Max Férandon

  • Où l'on bouscule avec humour et poésie l'histoire de l'invention de la roue, les convictions profondes d'un instituteur tyrannique et où l'on apprend ce qui s'est vraiment passé dans la nuit du 14 avril 1912 sur le pont du Titanic.

    Une nouvelle inédite de l'auteur de Monsieur Ho offerte en librairie et au format numérique pour célébrer le cinquième anniversaire d'Alto, la petite maison qui voit grand.

  • Un lundi sans bruit

    Max Férandon

    • Alto
    • 27 Mai 2014

    Mon premier dresse un pont entre le nouveau millénaire et la Seconde Guerre, entre le parcours d'une peinture volée et une poignée d'arnaqueurs arnaqués, quelques exilés et des origamis volants.

    Mon deuxième se passe souvent un lundi dans un village embrumé où les gens, les objets et les mimes arrivent par accident.

    Mon troisième est un tableau burlesque où sont esquissés des personnages hauts en couleur dans un paysage plein de ratures, de lignes de fuite, de fautes graves, de petites corrections et de fines parenthèses sur l'art d'être humain.

    Mon tout forme un récit tonique à savourer cul sec.

    Si vous n'avez pas décrypté cette drôle de charade, ce n'est pas grave. Certaines choses sont plus belles drapées dans une énigme. L'auteur de Monsieur Ho, cet imprévisible dompteur de mots, nous a encore joué un joli tour.

  • Hors saison

    Max Férandon

    • Alto
    • 21 Mars 2017

    Au Bonheur de Noël, on déniche tout l'arsenal festif nécessaire pour transformer votre demeure en havre à lutins... Décorations en tous genres, accessoires parfumés, gadgets scintillants... et un cadavre, ce qui refroidit passablement l'ambiance, surtout en octobre.

    Qui a bien pu en vouloir à ce point à Jacques Jodoin, préposé à l'entretien aussi discret que taciturne?? Interrogés par l'inspectrice de la police de Québec Marina Duhaime, les membres du personnel ne semblent nullement correspondre au portrait qu'on se fait d'un exécuteur de concierge.

    Entre en scène Antoine Paradis, célèbre cuisinier recyclé dans la création de repas d'avion, qui a connu Jodoin au cours d'une autre vie. Le nez au-dessus de l'affaire qui mijote, une concoction louche et plus épaisse qu'il n'y paraît, il sent que l'enquête est relevée par un zeste de vengeance, un soupçon de romance et des restes célèbres qu'on n'attendait plus.

    La table est mise pour un trio émotion, suspense et rire servi à la Férandon.

  • Dans un petit village français épargné par le progrès, Juliet et Liam vont chambouler les traditions en faisant circuler Internet dans... une corde à linge ! L'entreprise est de taille. C'est avec un nouvel ami et un vieux tracteur muni d'une roue de manège qu'ils prendront la route. Ils seront alors entraînés bien plus loin que prévu, dans une dimension qu'on croyait inaccessible : le passé. Le roman de Max Férandon est comme un vaste champ de fleurs sauvages, un fabuleux mélange d'espèces délicates et d'espèces robustes, déployant ses couleurs au soleil. Chaque élément du roman (lieux, paysages, personnages, action, méditations) compose ce champ incomparable.

empty