Lucie Roy

  • De la matérialité de l'écriture filmique dépend le caractère analogique, idéologique de l'image, du film, de l'intrigue, du récit. On peut considérer que cette matérialité ou son support sont assortis à la perception et à la pensée (que Bergson appelle mémoire). Perception et pensée constituent ainsi le véritable pouvoir de l'écriture. La première partie de cet ouvrage questionne l'histoire de la pensée de l'image et du cinéma ; la seconde, la pensée des histoires ou l'identité narrative induite des récits documentaires ou de fiction.

  • Depuis les attentats du 11 septembre 2001, la violence n'a plus pour seul témoin le protagoniste présent au moment des faits. Elle a désormais pour contemporaine une société de lecteurs, de spectateurs, de joueurs et d'internautes. Cet ouvrage souhaite précisément interroger l'apport des différentes pratiques médiatiques dans le processus de transmission de la violence et témoigner de la constante transfiguration de ses contours émotionnels, dont les fictions culturelles, sociales ou politiques tirent parfois profit.

  • Un panorama vivant et actuel de la foi chez des jeunes de tous horizons et de leurs attentes.

    Un avant-propos intéressant en vue du Synode d'octobre prochain sur les jeunes et la foi.

    Cinq trentenaires prennent la parole pour évoquer leur foi chrétienne, centrale dans leur vie. Une foi souvent issue dune conversion plutôt quhéritée de leurs parents ; une foi qui se traduit dans des vocations variées ; une foi soucieuse dcuménisme et des enjeux sociaux contemporains. Une foi assumée et ardente. Labbé Alain Roy relit avec nous leurs témoignages et en dégage les traits annonciateurs dun nouveau visage du christianisme.

    Jürgen Fesenmayr est enseignant en français et en éthique et culture religieuse au secondaire. Sébastien Gendron est détenteur dune maîtrise en théologie et coordonnateur de la pastorale pour le diocèse de Gaspé. Valérie Jean est depuis peu engagée dans le mariage. Norman Lévesque est directeur du Réseau des Églises vertes. Sur Lucie-Caroline est membre des Fraternités monastiques de Jérusalem.
    Alain Roy est prêtre depuis 1980. Il a dirigé le Service de pastorale liturgique et sacramentelle du diocèse de Montréal. Il est actuellement curé de la paroisse Saint-Joachim de Pointe-Claire. Auteur apprécié, il tient un blogue et a publié le livre Une Église sans domicile fixe (Médiaspaul, 2010).

  • Si l'on a longuement disserté sur le passage du littéraire au cinématographique, qu'en est-il exactement du passage du théâtre au cinéma? Avec pour objectif de mieux comprendre les processus d'appropriation et de recréation caractéristiques de l'adaptation de procédés théâtraux au cinéma, cette nouvelle parution d'Études littéraires transporte le lecteur dans des univers diversifiés, dévoilant toute la diversité des rapports entre les arts théâtral et cinématographique. Parmi les oeuvres à l'étude : L'esquive d'Abdellatif Kechiche dont le processus de scénarisation s'inspire d'une pièce de Marivaux; les films que Jean Cocteau a produits à partir de ses propres pièces de théâtre; Opening Night de John Cassavetes, qui « remédiatise » le fait dramatique; Dogville de Lars Von Trier, qui en appelle au genre théâtral sur le plan de la représentation spatio-temporelle et de l'intrigue; et plusieurs autres.

empty