Nathalie Bélanger

  • Faire de la diversité une force constructive qui contribue à la compréhension mutuelle entre individus et entre groupes constitue actuellement un discours central des sociétés occidentales. En éducation, ce discours est repérable dans la pratique inclusive. Ce mouvement en faveur de l´inclusion de tous les élèves, quels que soient leurs attributs individuels ou caractéristiques personnelles, épouse cependant différents contours, génère différentes significations selon les contextes où il prend racine et évolue. Cet ouvrage examine la mise en oeuvre de ces discours en pratique. Les auteurs présentent, à partir d´une approche qualitative et d´outils d´enquête communs, des « écoles en mouvement », des écoles qui se veulent inclusives au Canada, en France, en Grande-Bretagne et en Italie, présentant une diversité de situations et d´exemples tirés de ces contextes divers. Cet ouvrage diffère des manuels qui présentent généralement ce que l´on doit faire et opte pour une investigation empirique qui permet de regarder ce que veut concrètement dire l´inclusion en milieu scolaire.

  • « Être francophone, qu´est-ce que cela signifie ? » Ce terme n´est pas soumis à un cadre de référence précis; il transcende les frontières nationales en véhiculant un sentiment d´attachement et une solidarité interétatiques. Pourtant, la francophonie est bel et bien à l'origine d´une certaine activité dans le contexte national. Le questionnement sur soi et sur les liens qui nous rattachent à cette nébuleuse qu´est la francophonie perdure au sein de la population et des institutions et associations de l´État.

    Considérant qu´aucun cadre, politique ou social, n´est capable d´orienter ce questionnement, dix-neuf spécialistes de disciplines diverses envisagent la francophonie sous une forme moins ambitieuse, en privilégiant une approche relationnelle. Selon eux, la francophonie se réincarnerait dans les processus sociaux, politiques et institutionnels sans pour autant être une transposition de balises officielles établies par l´État. Il importe donc de miser sur l´aspect social de la définition en engageant, par rapport aux signes de la francophonie, un dialogue critique sur les circonstances de leur apparition, les moments de leur énonciation, les péripéties de leur réception et les imprévus de leur appropriation. Les articles ici réunis aspirent ainsi à comprendre la façon dont les définitions qui s'opèrent au sein des interactions construisent la réalité.

empty