Maxime Leroy

  • Une longue tradition qui remonte au Moyen Âge a admis une importante dimension de débat des textes dogmatiques. Pourtant, l'Église catholique présente depuis le concile de Trente le visage d'une organisation à structure hiérarchique et autoritaire. Avec le concile Vatican II, l'ouverture sur les valeurs de la société moderne démocratique a permis de reconnaître la légitimité d'un débat dans la vie ecclésiale. Dans l'Église comme dans la société, deux façons de considérer la vie commune s'affrontent, et la possibilité même de les mettre en débat demeure souvent problématique et se heurte à bien des obstacles.
    La question est donc là : y-a-t-il ou non débat dans nos organisations, sous quels modes, et avec quelles finalités ?

empty