Louise Blais

  • Aux discours triomphants sur les progrès de la science, les avancées technologiques et les gains sociopolitiques qui caractériseraient les sociétés dans lesquelles nous vivons, la « souffrance sociale » oppose un regard différent, critique, qui fait ressortir les maux qui sont comme l'envers de ces avancées et en constituent la face d'ombre. En sont les témoins une montée de formes traditionnelles et nouvelles de phénomènes de marginalisation et d'exclusion, le poids de la souffrance causée ou aggravée par certains modes de fonctionnement sociétaux, la manière dont les réponses institutionnelle et professionnelles à ces problèmes peuvent à leur tour contribuer à les aggraver et à accentuer tant les factures du tissu social contemporain que l'aliénation subjective ou objective dont souffrent de trop nombreuses personnes.

    Cet ouvrage vise à mettre ces questions en évidence en prenant appui sur les recherches que mènent depuis une quinzaine d'années les membres de l'Equipe de recherche et d'action en santé mentale et culture (ERASME), une équipe de recherche en partenariat entre chercheurs de milieu académique et groupes communautaires dans deux grands domaines: celui de la santé mentale et celui des questions d'immigration et de refuge. Ces recherches portent sur les personnes et des groupes dont la caractéristique commune est de vivre dans la marge et la précarité. Nous nous sommes intéressés à la fois à saisir les problèmes qu'elles vivent, leurs contours et ce qui est susceptible de la accentuer, et à faire écho aux manières individuelles et collectives dont les personnes cherchent à y faire face et aux pratiques citoyennes qu'elles inventent dans ce contexte. La notion de souffrance sociale a servi de fil conducteur et d'outil théorique pour réexaminer certains des résultats de ces recherches et les mettre en dialogue.

  • En prenant le parti de l'expression et de la liberté créative, Les Impatients offre à des personnes qui ont vécu ou qui vivent des problèmes de santé mentale un lieu dans lequel tisser un rapport renouvelé à soi, aux autres et au monde, à travers l'art et la création. En ce lieu, souffrances, joies et découvertes peuvent se décliner ensemble, d'un même mouvement, et ouvrir ainsi sur de nouveaux possibles. Ce projet, entamé il y a plus d'un quart de siècle, s'est accompagné d'un souci de désenclaver l'art des Impatients. Leurs oeuvres, introduites dans des espaces muséaux, ont ainsi été mises en dialogue avec celles d'artistes reconnus, qu'ils soient invités à animer des ateliers ou à exposer avec des Impatients.
    />
    En interrogeant plus généralement les sources intimes de la créativité et en établissant des ponts avec d'autres acteurs de la scène sociale et culturelle dont la démarche s'inscrit dans un esprit semblable, Les Impatients contribue à jeter un regard différent sur la santé mentale, l'art et la créativité. C'est cette démarche, ce qui la porte et en fait la force ainsi que l'ouverture dont elle témoigne, qu'explorent les textes de cet ouvrage

empty