Morten Durr

  • Véra et ses amis jouent souvent au téléphone arabe, qui consiste à se
    dire une phrase dans l'oreille que chacune va répéter à l'autre pour
    qu'à la fin celle-ci ressorte mais souvent de manière déformée. Anna,
    une de leurs amies va un jour murmurer à l'oreille de Véra « ma mère
    me frappe » ; cela la laissera sans voix. Mais les murmures ont
    parfois besoin d'être dit tout haut pour être écoutés et c'est le
    chemin que fera Véra pour défendre Anna même s'il est parfois
    difficile d'être entendu.

  • Zénobia

    ,

    La guerre en Syrie au travers des yeux d'Amina, 10 ans qui embarque sur un canoë de fortune pour fuir la guerre dans son pays.
    Amina est placée par son oncle sur un bateau de réfugiés, plein à craquer. Il espère lui donner une chance de s'en sortir.
    La mer est agitée, Amina est projetée hors du canoë, dans la mer glacée. Elle commence à couler vers le fond. C'est tellement calme maintenant...
    Lors d'un long flashback elle se remémore sa vie d'avant, en Syrie, les jeux de cache-cache avec sa maman et la nourriture qu'elle lui préparait. Elle repense aussi à Zenobia cette reine de Syrie des temps anciens, cette guerrière conquérante et flamboyante.
    Cet album explore un sujet fort, des migrants syriens qui tentent d'échapper à la guerre dans leur pays,  un sujet qui hélas n'a pas fini d'être d'actualité.

empty