenante sociale durant de nombreuses années dans le milieu communautaire et dans le réseau de la santé et des services sociaux. Elle est aujourd'hui chargée de cours à l'Université de Sherbrooke, chercheuse indépendante et spécialiste des outils cliniques dans le domaine du vieillissement.

  • Présentation de l'ouvrage : En réponse à l'exigence de plus en plus affirmée d'une meilleure prise en compte des complexités constitutives des problèmes sociaux et de santé, les métiers du prendre soin (sciences infirmières, travail social, médecine, éducation, etc.) sont conviés à se coordonner davantage, et nombre de leurs intervenants remplissent une fonction relativement nouvelle de coordonnateur dédié. L'émergence de la coordination dans ces métiers constitue alors un puissant analyseur de la transformation de la professionnalité de ces divers métiers. Le présent ouvrage expose les fondements de cette transformation et en illustre certains de ses effets à travers la figure archétypique du gestionnaire de cas. Une telle figure de la coordination incarne la façon émergente de concevoir des services davantage intégrés pour mieux répondre aux besoins complexes des personnes. L'ouvrage s'adresse autant aux praticiens réflexifs, qu'aux étudiants et formateurs qui souhaitent comprendre les évolutions en cours. Il s'adresse aussi aux chercheurs qui étudient cette nouvelle façon de concevoir l'action professionnelle dans les métiers du prendre soin qu'est l'intervention de coordination. Cette réflexion se structure au tour des concepts d'intervention, de situation, de réflexivité, de collaboration interprofessionnelle et de médiation, soit autant de fondamentaux permettant de concevoir l'importance des pratiques de coordination dont le terrain d'action ne cesse de s'étendre.
    Yves Couturier (Ph. D) est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en pratiques professionnelles d'intégration des services en gérontologie de l'Université de Sherbrooke. Professeur en travail social, il explore le thème de la collaboration dans les métiers du prendre soin depuis 20 ans à partir d'un regard sociologique.
    Louise Belzile est doctorante en gérontologie et possède une longue expérience à titre d'intervenante sociale. Ses travaux portent sur l'usage des outils cliniques multidimen- sionnels soutenant l'intégration des services destinés aux personnes aînées en perte d'au- tonomie fonctionnelle.

empty